Aller au contenu principal
logo
alert
Alerte

Attention, pour le grand week-end de l'Ascension, pensez à bien vérifier les horaires de votre ligne régulière NOMAD.

En savoir plus
hackathon2021

Un hackathon pour "Apprendre autrement en Normandie"

  • clock

Comment insuffler de l'innovation dans les pratiques de formation et lutter contre le décrochage ? Comment tirer bénéfice du digital ? Avec quels nouveaux outils ? Voici quelques questions que se sont posés les 80 participants du hackathon* (professionnels de l’emploi et de la formation, jeunes en apprentissage, adultes en reconversion professionnelle…). L’objectif : imaginer collectivement de nouvelles solutions pour la formation professionnelle pour les adultes. 

*Contraction de Hack et Marathon, un hackathon est une compétition d’innovation pendant laquelle des équipes pluridisciplinaires développent en moins de deux jours une nouvelle solution.

Un format inédit

Pour cette année particulière, l'événement se déroule entièrement en ligne sur trois demi-journées: 25, 28 janvier et 2 février.

Les 80 participants sont répartis en 12 équipes autour de sept challenges. Pour les accompagner, cinq mentors pour le fond et 12 coachs pour la forme ! "Le mentor, c’est celui qui est là pour ouvrir les chakras… et aussi pour les refermer si nécessaire !" Indique Christophe Jourdain, coorganisateur et mentor sur cet événement. "Nous sommes là pour apporter des exemples, du contenus, poser des questions, approfondir un point précis". Le coach lui, facilite les échanges, inspire, stimule. Il est aussi garant du processus et du temps. "Nous nous assurons de la synergie de l’équipe pour lui permettre de sortir la meilleure des solutions grâce à notre accompagnement" précise quant à elle Aurore Combe.

Les 7 challenges

  • Challenge 1 : comment améliorer le recrutement des stagiaires en formation ?
  • Challenge 2 : Comment assurer une meilleure intégration des apprenants étrangers sur les dispositifs de formation ?
  • Challenge 3 : Comment apprendre à apprendre à l’ère du numérique ?
  • Challenge 4 : Valorisation : Comment mieux donner confiance aux apprenants ?
  • Challenge 5 : Personnalisation : Comment créer une pédagogie plus personnalisée ?
  • Challenge 6 : Comment rendre les formations en ligne aussi interactives que celles en présentiel ?
  • Challenge 7 : Comment optimiser la transition fin de parcours de formation et le retour à l’emploi ?

Retour sur la journée n°1

Apprendre à apprendre et apprendre autrement

Pendant près de quatre heures, chacune des équipes planche sur un sujet qu’elle a choisi. "La problématique Comment créer une pédagogie plus personnalisée ? s’est imposée à moi car elle rythme ma vie professionnelle" explique Lolita Juin, formatrice à l’IRTS de Normandie.
 

« Il existe beaucoup de freins dans notre vision de l’apprentissage et cela m’intéresse d’essayer de les lever ! »

Lolita Juin, formatrice à l’IRTS de Normandie

Chaque participant à ses motivations : échanger sur les pratiques, les améliorer, préparer les jeunes à apprendre autrement, trouver des solutions innovantes dans le secteur de l'orientation professionnelle pour sécuriser les parcours, rendre plus attractif et coopératif les formations à distance, s'adapter à l'évolution des profils des étudiants… Et surtout, toujours, apprendre. Apprendre à apprendre et apprendre autrement.

S’approprier les méthodes du "Design Thinking"

L’événement, organisé par Hélène Lepesant chargée de projets à la Région Normandie, commence par la découverte des autres membres et des outils "agiles". L’exercice se veut pluridisciplinaire, et tous ne sont pas encore habitués aux techniques du "design thinking". C’est là encore la richesse de cet exercice. "Nous avons veillé à proposer des équipes mixtes équilibrées. Et nous voyons que des liens se font rapidement, que cela est très vivant, plein d’idées !" observe Christophe Jourdain.

« Rencontrer des personnes différentes, confronter ses idées, phosphorer ensemble pour arriver à un produit fini en un temps record ! »

Stéphanie Deroubaix, en formation en ingénierie pédagogique multimédia

Cette première demi-journée est consacrée à trois points principaux : la découverte du "persona", le choix du "point de friction" et "l’idéation". Autour d’un tableau commun (le fameux "board" de l’outil Miro), les participants réfléchissent ensemble à l’utilisateur de leur solution : qui est-il ? Que veut-il ? Quel problème rencontre-il et dans quel contexte ?

A coup de Post-it, de cartes mentales et autres "templates", le tableau blanc se noircit rapidement et les "personas" prennent forme. Ils s’appellent Marina, Thierry ou encore Sophia. Certains sont célibataires, d’autres mariés. Ils ont une profession, sont étudiants ou sans emploi… Des hommes et des femmes avec des vies personnelles et professionnelles propres. A partir de ces profils, chaque équipe définit les contraintes, les freins rencontrés pour poser une problématique claire et proposer des solutions innovantes.
 

La première étape du Hackathon vu par Stéphanie Deroubaix, membre de l’équipe 10

Parmi les solutions innovantes en matière de formation, et sans dévoiler les contenus encore secrets, il sera sûrement question de "serious game", de parrainage, d’interface ludique, d’envie, de plaisir, d’interactivité, de pédagogie inversée, d’autonomie, de modularité, de flexibilité, et même de "où je veux, quand je veux" ! 

Retour sur la journée n°2

Prototypage en urgence

Tic-tac… 8 h 30. Motivé. C’est l’état d’esprit dans lequel nous retrouvons les douze équipes du hackathon « Apprendre autrement en Normandie » le jeudi 28 février 2021. Une tasse de thé à la main pour certains, ils sont tous à l’heure derrière leur caméra pour écouter la présentation du déroulé de la matinée. Au menu : prototypage et « pitch ». Derrière cet anglicisme, la présentation de leur projet destinée à convaincre le jury, une histoire courte et accrocheuse qui doit donner envie d’en savoir plus ! 

« Prototypage est un mot qui peut faire peur mais il s'agit simplement de traduire "dans le monde réel" la solution imaginée. Cela peut se faire de façon "low tech" avec des bouts de cartons et des feutres ou de façon plus digitale sur des logiciels qui permettent de simuler une application, d'illustrer la solution »

Samantha André, coach

"C’est une deuxième journée dans l’effervescence, ça cogite énormément au sein des groupes, les participants sont dans les starting blocks pour répondre au challenge ! Je suis impressionnée par les résultats en si peu de temps" commente Emilie Lenel. Samantha André complète : "Le jour 2, c'est là que se créent les livrables finaux : le prototype de la solution et une présentation PowerPoint pour expliquer la démarche globale au jury. La pression monte car le temps presse, il faut faire des choix !". Si peu de temps en effet. "On a envie de crier "laissez-nous du temps" !" sourit Nathalie Fouquer Lanoë, Référente économique dispositif #Avenir et membre de l’équipe 12. "Et en même temps, c’est ce temps bref qui nous permet d’aller à l’essentiel et d’être tout de suite dans le sujet". 

"Battle" de pitch !

Tic-tac… 11 h. Le moment de la "battle de pitch". Par groupe de quatre, les équipes présentent leur solution et récoltent les retours des mentors et des autres concurrents. "Cette compétition amicale est une première façon de se confronter au regard des autres et de commencer à roder le pitch ! Il n'y a pas d'enjeu de compétition à ce stade, il s'agit simplement de "sortir la tête du guidon" et de s'assurer qu'on n'est pas passé à côté de quelque chose" souligne Samantha André. "La battle est très utile car elle nous a permis de déceler quelques failles dans notre projet que nous avons pu corriger ensuite" complète Marjorie Echival, Conseillère en Insertion Professionnelle à l’Etablissement et Service de la Réadaptation Professionnelle (ESRP) EPNAK Oissel et participante.
 

Pendant ces présentations, quelques sujets sont dévoilés. "J’ai assisté au pitch de quatre groupes. On a parlé de réseau apprenant, de coaching, de tutorat apprenant/professionnels, d’agilité dans les situations pédagogiques, et aussi d’apport de l'Intelligence Artificielle dans la formation, l’Adaptative Learning. Autant d’enjeux pour le monde de la formation professionnelle de demain, des perspectives de transformation incontournables dans la période vécue actuellement" ajoute Emilie Lenel. Pour ce mentor, cette expérience confirme que la Normandie est véritablement un territoire d’innovation pédagogique. "Il y a quelques projets où l’on se projette déjà dans la solution, et qu’on aimerait bien pouvoir utiliser au quotidien, j’ai hâte de voir les futurs développements des lauréats !".

« Notre projet est pertinent. Nous souhaitons gagner pour qu’il soit mis en œuvre ! »

Sarah Perrier

"Le jour 2 du Hackathon" illustré par Stéphanie Deroubaix, participante

Retour sur la journée n°3 : la finale

Un exercice compliqué que celui des jurys : déterminer les vainqueurs ! Pour espérer en faire partie, les projets devaient répondre à quelques critères : être innovant bien entendu, mais également réalisable, transférable et répondre à des besoins existants. "Être bousculés par des solutions nouvelles, sortir des sentiers battus, avoir des propositions opérationnels et centrées sur l’usager…" autant d’attentes formulée par les six professionnels chargés de départager les participants.

 Pendant 2 heures, les pitch des équipes se sont enchainés. Cinq minutes de présentation et 3 minutes de questions / réponses. Le temps court, toujours…

« Une première en Normandie et est une belle réussite ! Quatre lauréats seulement, mais nous avons trouvé plein d’inspirations dans tous vos projets pour nourrir notre réflexion et nos actions »

Clarisse Dautrey, Directrice de la formation tout au long de la vie à la Région Normandie

Fin du suspens. Le 2 février à 17h45, les lauréats du hackathon ont été dévoilés, mettant fin à cet évènement qui a mobilisé plus de 80 participants sur trois demi-journées. 

Quatre solutions innovantes pour la formation ont été récompensées : les projets "Pousses", "App@App", "Plan-In" et "BUJOO8". 

1er prix : le projet "Pousses" (équipe n°10)

"Notre projet, c'est le TikTok de la formation" commente l’équipe 10. Grâce à « Pousses », les apprenants peuvent se filmer en train de réaliser un exercice pratique - un défi - et diffuser en live cette vidéo auprès de leurs camarades et de leur formateur. Malgré la distance, ils continuent à apprendre par la pratique et bénéficient des retours de leurs camarades comme s'ils étaient physiquement côte à côte, et leur formateur peut valider leurs progressions et les valoriser à l'aide de badges.

 

Les commentaires du jury :

Ce projet propose un processus doublement évaluatif : évaluation de la réalisation et évaluation du comportement des "pairs" en situation évaluative pour évaluer les softskills associés (esprit d’équipe, bienveillance, esprit critique, constructif, etc.).  Il rend le distanciel plus attractif, en favorisant le challenge et les interactions entre pairs d’une même formation. "Pousses" propose des défis pour s’amuser, s’évaluer, favoriser le réseau entre stagiaires, le regard critique et l’entraide. Il devrait contribuer à structurer des réseaux professionnels qui perdureront au-delà du temps de la formation pour favoriser l’entraide entre stagiaires sur les premiers emplois trouvés.  Ce système préfigure également d’autres utilisations potentielles notamment au service de l’action de formation en situation de travail (AFEST).

La réaction de l’équipe

"Nous sommes d’abord très contents ! Et nous sommes convaincus par notre solution et son futur développement. Nous avons eu l’audace et surtout l’intelligence collective de nous remettre en question. C’est cette même intelligence collective qui nous a permis de faire jouer nos complémentarités pour arriver avec un projet bien préparé, sur le fond comme sur la forme. Nous sommes inspirés par ce projet qui nous donnent beaucoup d'envies pour nos pratiques professionnelles et nous a permis de faire de belles rencontres !"

2ème prix : le projet "App@App" (équipe n°3)

Comment apprendre à l’ère du numérique ? Une application partagée entre les organismes de formation de la Région et leurs stagiaires (et futurs stagiaires) pour accompagner les apprenants sur les trois temps de la formation : 

En amont :
-    Comment je m’organise (sécurisation de l’entrée en formation) 
-    Comment je m’entraine : réentrainement à suivre une formation par consolidation des savoirs via un chatbot
-    Comment je m’engage : droits et devoirs du stagiaire (signature numérique de la charte d’engagement)

Pendant : je me forme en ayant une interaction facilitée avec ma communauté pédagogique (formateurs, fonctions supports et administrative de l’organisme de formation, etc.) et un accès facilité à mes ressources pédagogiques à distance par l’intégration du LMS choisi par l’OF sur l’appli

En aval : "je vais plus loin", un réseau social pour garder le lien entre pairs et ne pas tomber dans l’isolement à l’issue de la formation

 

Les commentaires du jury :

App@App sécurise l’entrée en formation. Il permet de faire patienter et de maintenir dans une dynamique d’engagement lorsque l’entrée en formation arrive longtemps après le positionnement. C’est un outil d’accompagnement aux trois temps de la formation, un outil véritablement partenarial car facilement partageable entre les organismes de formation et qui intègre des éléments existants entre partenaires (Région, Carif-Oref, etc.)

La réaction de l’équipe

"Nous sommes très fiers du projet que nous avons présenté et de notre 2ème place. Nous croyons en cette application, à son efficacité et à son déploiement. Nous espérons que tous les utilisateurs de l’application APP@app se sentiront accompagnés dans l’Apprendre à Apprendre. Cet hackaton a été riche de partage, d’échanges, de collaboration et de bienveillance. Nous attendons la suite de l’aventure avec impatience."

3ème prix : le projet "Plan-In" (équipe n°9)

Une application pour développer les échanges, les interactions et conserver la motivation des stagiaires en formation distancielle via un planning de challenges individuels et collectifs adaptés à la progression pédagogique pour préserver la motivation et forcer la persévérance de l’apprenant.

 

Les commentaires du jury :

"Plan-In" est un outil qui permet de conserver la mobilisation du stagiaire en parallèle des contenus habituel sur la formation suivie, par des évènements collectifs sous forme de challenges ludiques entre pairs. Il intègre une dimension d’évaluation des compétences identifiées via les challenges, valorisée par des badges numériques. Cette application sera personnalisable et adaptable à chaque organisme de formation et à chaque formation : un outil pédagogique supplémentaire à mutualiser dans son principe.

La réaction de l’équipe

"Nous sommes tous ravis d'avoir participé à ce premier hackathon à distance organisé par la Région Normandie. Nous sommes également touchés d'avoir été sélectionnés parmi les projets retenus. Nous attendons donc maintenant la poursuite de notre projet par l'accompagnement à la concrétisation de notre idée."

4ème prix : le projet "BUJOO8" (équipe n°8)

Le BUJO08, carnet de bord du pédagogue adapté, est un outil numérique (disponible également en version imprimable), qui accompagne le formateur au quotidien pour l'aider à adapter sa pédagogie. Il y a une partie "bullet journal" permettant de noter des informations (rappels, questionnaires à proposer, etc) et des données sur les apprenants (profil d'apprentissage, difficultés, humeur...). Ces informations permettent de proposer des contenus et des méthodes adaptés, personnalisés, afin de prendre en compte les individus et non pas seulement le groupe d'apprenants. L’équipe envisage une version 2 avec de la collaboration interactive et des échanges en direct avec les apprenants et le reste de l'équipe (pédagogique, administrative...).

 

Les commentaires du jury :

Le projet BUJO08 donne le sentiment que "la boucle est bouclée". Il permet d’outiller le formateur dans sa capacité à adapter sa pédagogie. Cet outil sur mesure apporte une solution de suivi complet et l’ensemble des parties prenantes est associé.

La réaction de l’équipe

A l'annonce des résultats nous étions contentes et fières ! Nous espérons que le projet verra bientôt le jour !
 

 

Trois questions à Clarisse Dautrey, Directrice de la formation tout au long de la vie à la Région Normandie 

Quels sont pour vous les enjeux de ce hackathon ?

Cet évènement organisé par la Région Normandie a pour premier objectif d’initier des projets, d’aller chercher des idées nouvelles. Il nous a également permis de rencontrer des acteurs que nous n’avons pas l’habitude de solliciter et donc d’avoir des regards neufs. C’est aussi l’occasion de tester d’autres méthodes plus agiles et d’enrichir collectivement nos façons de faire. Cela va nous permettre de soutenir de nouveaux projets dans le cadre de notre stratégie de modernisation et de transformation des structures de formation.
Ce hackathon 100 % en ligne est pour nous une réussite, d’un point de vue technique mais aussi de par la satisfaction des participants et leurs productions de qualité.

Ce hackathon s’inscrit donc dans la stratégie régionale de modernisation et de transformation des structures de formation, pouvez-vous nous en dire plus ?

L’idée de la Région est d’accompagner cette transformation avec trois axes : un premier volet autour de l’accompagnement, second autour de l’innovation. Une innovation au sens large pédagogique, dans les usages du numérique, les partenariats…) et donc pas que technologique. Cette stratégie nous permet d’accompagner financièrement des porteurs de projet avec une logique d’essaimage, partageable avec la communauté. Le troisième axe est celui de la professionnalisation : faire autrement, l’acculturation a d’autres modes de faire (notamment avec le plan de professionnalisation du Carif-Oref de Normandie). Un dernier axe, transverse, est le volet évaluation, avec une vraie démarche de transformation de notre tissu d’opérateurs en Normandie.

Quelles sont les prochaines actions après ce Hackathon ?

Ne pas laisser retomber la dynamique, reprendre au vol les quatre projets lauréats pour continuer à les porter, financer leur mise en œuvre. Et bien entendu ne pas perdre de vue les autres projets qui ont été aussi riches, garder ces regards extérieurs et les intégrer dans nos futures pratiques !
 

Festival de l'Apprendre

Le hackathon "Apprendre autrement" de la Région Normandie fait partie des 18 évènements du Festival de l'Apprendre organisé pour la seconde année  par le Cercle APE, en résonance avec #LearningPlanet, autour du 24 janvier : date de la journée internationale de l'éducation décrétée par l'UNESCO en 2020.

Dialogue citoyen

logo