Aller au contenu principal
logo
alert
Alerte

Retrouvez les infos relatives au reconfinement sur l'article Covid-19

En savoir plus
Livraison de masques pendant le confinement 2020

COVID-19 : La Région en actions

  • clock

Face à la crise sanitaire que traverse le pays et aux mesures de re-confinement annoncées par le Gouvernement, la Région Normandie a mis en œuvre de nouvelles initiatives pour accompagner et soutenir les travailleurs, les entreprises, les usagers et ses agents.

Une attestation de déplacement en Normand

Parce que la situation sanitaire ne doit pas nous faire oublier la culture et l'histoire de notre territoire, Jean-Philippe Joly, de la Fédération des Associations pour la Langue Normande, vient de créer une attestation de déplacement dérogatoire à partir de tous les parlers normands continentaux !

Télécharger cette attestation légale

Soutien à l'économie normande

Accompagner les entreprises normandes

Normandie Rebond a pour vocation de renforcer les fonds propres des PME et ETI régionales ayant leur siège ou une activité significative en Normandie en se positionnant non pas sur la restructuration d’entreprises en procédure contentieuse mais sur des entreprises dont la situation était saine avant la crise et qui doivent consolider leurs fonds propres pour rebondir et se redéployer sur le territoire normand. 

Face à l’impact de la crise du Covid-19 sur l’économie, la Région et les intercommunalités normandes ont lancé, un dispositif baptisé « Impulsion Relance Normandie ». Ce dispositif exceptionnel permettait aux acteurs économiques locaux ne pouvant prétendre à une aide du Fonds national de solidarité Etat-Régions (FNS) de bénéficier d’une subvention d’un montant de 1000 ou de 1500 euros, financée à hauteur de 40 % par la Région et de 60 % par les intercommunalités. 

Afin d’apporter une aide directe aux entreprises subissant brutalement cette crise sanitaire prolongée, le dispositif « Impulsion Relance Normandie » évolue et devient « Impulsion Résistance Normandie ». Les élus régionaux ont approuvé les modifications du dispositif. Elles portent sur l’élargissement des conditions d’éligibilité pour cibler prioritairement les secteurs d’activité du tourisme, de la culture, du sport et de l’évènementiel. Impulsion Résistance Normandie s’appuie sur les intercommunalités qui devront faire remonter dans les meilleurs délais les entreprises de leurs territoires susceptibles de bénéficier de cette extension du FNS. Les entreprises identifiées pourront alors déposer une demande sur la plateforme dont l’adresse leur sera communiquée.

Impulsion Résistance Normandie

Effectif le 14 décembre 2020, ce dispositif concerne les petites entreprises de 0, 1, 2, 3 ou 4 salariés (< 5 etp), dont les coûts fixes sont trop élevés pour faire face à une baisse de 30 à 50% ou moins de leur chiffre d’affaires pour les secteurs de l’annexe 1, et entre 30% et 80% pour les secteurs de l’annexe 2, et toutes non soutenues par le Fond National de Solidarité. L’Impulsion Résistance Normandie, en lien avec les EPCI, est une subvention portant prioritairement sur les secteurs du tourisme, de la culture, du sport et de l'événementiel. Ce dispositif peut évoluer sur les cibles/secteurs et être modifié en fonction du cadre national et des cas particuliers locaux.

En lien avec les EPCI qui identifient localement les entreprises fragilisées, la Région instruit les dossiers ciblés au niveau local sur la base de critères préconisés par la Région. Les EPCI peuvent déroger aux critères préconisés en faisant bénéficier des entreprises considérées comme en grande difficulté.

Le montant forfaitaire est lié au nombre de salariés :
-  0 salarié : 1000 euros, 
- 1 salarié : 2000 euros,
- 2 salariés : 3000 euros,
- 3 salariés : 4000 euros,
- 4 salariés : 5000 euros

L’attribution de l’aide régionale est par numéro SIRET, et quelle que soit la date de création, dès lors que l’entreprise peut justifier d’un chiffre d’affaires supérieur à 8000 euros. Ce dispositif, doté d’une enveloppe de 20 millions d’euros, est financé à 40% par la Région et 60% par les EPCI Normands.

Normandie Prêts Participatifs : plus de 40 millions d’euros pour renforcer les fonds propres et/ou restructurer la dette des entreprises

S’étant endettées pendant la crise, un certain nombre d’entreprises seront en risque d’insolvabilité (dettes plus élevées que les fonds propres de l’entreprise). Certaines entreprises saines disposant d’un modèle économique solide ont donc été temporairement fragilisées par l’arrêt de l’économie. 
Ces prêts participatifs permettent aux TPE et PME normandes de tous secteurs d'activité d’alléger la pression financière et d’assainir leur bilan. Le prêt participatif est en effet un emprunt de haut de bilan, inscrit comptablement comme tel,  assimilé à des quasi-fonds propres, non à un endettement. 
Les modalités d’attribution sont les suivantes :

  • Montant du prêt : de 15 000 à 500 000 euros, plafonné à 25% du chiffre d’affaires ou aux besoins en trésorerie générés par la crise ; 
  • Durée du prêt : 7 à 10 ans avec un différé total du capital ;
  • Les conditions de remboursement : 
    • In fine en capital, intégrant une possibilité de remboursement anticipé sans pénalité uniquement sur la totalité du capital restant dû en une fois, au minimum deux ans après le déblocage
    • Paiement annuel des intérêts

La Région avance les loyers des TPE normandes de tous secteurs d'activité, prioritairement du commerce et de la restauration

La crise sanitaire, et particulièrement la période de confinement, ont entraîné des difficultés financières pour les commerces, au point de les mettre dans l'impossibilité de payer leurs loyer et charges. Ces loyers, qui représentent une part importante des coûts fixes, perdurent intégralement et les soutiens mis en place par l’État ne peuvent complétement compenser une absence de chiffre d’affaire. 
A ce titre, la Région Normandie propose d’avancer jusqu’à deux mois de loyer commerciaux (octobre et novembre 2020), selon les modalités suivantes :

  • Différé d’amortissement de 18 mois,
  • Les prêts sont octroyés pour une période de 5 ans (dont le différé) sans intérêt,
  • Remboursement mensuel par prélèvement automatique mensuel sur 3,5 ans à l’issue de la période

Foncière de Commerce en Normandie : redynamiser les centres-villes

Cette structure foncière, a pour objectif d’acquérir et porter l’immobilier commercial de centre-ville, pour les cases destinées à rester en secteur marchand, et demeurant vacantes. Cette structure sera en capacité d’acheter et gérer les locaux commerciaux ou de services à la personne dans les centres-villes de Normandie, en lien avec les EPCI et les communes.

La structure sera dotée d’un capital de 5 millions d’euros avec un premier objectif d’acquisition d’environ 150 commerces (surface moyenne 50 m²) sur la période 2021-2026, ce qui équivaudrait à plus de 6 300 m² de surface commerciale ressuscitée dans les centres-villes et centres-bourgs de Normandie. Le capital sera réparti comme suit :

  • Région Normandie : 60%, soit 3 millions d’euros
  • SHEMA : 10%, soit 500 000 euros,
  • Normandie Participations : 10%, soit 500 000 euros,
  • Caisse des dépôts et Consignations : 10%, soit 500 000 euros,
  • Caisse Epargne de Normandie : 3.5%, soit 175 000 euros,
  • EPFN : 3.25%, soit 162 500 euros,
  • Territoire et Habitat Normand : 3.25%, soit 162 500 euros

Digitalisation, transition numérique et environnementale

Le dispositif Impulsion Transition Numérique s’adresse aux entreprises normandes de moins de 10 salariés dont le chiffre d'affaires annuel ou le total du bilan n'excède pas 2 millions d’euros. Ce dispositif a pour but d’aider les artisans et commerçants à mettre en place un projet de transition numérique, tel que la mise en place de plateforme « click and collect ». En raison du contexte de crise sanitaire impactant les TPE et en particulier les artisans commerçants, les critères d’attribution de l’aide ont été revus. 
Le taux d'aide maximal se monte à 50% de l'assiette éligible, avec un montant total d'aide cumulé sur 12 mois de 5000 euros. L'aide doit être sollicitée avant toute signature de devis. Enfin, pour les acteurs du tourisme, des montants d’investissement plus élevés portant sur la transition numérique et environnementale pourront être pris en charge.

Plateformes « fairemescourses.fr » et « Au Rendez-vous des normands »

La Région Normandie soutient le développement de fairemescourses.fr, plateforme normande solidaire entièrement gratuite permettant aux commerçants et artisans de proposer très facilement à la vente leurs produits via un espace en ligne dédié. Les consommateurs peuvent passer commande par l’intermédiaire de la plateforme auprès des commerçants et artisans proches de chez eux et choisir leur mode de paiement et de livraison/retrait parmi ceux proposés par les commerçants eux-mêmes.

Egalement, la Région Normandie et l’AMNC (Association de la Monnaie Normande Citoyenne) travaillent au développement de la plateforme « Au Rendez-vous des Normands », mise en ligne sur le site du RolloN en avril. Lors du premier confinement, cette plateforme recensait les producteurs agricoles et aquacoles normands ainsi que de nombreux commerces, associations et acteurs du tourisme de notre région. En décembre, une MarketPlace sera intégrée à la plateforme « Au Rendez-vous des Normands », permettant de réaliser des transactions en ligne directement en RolloN, et en Euro pendant les prochains mois, auprès des commerçants éligibles.

Le Club ETI Normandie "Entreprises de Tailles Intermédiaires"

La Région participe à la création du club ETI Normandie à hauteur de 70 000 euros, pour accompagner son démarrage et conforter son modèle économique. 

Une entreprise de taille intermédiaire (ETI) est une entreprise qui a entre 250 et 4999 salariés, et un chiffre d'affaires n'excédant pas 1,5 milliard d'euros. En Normandie les ETI représentent 92000 emplois et 28 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Il existe 188 ETI en Normandie, qui représentent 3% des 5 400 ETI françaises. 13% des ETI ont un chiffre d’affaires supérieur à 250 millions d’euros. Les 3 ETI majeures normandes, avec un chiffre d’affaires supérieur à 1 milliard d’euro sont  Ferrero, Lubrizol, et GDE. 

A ce jour, 30 ETI ont rejoint le club normand, dont :
diamond, sogena, cotral, grandcomptoir, groupe-fidorg, polytechs, candor, chereau,  palatine, duhamel-logistique, la normandise, mediascience, frenehard & michaux, fiteco, groupe-lemoine, groupe pgs, califil, socaps-sa, recrea, treuil, vallée-logistique, hexaom, saverglass, matferbourgeat, Dedienne, Riouglass, Roval.
 

Plan de relance pour une reprise économique durable

En renfort des dispositifs mis en place dès le début de la crise sanitaire, et toujours opérationnels (Prêt Trésorerie COVID-19, Impulsion Relance +, fonds d’urgence Culture et Sport, Prêt Rebond…), la Région lance une stratégie d’actions opérationnelles qui répondent aux enjeux régionaux.

  • Asseoir les conditions d’une reprise à moyen terme : Création d’un fonds d’investissement "Normandie Rebond", Création d’un dispositif aidant à baisser la pression financière des entreprises qui ont contracté un PGE, Renforcement des fonds de prêts d’honneur, Revoyure des contrats de territoires, Création d’un fonds régional de garantie gratuit, Renforcement massif de l’investissement public régional, Plan de relance régional de l’export pour faire face à la baisse des exportations et faire de l’export un levier de croissance, Financement de stages de formation en entreprises pour les jeunes diplômés, Relance de l’économie sociale et solidaire [ESS]
     
  • Sur un nouveau modèle plus inclusif et plus conscient des défis environnementaux et énergétiques : Datacenter régional, Structuration de l’offre de parcs d’activités, Revitalisation des centres-villes, Renforcement et développement de la filière hydrogène, Création du fonds "Normandie Carbone"

Le plan de relance Normand à l’export

  • Mesure 1 : Modification du dispositif Impulsion Export

Un soutien aux entreprises normandes par des subventions de 80%, contre 50% précédemment, pour la participation aux salons prioritaires en lien avec les filières régionales, dispositif éligible jusqu’à fin décembre 2021.

  • Mesure 2 : Modification du dispositif Ticket modérateur (opéré par Business France).

Un soutien aux entreprises sous forme de subvention à 80%, contre 50% précédemment, pour les phases de prospection directe à l’international.

  • Mesure 3 : Déploiement du Panorama Xport

Un diagnostic gratuit pour accompagner les entreprises dans leur stratégie à l’export et les orienter vers les marchés les plus porteurs.

  • Mesure 4 : recrutement de contrats d’alternance pour les Bac + 4 et Bac +5 (apprentis, contrats professionnels) via l'Impulsion Export.

En savoir plus sur le Relance Export Tour

À savoir

Depuis le début de la crise sanitaire, la Région a aidé 124 entreprises et accordé 11 millions de prêt dans le cadre du dispositif Prêt COVID 19-Trésorerie. 

Guide des mesures économiques

Contact

Agence de Développement Normandie

02 35 52 22 00
covid19-eco@adnormandie.fr
covid19-solidarite@adnormandie.fr

Coworking et télétravail

De nombreux tiers-lieux restent ouverts en Normandie pendant la période de reconfinement. 

Une bonne façon de renouveler le télétravail ! 

Retrouvez la liste des lieux ouverts

Transports en commun régionaux

Transports scolaires

Malgré le contexte sanitaire, l’offre de transport sous la responsabilité de la Région Normandie demeure inchangée, en termes d’horaires et de nombre de cars, sur l’ensemble du territoire normand. 

Toutes les informations utiles seront relayées sur l’application Nomad CAR Normandie que nous vous invitons à télécharger directement depuis votre Smartphone ou tablette – elle est gratuite et disponible dans les stores Google et Apple. Une fois l'application téléchargée, choisissez le ou les diffuseurs de votre secteur et terminez en cliquant sur "Je m'abonne".

Adaptation du plan de transport ferroviaire

La première phase d’observation du trafic voyageurs réalisée au début de la semaine du 2 novembre 2020, avec notamment la réalisation de comptages en gares et à bord les trains, a montré une baisse significative de la fréquentation.
 
Fort de ce constat et du suivi des réservations, la décision a été prise d’adapter le plan de transport avec une attention particulière sur les circulations en heures de pointe (de 7h à 9h et de 17h à 20h). 

Pour les principaux axes reliant la Normandie à Paris cela représente concrètement :

  • 5 allers Cherbourg-Caen-Paris et 5 retours Paris-Caen-Cherbourg
  • 9 allers dont 4 directs entre Caen et Paris et 11 retours Paris-Caen, dont 5 directs
  • 2 allers-retours Trouville/Deauville-Paris et 1 Paris Trouville/Deauville supplémentaire le vendredi 6 novembre
  • 6 allers-retours Le Havre-Rouen-Paris 
  • 17 allers dont 6 directs Rouen-Paris et 16 retours dont 6 directs Paris-Rouen
  • 2 allers-retours Granville-Paris 

Ce plan de transport adapté sera mis en place à partir du jeudi 5 et jusqu’au mardi 10 novembre (hors week-end). En fonction des observations réalisées, il pourrait de nouveau être adapté.

Les fiches horaires sont à retrouver sur le site internet TER Normandie

SNCF invite les voyageurs à vérifier la circulation de leur train la veille, à partir de 17h, sur les outils d’information habituels :

  • Le site TER NORMANDIE, ici    
  • L’assistant personnel de mobilité SNCF
  • Le fil twitter @train_nomad : ouvert de 6h à 22h pour répondre aux questions sur les horaires 
  • Contact Nomad Train au 0800 801 801(service et appel gratuits)

Mesures sanitaires et gratuité

Toutes les mesures continuent d’être prises pour garantir la sécurité sanitaire des voyages : le port du masque est obligatoire à partir de 11 ans (et recommandé à partir de 6 ans) dès l’entrée en gare et durant tout le trajet. Tous les trains et cars sont nettoyés et désinfectés quotidiennement avec des produits virucides 

A l’instar du premier confinement, la Région Normandie offrira sur présentation de leur carte professionnelle, la gratuité des transports ferroviaires et routiers aux soignants et personnels de santé, ainsi qu'aux étudiants en formation sanitaire et social (infirmières, aide-soignants, kinés…) mobilisés dans le cadre de la crise sanitaire.
Cette gratuité concerne aussi le service régional de transport en co-voiturage NOMAD Covoiturage, disponible dans 12 communautés de communes normandes.

 

Soutien au sport et à la culture

Plan Normandie Relance Culture

Le dispositif Normandie Fonds Relance Culture vise à accompagner les structures culturelles qui risquent de continuer à subir les effets de la crise sanitaire sur plusieurs mois, voire plusieurs années. Ce dispositif aide ces structures à assurer la poursuite de leurs activités ou à s’engager dans des projets de relance de l’activité culturelle. A ce titre, les élus régionaux ont décidé d’attribuer une enveloppe globale de 628 141 euros à 17 projets de création artistique et culturelle, dont 183 141 euros à l’association Le Ballon vert, pour son projet de création et coordination d'un événement de clôture dans le cadre de la manifestation "Flaubert 21", commémoration du bicentenaire de la naissance de Gustave Flaubert. 

Maintien des subventions 

La Région Normandie a pris la décision de maintenir les subventions pour un montant total de 258 000 euros à 14 manifestations et créations culturelles annulées ou reportées à cause de la crise sanitaire. 
 

Diaporama des mesures régionales - Assemblée plénière du 22 juin 2020

Fonds de soutien au tissu sportif

Les aides aux ligues régionales pour l'année 2020 et les bourses aux 550 sportifs sont versées comme prévu. Les subventions ou prestations de communication attribuées aux clubs phares ou amateurs pour la saison 2019/2020 sont aussi maintenues, même en cas d’annulation de rencontres. 

La Région a mis en place un fonds de soutien jeunesse et sport qui lui permettra d'intervenir sur les situations les plus critiques à court terme mais aussi au moment du redémarrage de la prochaine saison sportive.

Soutien à la pêche et à l'agriculture

Agriculture

Pour soutenir les agriculteurs et pêcheurs, la Région Normandie encourage les normands a consommer local. C'est pour cela qu'elle a mis en place une carte interactive des producteurs locaux assurant de la vente directe de leurs produits. Les producteurs peuvent s'inscrire gratuitement et les consommateurs peuvent trouver facilement des produits frais et de qualité à proximité de leur domicile. Les distributeurs peuvent également trouver où s'approvisionner localement.

La filière cidricole est fortement impactée par la crise avec une baisse de 50% de son chiffre d'affaire global. La Région Normandie travaille à un plan de soutien avec la Maison Cidricole de Normandie et l’IDAC pour relancer la vente et favoriser l’écoulement des stocks.

Pêche

20 000 masques et 6 tonnes de solutions hydro-alcooliques ont été mis à disposition des 1600 marins-pêcheurs normands par la Région et le CRPMEM, ainsi que 800 plaquettes didactiques explicatives des gestes et conduites à tenir face au virus. 

Soutien aux soignants

  • La Région s’engage aux côtés des professionnels mobilisés dans la lutte contre le COVID

Face à l’augmentation des contaminations au Covid-19 qui provoque une situation extrêmement tendue dans les hôpitaux normands, la Région a décidé de prendre en charge les frais d’hébergement, de repas et de conciergerie qui seraient proposés par des hôtels privés au profit des personnels soignants recrutés temporairement pour faire face aux besoins des hôpitaux. Le formulaire de demande de prise en charge devra être déposé en ligne sur le site de la Région. La Région paiera directement aux hôteliers les frais d’hébergement, de repas et de conciergerie. 

A l’instar du premier confinement, la Région Normandie offrira sur présentation de leur carte professionnelle, la gratuité des transports ferroviaires et routiers aux soignants et personnels de santé, ainsi qu'aux étudiants en formation sanitaire et sociale. 

Les lycéens cuisinent pour les soignants

Les lycéens, apprentis, formateurs et professeurs du lycée des Métiers de l’Hôtellerie et des Services Jules Le Cesne au Havre ont souhaité faire preuve de leur reconnaissance envers l’ensemble du personnel hospitalier mobilisé face à la crise du Covid-19. 

50 repas, élaborés par les lycéens, ont été distribués mercredi 18 novembre 2020 au groupe hospitalier du Havre, notamment à l’hôpital Flaubert, au personnel soignant des unités de prise en charge des patients atteints du COVID 19. 

Une aide pour les stagiaires

Pendant la crise du COVID 19, les étudiants de la filière sanitaire ont vu leur formation fortement impactée, et la Région tient à souligner leur engagement auprès des soignants à l’occasion de leur stage professionnel. Le montant de cette aide individuelle est de 1200€ par mois.  

Cette aide exceptionnelle s'élève à un montant total de 1,3 million euros pour 1 070 élèves aide-soignants et étudiants infirmiers ayant œuvré dans le cadre de la crise de la Covid-19.

Des séjours pour les soignants

Du 29 mai au 15 juin, 1 000 soignants franciliens et 500 soignants normands ont bénéficié de séjours à prix très réduit pour se reposer en Normandie grâce à un partenariat entre la Région Normandie et l’Union des métiers des industries de l’hôtellerie Normandie et le Groupement National des Indépendants de l’Hôtellerie et de la Restauration

Votre vidéo

Grâce à la participation de nombreux normands, une vidéo a été réalisée pour remercier collectivement le personnel soignant de Normandie.

7 770 000 masques commandés par la Région

  • 2 millions de masques chirurgicaux et 770 000 masques FFP2 offerts aux personnels soignants
  • 3 millions de masques chirurgicaux pour les entreprises normandes 
  • 200 000 masques en tissu réalisés dans la Manche par l’entreprise Saint-James 
  • 1,8 million de masques chirurgicaux pour les collectivités locales

Soutien à la jeunesse

Orientation et emploi

  • Dans le cadre du "Plan Normandie relance" présenté en octobre 2020, la Région va financer 2 000 stages à hauteur de 11.3 millions d'euros. Ceci afin de permettre aux jeunes diplômés en 2020 (niveau bac +2 à bac +5) qui cherchent à intégrer un marché du travail fragilisé par la crise sanitaire, d’effectuer une mission de 17 semaines dans une entreprise. A cette mission, réalisée en entreprise, s'ajouteront des modules de formation, adaptés au profil de chaque stagiaire, pour une durée d'environ 5 semaines.
     
  • Sur l'ensemble de cette période, en centre de formation et en entreprise, le jeune aura le statut de stagiaire de la formation professionnelle et sera rémunéré par la Région. Il percevra 650 euros par mois, somme à laquelle s'ajoute une aide à la mobilité de 50 à 250 euros en fonction de la distance entre son lieu de résidence et le lieu de son stage. Une convention de stage sera signée entre les 3 parties : entreprise, centre de formation et jeune.
     
  • Dans le but de faciliter l’accès au logement des stagiaires du dispositif, un partenariat a par ailleurs été noué avec Action Logement. Il permettra aux stagiaires de bénéficier des dispositifs suivants : 
    • Un accompagnement dans la recherche de logement
    • Une garantie de loyer Visale pour prendre en charge les loyers en cas d’impayés 
    • Une avance du dépôt de garantie sous forme de prêt à 0 %
    • Une aide au paiement des loyers, sous forme de subvention d’un montant de 600 € dans la limite de 500 jeunes, soit 300 000 euros

Voir la carte des offres de stages 

Un contact par département

Les jeunes diplômés normands qui souhaitent candidater, ainsi que les entreprises, collectivités ou associations qui souhaitent proposer des offres de stage peuvent désormais se faire connaitre directement auprès des 5 prestataires de formation retenus par la Région :

  • Retravailler dans l’Ouest – Calvados : 02.33.26.68.35
  • ADEN Formation – Manche : 02.31.44.32.11
  • Retravailler dans l’Ouest – Orne : 02.33.26.68.35
  • Retravailler EGP – Seine Maritime : 09.71.26.09.97
  • Retravailler EGP – Eure : 02.32.28.43.16
  • L’Agence régionale de l’Orientation et des Métiers en Normandie reste joignable grâce à son numéro gratuit : 0800 050 000. C'est plus que jamais un service indispensable aux personnes désireuses de faire le point sur leur projet professionnel, en recherche d'une nouvelle possibilité de formation, d'une solution de financement, d'une structure pour accompagner un projet... 

 

Éducation

  • Les lycées restent ouverts avec application des règles sanitaires

A partir du 2 novembre, tous les lycéens seront accueillis en présentiel dans les établissements normands sur le temps scolaire, en respectant les règles sanitaires précisées par le Gouvernement (gestes barrière, hygiène des mains, port du masque dans les espaces clos et les transports scolaires, limitation des déplacements et brassages des élèves, nettoyage et aération des locaux). Pour faciliter la mise en œuvre du protocole sanitaire, la Région renforce les équipes d’entretien dans les lycées. 
 Dans le but de favoriser la continuité pédagogique, et de renforcer le parc informatique des lycées publics, 6000 ordinateurs portables, et plus de 240 classes mobiles (composées de 16 à 30 portables) acquis par la Région ont déjà été livrés aux lycées normands depuis la rentrée scolaire de septembre. Les lycéens dans l’obligation d’étudier depuis leur domicile, auront donc la possibilité de suivre leur scolarité, limitant le risque de décrochage.

Par ailleurs, avec l'objectif d’accompagner la mise en œuvre des mesures sanitaires et leur réalisation au quotidien en limitant au maximum l’impact sur les conditions de travail des agents, la Région Normandie renforce les effectifs des équipes d’entretien au sein des lycées, dès novembre. Un agent supplémentaire par mois par établissement sera recruté jusqu’à décembre, potentiellement jusqu’à février. Cette mesure permettrait en outre d’alléger la lourde charge de travail des équipes en place. Le coût mensuel de ces recrutements s’élève pour la Région à 300 000 euros.

  • La Région a donné la possibilité aux proviseurs de prêter 230 ordinateurs et tablettes du matériel informatique aux élèves en fonction de leur situation sociale
  • La Région prête 200 clés 3G/4G aux familles de lycéens qui n'ont pas internet. 11 lycées publics de Normandie ont été ciblés

  • Les ENT sont mis en place par la Région depuis de nombreuses années. La Région, l’Académie de Normandie et la DRAAF de Normandie accompagnent les enseignants dans l’utilisation de cet outil. les connexions quotidiennes sur l’Educ de Normandie, l’Espace de travail numérique de travail pour les lycéens normands ont atteint une moyenne de 150 000 connexions par jour sur l’ENT pendant la période de confinement.  

Universités 

La Région soutient  les Universités de Caen Normandie et de Rouen Normandie pour l’achat d’équipements numériques à hauteur de  plus 1,81 million d’euros afin de maintenir leurs formations en distanciel.

Formation

  • Pendant la période de fermeture des tous les lieux de formation, la Région Normandie a maintenu la rémunération des stagiaires en créant un motif d’absence exceptionnel
  • Sur 9900 places de formation financées en Normandie, 80 % des actions ont été maintenues soit à temps plein à distance, soit à temps partiel en entreprise
  • Des masques sont fournis à tous les stagiaires lors de leur retour en présentiel 

Rentrée scolaire 2020-2021

La Région et les Autorités Académiques se mobilisent pour permettre la poursuite des cours dans les meilleures conditions 

Après 2 à 3 mois d’enseignement à distance, les lycéens peuvent à présent revenir dans leur établissement pour poursuivre leur formation, tout en respectant les consignes sanitaires. 
A partir du 1er septembre, tous les lycéens seront donc accueillis en présentiel dans les établissements normands sur le temps scolaire, en respectant les règles précisées par le Gouvernement (gestes barrière, hygiène des mains, port du masque lorsque les règles de distanciation physique ne peuvent être respectées dans les espaces clos et les transports scolaires, nettoyage et aération des locaux). 

En fonction de l’évolution de la situation, la Région et les Autorités académiques, en application de la circulaire de rentrée du 10 juillet, du plan de continuité du 17 juillet et du protocole sanitaire du 26 août derniers, ont imaginé plusieurs scénarios d’organisation autorisant la poursuite des cours, en présentiel et à domicile, sans pénaliser davantage les élèves dans la limite des moyens disponibles (locaux, réseaux informatiques et équipements notamment).
Des moyens humains supplémentaires pourront, si nécessaire, être déployés afin d’assurer des conditions d’entretien et de restauration adaptées à une organisation modifiée des établissements scolaires.

En outre, la Région a réalisé cet été une quarantaine d’opérations de travaux de rénovation des blocs sanitaires afin de garantir des conditions d’hygiène optimales à une majorité de lycéens et des moyens de lutte contre la propagation du Covid 19 pour un budget de 2M€. Des opérations complémentaires seront réalisées d’ici la fin de l’année 2020. La Région aidera également les lycées en difficulté à financer les fournitures en savon, gel hydro alcoolique et lingettes nettoyantes.

Une adaptation des dispositifs régionaux à la crise sanitaire

En accompagnement des jeunes et familles fragilisées par la crise, la Région poursuit ses dispositifs d’aide directe en soutien à la scolarité, avec Atouts Normandie, Pass Monde ou encore le Fonds Social Régional (FSR) dont le montant a été doublé pour faire face à la crise sanitaire. 

Le numérique éducatif a été le principal levier favorisant la continuité pédagogique et la persévérance scolaire durant le confinement. Ainsi, la Région permet la progression des usages, notamment dans les Espaces Numériques de Travail (ENT)
 

Mesures pour le numérique éducatif

  • Elle renforce le parc informatique des lycées : lors de cette rentrée, elle livre ainsi plus de 6 000 ordinateurs portables et 242 meubles mobiles équipés de wifi, dans les lycées publics, représentant une dépense de 3,6 M€ ;
  • L’Espace Numérique de Travail déployé sur l’ensemble des lycées publics, agricoles et maritimes, évoluera dès la rentrée pour intégrer un outil de classes virtuelles sur l’ensemble du territoire;
  • La Région continuera, par ailleurs, à investir et expérimenter dans le domaine du numérique éducatif, dans le cadre de la démarche #Lycée du Futur, afin d’accompagner et évaluer les évolutions d’usages pour l’ensemble des lycéens : Expérimentation du bouquet de ressources numériques, Expérimentation "Lycéens connectés" et préparation des Etats généraux du numérique éducatif des 4 et 5 novembre prochain ;
  • La Région, outre le financement via Atouts Normandie, est prête à accompagner avec le concours des Autorités académiques tous les lycées qui souhaiteront adopter les livres numériques. En outre, plus de 6 000 lycéens bénéficieront cette année encore d’une action de sensibilisation et de responsabilisation dans leurs usages numériques dans le cadre du dispositif "Education aux Ecrans" qui bénéficie également à près de 2 500 apprentis.

Soutien au tourisme

La Région accompagne le rebond des entreprises touristiques normandes dans le cadre d’un dispositif "diag flash tourisme", destiné à une soixantaine d’entreprises en Normandie. Menée par l’AD Normandie, cette démarche consiste à proposer un diagnostic personnalisé et efficient, en vue d’augmenter les chances de relance de l’activité des entreprises touristiques normandes après la crise sanitaire. 

Normandie, ailleurs c’est ici !

Une campagne de promotion touristique de la Normandie est en cours à l'échelle nationale et régionale. L'objectif est de :

  • S’adresser aux Normands pour qu’ils (re)découvrent leur région et soient solidaires des acteurs touristiques de leur territoire ;
  • S’adresser aux Français pour qu’ils viennent passer des vacances en Normandie.

À savoir

La pétition "Libérez nos plages" lancée le 5 mai 2020 pour la réouverture de l’accès au littoral normand a recueilli 6 300 signatures ! 

Dialogue citoyen

logo