Aller au contenu principal
logo
alert
Alerte

Le réseau Nomad Car peut subir des perturbations (retards, suppression de services) en raison de l'indisponibilité de personnel de conduite ou d’accompagnateurs. L'état du réseau sera mis à jour autant que possible sur l'application Nomad Car Normandie et nos réseaux sociaux Nomad car.

En savoir plus
opendata

L’open data, ça sert à quoi ?

  • clock

On entend de plus en plus parler d’ "open data" et la Région Normandie fait partie des collectivités engagées dans la démarche. Mais rares sont ceux d’entre nous qui savent définir avec précision en quoi cela consiste, quels en sont les avantages et surtout à quoi cela peut servir. Ouvrir les données, c’est bien, mais montrer en quoi ces données peuvent être utiles aux citoyens, c’est mieux ! 

Jean-François Mary, référent données et système d'information géographique à l’Agence d’urbanisme Le Havre Estuaire de la Seine, ©E.Biernacki

Rendue obligatoire par la loi pour une République numérique (dite Lemaire) du 7 octobre 2016, l’ouverture des données publiques (en anglais, open data) consiste à mettre à disposition des citoyens un certain nombre de données brutes pour qu’ils puissent les consulter et les réutiliser librement. Ces données peuvent être d’ordre très divers : horaires de bus ou de trains, chiffres de fréquentation touristique, cartes, statistiques, mais aussi localisation d’arbres remarquables ou menus de cantines… Avec l’open data, l'information publique devient un bien commun dont la diffusion est d'intérêt général et à haute valeur ajoutée.

La loi pour une République numérique (dite loi Lemaire)

La loi instaure l’obligation pour les collectivités de plus de 3 500 habitants et 50 agents, les administrations de plus de 50 agents et les entreprises exerçant une mission de service public, de publier en ligne leurs bases de données et les données dont la publication présentent un intérêt économique, social, sanitaire ou environnemental. Un cadre juridique définit les informations qui peuvent être rendues publiques et celles qui ne le peuvent pas. Les données « libérées » ne doivent pas nuire au respect de la vie privée des personnes, doivent respecter la propriété intellectuelle ainsi que le secret des affaires et ne doivent pas entraver la sécurité du territoire.

3 bonnes raisons d’ouvrir les données

1. Améliorer la qualité et la performance des services publics

L’open data rend plus transparente, compréhensible et accessible l’action publique : projets, décisions, subventions, comptes publics… sont désormais consultables par tous. 
En systématisant l'échange et le partage de données entre services et entre collectivités, l’open data réduit les délais d’accès et de traitement des informations, augmente l’efficacité des processus et au final, améliore le service public.

Une donnée est un élément brut (chiffre, caractères…). Lorsque les données sont traitées, organisées, interprétées, elles deviennent une information.

2. Constituer une source d’information fiable pour les citoyens, les chercheurs, les journalistes 

La politique d’ouverture conduit les collectivités à s’assurer de la fiabilité des données qu’elles mettent en ligne. D’où une amélioration globale de la qualité des données et des bases de données qui permet de disposer de meilleurs outils d’analyse et d’une connaissance plus approfondie des territoires. Autres effets bénéfiques : un indice de confiance envers les acteurs publics qui remonte et une plus grande implication des citoyens.
 

3. Favoriser la création de nouveaux services et activités économiques

La mise en ligne des données d’une collectivité permet d’améliorer l’image du territoire et participe au développement de son attractivité. Par ailleurs, la réutilisation de données publiques par des entreprises contribue au développement de nouveaux produits et services à destination des acteurs du territoire. Au final, l’ouverture des données publiques facilite l’émergence de projets innovants qui ont souvent pour effet d’améliorer le quotidien et la qualité de vie des habitants.

10 exemples de nouveaux services en Normandie

Grâce à la compilation d’un grand nombre de données et à leur réutilisation, on peut classer, répertorier, géolocaliser, prévenir et rassembler des informations afin de les mettre au service des citoyens dans leur vie quotidienne.

Au rendez-vous des Normands, créée à l’initiative de la Région Normandie, répertorie et géolocalise les producteurs locaux

Trouver un service de proximité

univ en poche

Normandie Université en poche

Normandie Université en poche est une application mobile qui comprend un pack de services numériques (logement, restauration, équipements sportifs, bibliothèques, événements culturels, transports…) visant à faciliter la vie des étudiants. S’appuyant sur les données fournies en open data par le syndicat mixte Atoumod, elle donne notamment les horaires des différents moyens de transport desservant chaque campus normand. 

Télécharger l'application

assmat

JeTrouveMonAssmat

Créé par la Ville de Cherbourg-en-Cotentin, cet outil simple et gratuit permet de géolocaliser les assistant.e.s maternel.le.s à côté de chez soi ou de son travail et de consulter en temps réel le nombre de places disponibles pour un accueil à la journée ou périscolaire.

Je trouve mon Assmat à Cherbourg-en-Cotentin

le havre

Prix de l’immobilier au Havre

Analysant les prix de près de 8 000 appartements vendus au Havre entre 2016 et 2020 (données produites par la DGFIP), un particulier étudie les disparités entre les différents quartiers de la ville.

Etudier l'immobilier au Havre

Consommer autrement

ARDVN

Au rendez-vous des Normands

Grâce à la compilation d’un grand nombre de données, la plate-forme Au rendez-vous des Normands, créée à l’initiative de la Région Normandie, répertorie et géolocalise les producteurs (maraîchers, agriculteurs, apiculteurs…) mais aussi les artisans, commerçants, réparateurs, restaurateurs et autres prestataires du quotidien, qui s’inscrivent dans une démarche de qualité, de proximité et de développement durable. Pour consommer mieux et privilégier les circuits courts, rendez-vous sur Au rendez-vous des Normands !

https://aurendezvousdesnormands.fr/

J'achète local

J'achète local

Cette plateforme créée par la Communauté d’agglomération du Cotentin propose au public toutes les solutions pour s’approvisionner en produits locaux du Cotentin : points de vente, périmètre de livraison, marchés...

http://producteur.lecotentin.fr/

Faciliter ses déplacements

Cap Cotentin

Cap Cotentin

Toujours à partir des données d’Atoumod recueillies sur Espace développeurs - Commentjyvais, la Communauté d’agglomération du Cotentin a mis en place un site et une application qui facilitent les déplacements des habitants : cartes du réseau, horaires, calcul d’itinéraires, infos trafic…

https://www.capcotentin.fr/ 
https://www.commentjyvais.fr/

Mieux connaître son environnement

herisson

Mam'route

Apportez votre pierre à des inventaires participatifs, disponibles sous forme d'application mobile, grâce au Programme régional d'étude et de prévention de la mortalité routière de la faune sauvage, élaboré et animé par le Groupe mammalogique normand. Recensez sur Mam'route les mammifères tués observés lors de vos trajets en voiture afin de localiser les points noirs, identifier les espèces les plus menacées et aider à trouver des solutions techniques.

https://mamroute.fr/

ANBDD

Agence normande pour la biodiversité et le développement durable (ANBDD)

Le #BiodivHebdo est un média produit et diffusé par l’ANBDD. Chaque semaine – ou presque – il met en avant une donnée récente sur la biodiversité normande, issue d’indicateurs produits par un réseau de structures naturalistes régionales. Très visuelle et spécifiquement adaptée aux réseaux sociaux, cette publication donne un condensé d’information accessible à tous.

Découvrez le BiodivHebdo

pnr

Parcs naturels régionaux

Biodiv'en Seine, l'atlas de la faune et de la flore du Parc naturel régional des Boucles de la Seine normande, rassemble et met à votre disposition les connaissances actuelles sur la faune et la flore du Parc.
Biodiv' Normandie-Maine, le portail des données naturalistes de Normandie-Maine, vous invite à découvrir les espèces observées sur son territoire par ses agents, partenaires, habitants et bénévoles.

Biodiv'en Seine
Biodiv' Normandie-Maine
Cartothèque

Atmo

Indice Atmo

Calculé quotidiennement, l’indice journalier d’Atmo Normandie (Association agréée de surveillance de la qualité de l’air en Normandie) est une représentation simplifiée de la qualité de l’air en Normandie. Diffusé la veille et revu le matin pour la journée, l’indice est publié sur le site internet et la plateforme Open data de l’association ainsi que par mail via la newsletter quotidienne. Grâce à lui, chacun peut adapter son quotidien en fonction des prévisions.

http://www.atmonormandie.fr/

Focus sur Atoumod

Regroupant la plupart des autorités organisatrices de mobilité (AOM) de Normandie, le Syndicat mixte Atoumod compile les données de l’ensemble des transports publics du territoire (trains, lignes routières, réseaux urbains, transport à la demande…) et les intègre dans son calculateur disponible sur le site Commentjyvais.fr. On y trouve à la fois les horaires, les plans des réseaux, les itinéraires, les tarifs… "Notre rôle est d’agréger les données puis de les harmoniser, de les compléter si besoin pour les faire monter en qualité avant de les rediffuser", explique Amaury Masson, chargé de mission au Syndicat. Pour favoriser le développement de nouveaux services et usages, Atoumod met ses données en libre accès sur le portail national transport.data.gouv.fr. Résultat, l’assistant SNCF, Google Maps ou encore Apple Plans réutilisent les données normandes dans leurs propres calculateurs d’itinéraires.

La plate-forme opendata.normandie.fr

Cette plate-forme numérique est dédiée à l’ouverture des données produites par la Région Normandie. On y trouve notamment : les subventions accordées par la Région, les circuits de transport scolaire, les lignes routières et ferroviaires, les contrats de territoires, les grands projets, les organismes de formation sanitaire et sociale... A ce jour, une quarantaine de jeux de données y sont mis à disposition du public, répartie en 11 thématiques :

  • Administration et action publique
  • Agriculture et alimentation
  • Aménagement du territoire
  • Economie, innovation et emploi
  • Culture, patrimoine et tourisme
  • Education et formation
  • Environnement et développement durable
  • International et Europe
  • Mobilité et transports
  • Numérique
  • Jeunesse, santé et sports.

« Nous mettons en ligne des données brutes auxquelles nous essayons d’apporter un niveau de précisions optimal pour les rendre compréhensibles et accessibles (description du contexte dans lequel elles ont été produites, description des variables et libellés utilisés). Mais il faut veiller à ne pas aller trop loin pour ne pas dénaturer la donnée et laisser l’utilisateur faire ce qu’il veut avec. »

Opendata Normandie

L’importance des mises à jour

L’autre étape essentielle est celle après la publication, à savoir la mise à jour. La qualité et la fiabilité des données sont déterminantes, sinon celles-ci deviennent inexploitables. Or les modalités de mise à jour diffèrent beaucoup d’une donnée à une autre. Certaines données sont dites « froides », c’est-à-dire qu’elles changent peu voire pas (ex. la population, le cadastre, les résultats d’élection). D’autres, dites « chaudes », évoluent en permanence (circulation, météo, fréquentation d’un parking). Il faut donc définir préalablement un mode opératoire pour chaque type de données.

Carte réalisée par le SIG Normandie - 02/2021, grâce aux sources de l'INSEE - ©IGN

Vers une plate-forme mutualisée

Début 2023, le site actuel va évoluer vers une plate-forme mutualisée et fédératrice qui regroupera l’ensemble des collectivités normandes souhaitant s’engager dans une démarche d’ouverture de leurs données. On aura ainsi une vitrine de toutes les données publiques ou parapubliques disponibles sur le territoire normand. Avec deux cas de figures : d’une part, les collectivités dont les données seront directement accessibles sur le site et d’autre part, les collectivités qui ont déjà un site, vers lequel la plate-forme renverra. « Nous allons ainsi offrir aux collectivités qui n’ont pas, du fait de leur taille, les ressources pour créer leur propre plate-forme, les moyens de se mettre en conformité avec la loi et de faire bénéficier leur territoire de l’ouverture de leurs données. » Actuellement en effet, seules 11 communes sur les 157 concernées par la loi pour une République numérique, ont déjà ouvert leurs données en Normandie. 
A noter : la plate-forme open.normandie.fr assure déjà une passerelle vers la quinzaine de sites d’open data existant en Normandie (Départements, Préfecture, Pôle métropolitain de l’estuaire de la Seine, Atmo Normandie…). 

Profession géomaticien

« Avant, c’est celui qui avait l’info qui avait le pouvoir, aujourd’hui, c’est celui qui la partage ! »

Jean-François Mary

Référent données et système d'information géographique à l’Agence d’urbanisme Le Havre Estuaire de la Seine, Jean-François Mary nous parle avec passion de la façon dont il manie les données au quotidien, avec dextérité et précision.

CRIGE Normandie

Depuis 2015, une centaine d’acteurs publics normands sont réunis au sein de la CRIGE (Coordination régionale de l’information géographique) pour développer, mutualiser et enrichir l’information géographique en Normandie. L’objectif est notamment de suivre l’évolution de l’espace et d’éclairer les politiques d’aménagement et d’urbanisme.

En savoir plus sur la CRIGE

Ceci peut vous intéresser

Dialogue citoyen

logo