Aller au contenu principal
logo
alert
Alerte

Transports scolaires Nomad : Inscrivez-vous avant le 31 juillet 2020 !

En savoir plus

Le lycée du futur

  • clock

La réussite des jeunes ? Une priorité ! C’est pourquoi la Région Normandie a mis en place une démarche globale pour encourager les lycées normands à expérimenter de nouvelles formes et méthodes d’enseignement : le lycée du Futur.

Centrée sur les lycéens, la démarche #Lycée du Futur est à la fois expérimentale et novatrice, ouverte et partenariale. L’idée est d’ouvrir grand les vannes de la créativité et de libérer l’esprit d’initiative pour favoriser l’émergence et la diffusion d’usages et de pratiques innovants partout sur le territoire.

Après une première vague d’expérimentations en 2017, la Région a lancé en 2019 une nouvelle série d’appels à projets sur le thème « Inventer pour avancer ». 28 lycées ont été sélectionnés et sont accompagnés par la Région (budget global : 900 000 €) pour mettre en œuvre leurs projets. Ils portent sur la valorisation des lycées auprès des entreprises, le développement des pratiques culturelles, des usages du numérique et de la maîtrise de l’anglais. Portés par des équipes projets associant élèves et membres de la communauté éducative, les projets sont évalués une fois réalisés pour mesurer leur impact sur les conditions d’études, le bien-être et la réussite des jeunes.

6 axes

  • L’ouverture sur le monde
  • Le développement durable
  • Un meilleur accès à la culture, à l’art, à la musique et au sport
  • Le numérique au service de la pédagogie et des lycéens
  • Les liens avec le monde de l’entreprise
  • La poursuite d’études et la persévérance scolaire
  • A noter

Le saviez-vous ?

Saluant l’innovation de la démarche, le ministère de l’Education Nationale a nommé en décembre 2018 la Normandie comme région pilote pour mener des expérimentations éducatives dans ses lycées.

Le top 4 des expérimentations #Lycée du futur

Les espaces Esprit campus

Associer les lycéens en amont afin qu’ils s'approprient les espaces qui leur sont dédiés, améliorant leur bien-être et le climat scolaire, c’est l’esprit Campus. Accompagnée par le réseau Canopé, la Région organise des « hackathons » (ateliers créatifs et collaboratifs) pour faire émerger les idées et les talents. Les lycéens d’Alain Chartier à Bayeux et de Flora Tristan à la Ferté Macé ont ainsi conçu eux-mêmes des lieux où ils peuvent à la fois se détendre, travailler, jouer et échanger. Ces deux espaces Esprit Campus ont été inaugurés fin 2019.

Films du savoir-faire

Les films du savoir-faire répondent à la volonté d’ouvrir les lycées et lycéens au monde économique. Réalisés par des professionnels, ils font la promotion d’une dizaine d’établissements normands, mettant en avant leur offre de formation et leurs filières d’excellence. Valorisantes pour les élèves, ces vidéos bilingues sont aussi de précieux outils pour communiquer auprès des entreprises régionales, nationales et internationales, rechercher des partenariats et des stages.

Gamebuino

Mettre en pratique leurs cours de programmation en créant des jeux vidéo, c’est l’exercice auxquels se sont prêtés les élèves de première et terminale spécialité Numérique et sciences informatiques du lycée Alain d’Alençon, encadrés par 3 enseignants. Grâce à la console Gamebuino, conçue et fabriquée pour l'apprentissage numérique par une jeune entreprise française. Financée par la Région, l’opération s’est soldée en décembre par un challenge entre les 40 élèves participants. Prochain lycée à tenter l’expérience : Porte Océane du Havre.

Chemins d’avenirs

La Région est partenaire de l’association Chemins d’avenirs, qui propose un parcours personnalisé d’aide à la réussite à des jeunes vivant en zones rurales ou dans de petites ou moyennes villes. Une centaine de lycéens issus de 6 établissements se sont portés volontaires pour être accompagnés. Durant 18 mois, chacun bénéficie d’un système de parrainage pour bâtir son parcours scolaire et professionnel en fonction de ses envies et de ses capacités.

Chaque élève sélectionné devient filleul et se voit attribuer un parrain ou une marraine, qui l’accompagne pour au moins 18 mois, renouvelables jusqu’à la fin de sa première année d’études supérieures. Pour les élèves de 1ère, le parrainage débute dès l’entrée dans le programme (janvier-février 2020 pour la première année). Pour les élèves de 4e, les 6 premiers mois sont des mois d’intégration dans l’association, qui préparent progressivement au parrainage, qui commence en septembre de leur année de 3e.

Les parrains et marraines sont des actifs de tout âge et des étudiants en fin de parcours, issus de tous les cursus et horizons professionnels, de tous les territoires, en France ou à l’étranger qui s’engagent à accorder près de 2 heures par mois à leur filleul.

L’accompagnement est effectué notamment en fixant toutes les 6 semaines un rendez-vous sur Skype, guidé par un kit pédagogique conçu par Chemins d’avenirs, et qui aboutit sur un compte-rendu  auprès de l’association, qui lui permet de suivre l’évolution de chaque binôme et aider les relations de parrainage.

 

Les établissements : Lycées Porte de Normandie à Verneuil-sur-Avre, Napoléon à L’Aigle, Jean Monnet à Mortagne-au-Perche, Mezeray/Gabriel à Argentan, collèges Evariste Galois à Breteuil-sur-Iton, Félix Leclerc à Longny-les-villages.

Un "campus du futur" en 2024

Implanté à Bourg Achard, ce sera le 1er lycée international de Normandie.  Ce campus innovant et inédit en France s’inscrit dans la démarche #Lycée du futur. Il se veut à la fois ouvert sur le monde et ancré sur le territoire normand. Porté par la Région, le chantier est estimé à 54 millions d’€, il devrait démarrer courant 2022 et s’achever pour la rentrée 2025.

Outils numériques : la clé de la continuité

Au cœur de la démarche #Lycée du Futur, les outils numériques ont montré leur capacité à assurer la continuité pédagogique durant le confinement et la fermeture des lycées. L’espace numérique de travail (ENT) l-educdenormandie.fr est devenu en quelques heures la plateforme indispensable (un million de visites dès la 1ère semaine) pour permettre aux lycéens de poursuivre leurs apprentissages.

Parallèlement, un dispositif exceptionnel de prêt d’ordinateurs portables ou de tablettes a été mis en place en urgence pour lutter contre la fracture numérique et éducative.

Ceci peut vous intéresser

Évaluer cette page :

logo