Politique de la ville

La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 février 2014 réforme la politique de la ville en instaurant pour la période 2014-2020, une nouvelle géographie prioritaire et des nouveaux contrats de ville, de dimension intercommunale, fondés sur le développement économique et l’emploi, la cohésion sociale, le cadre de vie et le renouvellement urbain.

Par décret du 30 décembre 2014, les quartiers prioritaires de la politique de la ville ont été arrêtés, soit 50 quartiers en Normandie.

La Région mobilise ses politiques sectorielles et agit en tant qu’autorité de gestion des fonds européens (FEDER, FSE et FEADER) pour les actions éligibles.

Les modalités figurant dans les projets de contrats de ville articulés autour des 3 piliers prioritaires de la politique de la ville ont été adoptés au vu du diagnostic partagé des territoires et des orientations stratégiques définies.

Dans le Calvados, la Manche et l’Orne, le dispositif "La Région Dans Tous Ses Quartiers" vise à soutenir des projets destinés à améliorer les conditions de vie des habitants des quartiers. Les bénéficiaires du dispositif sont les associations « loi de 1901 » implantées dans ces départements ainsi que les CCAS et CAF pour la thématique santé. Les thématiques des projets soutenus sont : la santé, l'aide à la revalorisation personnelle, professionnelle et sociale, l'habitat durable, la culture et les sports.

La rénovation urbaine

La politique de rénovation urbaine vise à accompagner les agglomérations dans la revalorisation de leurs quartiers ciblés par la géographie prioritaire de l'Etat 2014-2020, au-delà des sites ayant déjà bénéficié d’un programme de rénovation urbaine entre 2004 et 2013.
Elle repose sur la mise en place de projets de revalorisation conçus à l’échelle des quartiers, dépassant une logique d’interventions ponctuelles. Cette démarche implique la réalisation de diagnostics préalables, permettant aux agglomérations d’élaborer un projet urbain reposant sur les éléments de connaissance du quartier.
Un programme opérationnel doit être défini, sur la base du diagnostic réalisé. Une maquette financière de programmation est demandée, listant les opérations envisagées et l’implication des différents financeurs. Les subventions accordées dans ce cadre viendront s’ajouter aux financements de droit commun et aux financements de la politique territoriale.

Modifié le 03/02/2016