Normandie pour la paix

Les plages du Débarquement, patrimoine mondial

La Région Normandie, avec les services de l’Etat, les collectivités concernées et de nombreux acteurs, conduit depuis 2008 une démarche partenariale pour faire reconnaître les Plages du Débarquement au Patrimoine mondial. Cette candidature est désormais officielle : Françoise Nyssen, ministre de la Culture, a annoncé vendredi 26 janvier 2018 la candidature des « Plages du Débarquement, Normandie 1944 » à l'inscription sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, dans la catégorie des biens culturels.
Culture et Patrimoine
Plages du débarquement

body

La Convention du patrimoine mondial

Face au constat que le patrimoine culturel et naturel était de plus en plus menacé, la conférence générale de l’UNESCO a adopté la Convention du patrimoine mondial, en 1972. La Liste du patrimoine mondial a été créée afin de permettre la reconnaissance et la protection des sites qui ont une « valeur universelle exceptionnelle », c’est-à-dire qu’ils présentent un intérêt exceptionnel pour l’héritage commun de l’humanité : le monde serait appauvri par la disparition d’un tel patrimoine.  Les États s’engagent à assurer l'identification, la protection, la conservation et la mise en valeur des sites du patrimoine mondial afin d’en assurer la transmission aux générations futures. 

Les conséquences de l’inscription

L’inscription sur la Liste est une reconnaissance internationale de prestige. L’Etat est garant vis-à-vis de l’UNESCO de cette reconnaissance. Il s’engage et s’associe aux collectivités territoriales pour mettre en œuvre un plan de gestion du bien. L’objectif est de préserver et de transmettre ce qui fait la valeur universelle exceptionnelle du bien.

La procédure

L’État dans lequel est localisé le site candidat soumet un dossier de proposition d’inscription, documentant le caractère représentatif, exemplaire et authentique du bien. Le Centre du Patrimoine Mondial en confie alors l’évaluation à une instance qui travaille pendant 18 mois et rend un avis consultatif. Les dossiers sont ensuite présentés devant le Comité du Patrimoine mondial, composé des représentants de 21 Etats, qui statue sur l’opportunité d’inscrire chacune des propositions sur la Liste du patrimoine mondial.

Le dossier déposé par la France le 26 janvier 2018 auprès de l’UNESCO comporte 500 pages et plus de 18 000 pages d’annexes.

Pourquoi inscrire « Les Plages du Débarquement » ?

Les Plages du Débarquement, Normandie 1944 sont le lieu d’une confrontation dont l’ampleur et l’intensité sont exceptionnelles dans l’histoire et donc elles gardent les traces. Elles portent la mémoire d’un combat pour la liberté et la paix, et sont devenues un lieu de rassemblement autour d’un message universel.

L’inscription des Plages du Débarquement, Normandie 1944 sur la Liste du patrimoine mondial signifierait la reconnaissance du caractère exceptionnel de ce patrimoine, dans sa double dimension matérielle et symbolique.

Début 2018, le site dédié au soutien à la candidature comptait plus de 60 000 signatures en France et de par le monde. Pour en savoir plus et soutenir la candidature, rendez-vous sur www.liberte-normandie.com.

Le Patrimoine mondial de l’UNESCO en Normandie

La Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO comprend 1 073 biens dans le monde. Trois sites normands sont d’ores et déjà inscrits sur cette liste :

  • le Mont Saint-Michel et sa baie (Manche),
  • l’architecture de la reconstruction d’Auguste Perret de la ville du  Havre (Seine-Maritime)
  • les tours observatoires de Saint-Vaast-la-Hougue et de l’île de Tatihou (Manche) dans le cadre du réseau des sites majeurs Vauban.

En outre, la dentelle d’Alençon (Orne) est inscrite sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité depuis 2010. Le carnaval de Granville a rejoint cette même liste en 2016, tandis que la Tapisserie de Bayeux (Calvados) est inscrite sur le registre de la mémoire du monde.

Youtube

Liberté
1