Aller au contenu principal
logo
Atelier Ma première bière

Des produits locaux pour un apéro 100% normand

  • clock

Cet été, plus de 170 établissements normands (bars, restaurants, campings, boutiques ou autres lieux de dégustation) proposent à leurs clients de redécouvrir les produits régionaux autour d'un moment de plaisir et de convivialité : l'apéro ! Une opération réalisée avec la Région pour soutenir les producteurs locaux et promouvoir le savoir-faire des chefs et barmen normands.

L'Apéro normand, c'est l'occasion rêvée de découvrir des produits locaux insolites et de faire un tour d'horizon des tendances de l'apéritif à la sauce normande.

 

 

Pommeau + citron + tonic = Pocito

Des glaçons, 2 cl de jus de citron, 7 cl de pommeau* de Normandie, un coup de cuillère et 5 cl de tonic. Vous voilà devant le cocktail star de cet été : le Pocito. Déjà en bonne place sur la carte de bars, campings ou restaurants de toute la région, il y côtoie de nombreuses spécialités made in Normandie, à boire ou manger.

Producteurs, restaurateurs, bars : faites-vous connaître !

Ils étaient 20 en 2020, 125 en 2021 et ils sont plus de 170 à rejoindre L’Apéro normand cette année ! Tous les établissements sont les bienvenus pour s’inscrire à l’opération pilotée par l’Association Régionale des Entreprises Agroalimentaires de Normandie (AREA) et se mobiliser pour les produits locaux de Normandie. 

Rendez-vous sur Saveurs de Normandie

Où siroter un cocktail normand ?

Où boire un Pocito* ?

  • Le Grand Large à Sainte-Adresse (76)
  • Le Ponton G à St-Vaast-la-Hougue (50)
  • Le Quai des mers à Cherbourg (50)
  • Le P’tit baigneur à Donville-les-Bains (50)
  • Le Flower Camping Le Haut Dick à Carentan (50)

Où boire un Spritz normand* ?

  • Voyageurs à Argentan (61)
  • Au Fil de l’eau à Amfreville-sous-les-Monts (27)

D’autres cocktails et recettes maison sont à retrouver sur Saveurs de Normandie

6 boissons inattendues produites en Normandie

Des sodas made en Normandie

Meuh Cola, Limeuhnade, Pomeuhnade… tous les softs des grands limonadiers américains ont leurs cousins normands. Ils sont fabriqués à Dragey (Manche) par la société Solibulles.

Pour donner un premier aperçu de ces richesses locales, de nombreux offices de tourisme proposent pour la 2e année consécutive des kits apéro composés de produits locaux. Des découvertes toujours savoureuses, parfois étonnantes ! Associer la gourmandise à la surprise, ça vous tente ? 

Les Rescapés, des biscuits pas comme les autres

Une demi-tonne recyclée chaque mois !

C’est à Belbeuf, tout près de Rouen, que les Rescapés sont nés, juste à côté d’un autre atelier, à l’enseigne on ne peut plus claire : Ma première bière. Thierry Masurier y accueille chaque samedi des petits groupes de novices, qui viennent y fabriquer leur toute première boisson fermentée et déguster les produits de la fabrique.

On jetait tous les samedis plus de 100 kilos de drèches. Beaucoup de brasseurs en donnent aux agriculteurs, mais ce n’est pas si simple quand on travaille en milieu urbain. Nous nous sommes rapprochés de l’Institut national de la boulangerie de Rouen pour trouver une solution”, se souvient l’entrepreneur. Vingt-quatre heures plus tard, l’homme disposait de deux recettes qu’il a améliorées pour arriver au résultat actuel.

Les Rescapés font un malheur !

Deux ans après son initiative, le gérant va devoir déménager : trop à l’étroit désormais. Quand les bières* qu’il brasse se distribuent dans une dizaine de lieux, ses Rescapés, eux, ont trouvé leur place sur les étals de 130 revendeurs ! Ils enrichiront bientôt leur gamme des prochaines créations de Thierry Masurier : des gressins et des biscuits au curry, à l’arrabiata et au tsatsiki…

3 escape games pour remporter son apéro

Une grosse glacière avec tout ce qu’il faut pour l’apéro : que des produits normands. Encore faut-il pour l'obtenir résoudre l’escape game en prenant part à la guerre qui oppose les "Trouble-fête" au "Front de libération de l’Apéro". Rendez-vous à Tourville-sur-Arques, près de Dieppe (réservation au 07 83 00 37 91), à Bretteville-sur-Odon, près de Caen (réservation sur https://www.tagarcheryfrance.com/) ou autour de Condé-en-Normandie, dans le sud du Calvados (réservation au 07 88 86 38 91).

Le cidre* en plein renouveau

Mon plus gros marché ? Les maisons de retraite !”, constate François Calendot, qui emploie 9 personnes à la Cidrerie de la Brique, à Saint-Joseph dans la Manche. Encore très largement consommé par une clientèle âgée, son produit phare paraît en effet avoir passé son heure de gloire. Mais à 42 ans, l’entrepreneur travaille à son renouveau. Exit le format 75 cl, place à une étiquette bariolée et à un verre élégant floqué de la marque.

Une clientèle plus jeune

En trois ans, sa nouvelle bouteille de 33 cl a conquis une nouvelle clientèle : 70 000 exemplaires ont trouvé preneur dans les bars de bord de mer comme dans les restaurants ou sur les terrasses des villes normandes. Dans la rue Saint-Sauveur à Caen, qui s’anime chaque soir à l’heure de l’apéro, plusieurs enseignes ont déjà adopté la tendance du jus de pomme fermenté. Presque voisins, les restaurants La Galettoire et la Buona Tavola vendent tous deux la petite bouteille marron, la “Brick”. Le deuxième cité en a même écoulé un millier cet hiver !

Du cidre... à la pression

Entre les deux, le bar Nonna sert ce cidre artisanal brut... à la pression. “Si on ne la met pas sur notre carte, il y a toujours quelqu’un pour nous la demander !”, s’amuse le gérant, Louis Saint-Martin, qui rêve d’un événement où il ne proposerait, pendant une semaine, que des cidres locaux à la pression. “Faire du cidre d’ici, c’est logique. On n’imagine pas un plateau de fromages sans camembert de Normandie, si ?

Plus léger que ses confrères d’orge maltée mais tout aussi convivial, le cidre a de beaux jours devant lui. Déjà bien implantée dans les bars de la Manche, la Cidrerie de la Brique rêve de conquérir les nombreuses terrasses de Caen.

Ces bars de plage où le cidre est à l'honneur

  • Le Goëland 1951, à Réville (Manche)
  • Le Bistrot de la plage, à Donville-les-Bains (Manche)
  • L’Escale, à Barneville-Carteret (Manche)

Charcuterie insolite et cornichons made in Normandie

Le saucisson du marin, vous connaissez ? C’est l’une des spécialités charcutières des Roches Blanches, une fabrique artisanale familiale située à Cany-Barville en Seine-Maritime. “Un muscle entier de porc français, frotté avec un mélange de sel et d’épices, puis séché pendant 8 à 12 mois”, explique Stéphane Malandain, le patron de l’enseigne. Idéal pour l’apéro !

36 salariés… et des centaines de saucissons !

“À l’époque, les marins quittaient Fécamp pour ne revenir que plusieurs mois plus tard. Le salage et le séchage était la seule façon de conserver la nourriture !” La recette a fait ses preuves : toujours élaborée avec des ingrédients entièrement naturels, la saucisse sèche normande représente un tiers du chiffre d’affaires de l’entreprise qui compte 36 salariés. 

Pour accompagner la charcuterie, du beurre d’Isigny, bien entendu, et des cornichons… de Seine-Maritime ! À Saint-Sauveur d’Émalleville, près d’Étretat, Jean-Baptiste Ricouard s’est lancé en 2021 dans la production de cette plante de la famille des cucurbitacées, habituellement largement importée d’Inde. Comme pour les vendanges, la récolte des cornichons a lieu tous les ans vers le mois de septembre et demande beaucoup de main d’œuvre.

Cornichons, terrine d’agneau ou rillettes de maquereau

Pour distribuer ces cornichons, “petits et croquants, comme les aiment les Français”, le producteur s‘est associé à un autre Seinomarin, Valentin Dennetière. Lui a développé voilà deux ans sa marque, La falaise qui rougit, à Eu. Son principe : valoriser des producteurs locaux triés sur le volet et commercialiser leurs produits grâce à une recette qu’il aura créée.  

Les cornichons de Normandie, au vinaigre de cidre normand et aux graines de moutarde bio ont ainsi rejoint les rillettes de maquereau de Trouville à l’ail des ours et la terrine d’agneau des prés salés du Mont Saint-Michel. Autant d’idées pour un apéro 100% normand !

Coquillages et fruits de mer : la mer en apéro

Si vous êtes plutôt produits de la mer, sachez que certains bénéficient d’un label de qualité :

  • les huîtres avec 5 crus distincts : Côte Ouest (de Portbail à Granville), Côte Est (Saint-Vaast la Hougue), Baie des Veys (Utah beach à Grandcamp-Maisy), Côte de Nacre (Asnelles-Meuvaines) et Veules-les-Roses.
  • le maquereau de Trouville, à déguster en rillettes sur des tartines !
  • le bulot de la baie de Granville, avec sa mayonnaise et un verre de... cidre

Plus d’infos sur www.normandiefraicheurmer.fr

 

Que fait la Région pour promouvoir les produits normands ?

Soutien aux filières et aux agriculteurs

La Région accorde des aides financières aux agriculteurs qui investissent dans la mise en place d’ateliers de transformation à la ferme pour développer la vente directe et les circuits courts. Elle accompagne également les filières agro-alimentaires, agricoles, de la pêche pour soutenir leurs investissements productifs, leurs innovations et leur permettre d’accéder à la reconnaissance de leurs produits (labellisation et signes de qualité)

Par ailleurs, elle encourage les équipes de restauration des lycées à cuisiner jusqu’à 80% de produits normands. C’est le plan “Je mange normand”.

La valorisation des produits normands

Elle organise chaque année Fêno, le festival de l’excellence normande, auquel elle convie les meilleurs producteurs normands pour trois jours de rencontre festive avec les consommateurs. A Caen et à Rouen, une année sur deux !

Elle soutient également le Trophée des Léopards, un concours culinaire composé de deux compétitions, une pour les amateurs et une pour les professionnels, qui cuisinent au fil des épreuves les meilleurs produits normands.

Des produits bien référencés

Enfin, elle a mis en place et anime "Au rendez-vous des Normands", une plateforme qui référence de plus de 1 500 professionnels engagés dans la consommation locale, responsable et solidaire.

Et elle consolide la place de la marque Saveurs de Normandie (et son logo au léopard qui se lèche les babines) pour que l’ensemble des produits qui porte son nom soit le plus largement distribué.

*Avertissement

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Dialogue citoyen

logo