Aller au contenu principal
logo
alert
Alerte

Le port du masque ne sera plus obligatoire sur le réseau NOMAD à compter du lundi 16 mai 2022. Il reste recommandé, notamment pour les personnes sortant d'isolement après un test positif, les cas contacts à risque, les personnes symptomatiques et/ou vulnérables.

En savoir plus
Fidjy

L’âne du Cotentin défile au salon de l’agriculture

  • clock

Fidjy des Marais est une ânesse du Cotentin d’1.22m, douce et calme, qui a vu le jour il y a 7 ans chez André Jouenne le grand-père d’Adèle. C'est en tant que "petite maman" de Fidjy et membre actif de l’association des ânes du Cotentin, qu'Adèle Lallemand, 21 ans, va accompagner Fidjy au Salon de l’agriculture à Paris pour présenter cette race et en faire la promotion. Une première pour toutes les deux ! 

Fidjy des marais, une ânesse du Cotentin confirmée

A ses 3 ans, Fidjy a dû passer devant un jury spécialisé dans la race qui a évalué différents critères avant de la décréter officiellement âne du Cotentin. On appelle cette étape la Confirmation. Les quatre plus importants critères sont la taille de l’animal : entre 1.15m et 1.30m pour les femelles et entre 1.20m et 1.35m pour les mâles ; la couleur de la robe : gris tourterelle ; le dessin de la croix de St André dans les poils du dos et des flancs ; et bien sûr d’être né de deux ânes du Cotentin confirmés.

Avant le tapis rouge du salon de l'agriculture, c'est devant l'objectif de la Région Normandie que Fidjy prend la pose.

Cette confirmation permet de garantir un certain niveau de génétique, comptabiliser les ânes du Cotentin et faire perdurer la race en conservant sa belle allure.  

Concernant le caractère des ânes, il n’y a pas de règle ! Adèle trouve Fidjy "volontaire, calme et docile" alors qu’elle dit de sa sœur Comète "qu’elle n’en fait qu’à sa tête" et de sa mère Pomme qu’elle est "un peu chipie". Mais elles sont toutes familières et aiment, par-dessus tout, les câlins. 

Fidjy, une ânesse volontaire et calme, qui représente parfaitement sa race

Adèle Lallemand, une jeune fille du Cotentin engagée

Adèle a 21 ans, elle étudie à Rennes en école d’ingénieur, spécialité génie de l’environnement, tout en étant en apprentissage à la centrale de Flamanville où elle s’intéresse particulièrement à la gestion des déchets. En parallèle de ses études, elle continue de s’occuper des ânes de son grand-père qui a démarré une activité d’élevage au moment de sa retraite il y a 15 ans. Adèle avait alors 6 ans.

Fidjy des marais et son éleveuse Adèle Lallemand

Adèle s’est tout de suite attachée à ces ânes et s’en occupe énormément. L’élevage a démarré avec 2 ânesses qui ont fait naître une dizaine d’ânons, chacun est resté au moins 1 an dans la ferme avant d’être vendus à des éleveurs, des utilisateurs (structure touristique par exemple) ou des particuliers. Depuis quelques années, Adèle est fortement engagée dans l’association des ânes du Cotentin et vient d’en être élue trésorière et chargée des réseaux sociaux.

Plus tard, elle souhaite élever des ânes en parallèle de son travail et encourage les jeunes comme elle à en faire de même ! 

L’association des ânes du Cotentin

Créée en 1995, l’association des ânes du Cotentin a vu le jour lorsque l’on n’a plus eu besoin des ânes pour le travail. L’objectif était alors de montrer leur intérêt pour le loisir, la balade familiale, la randonnée, … 

En 1997, le ministère de l’agriculture, reconnaît la race de l’âne du Cotentin et depuis 2019, la Région Normandie l’a identifiée comme race patrimoniale menacée et travaille avec les associations locales à sensibiliser le public, encourager les éleveurs et conserver le patrimoine génétique de ces races. 

 

Aujourd'hui, on voit réapparaître des activités professionnelles utilisant l'âne, comme le maraichage ou la transformation de lait d'ânesse. Une bonne nouvelle pour l'association ! 

Les coulisses du shooting photo

La Région Normandie, dans sa volonté de valoriser les races normandes et de travailler à leur préservation, a passé commande de photos en noir et blanc, pour montrer ces animaux tels des stars de cinéma ! Les séances photo se sont déroulées dans les lieux d'élevage des animaux, avec leur propriétaire et dans un souci constant du bien-être animal. 

Découvrez les autres portraits de nos stars du Salon de l'agriculture 2022

Dialogue citoyen

logo