Aller au contenu principal
logo

Les Energies marines renouvelables (EMR)

  • clock

Avec près de 640 km de linéaires côtiers parcourus de vents forts, réguliers et longés par le puissant courant du Raz Blanchard, la Normandie dispose d’atouts naturels exceptionnels pour le développement des EMR.

Des atouts naturels pour le développement des EMR

Elle dispose également d’infrastructures portuaires adaptées pour accueillir les industriels et la logistique des projets EMR au Havre et à Cherbourg (200 hectares disponibles), ainsi que les activités liées à l’exploitation et la maintenance des parcs éoliens en mer à Caen-Ouistreham, Dieppe et Fécamp.

Elle possède par ailleurs un réseau électrique de grande capacité et un tissu industriel caractérisé par un secteur de la sous-traitance fourni autour de quelques industriels de premier plan concernés par les EMR. Elle détient enfin des compétences fortes et ancrées dans l’histoire du territoire en matière de production d’énergie, de sidérurgie/chaudronnerie, d’outillage, de mécanique, de logistique et de maintenance.

EMR : des enjeux pour l'avenir

L’énergie consommée au niveau mondial provient à 80 % des énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon). Celles-ci représentent aussi la première source d’émissions de gaz à effet de serre, responsable du réchauffement climatique et de ses conséquences (élévation du niveau de la mer, inondations et sécheresses, disparition de certaines espèces, etc.).

Parallèlement, les gisements se raréfient, ce qui entraîne une augmentation du prix de ces énergies. Au rythme actuel, les réserves de pétrole seront épuisées dans les décennies à venir et les réserves de gaz d’ici deux à trois siècles.

Dans ce contexte de crise environnementale et énergétique mondiale, il est devenu indispensable de trouver un nouveau modèle de consommation et de développement.

Les énergies renouvelables (solaire, éolien, biomasse, géothermie) constituent une alternative sérieuse. Certaines peuvent être stockées sous forme d'hydrogène. Elles offrent un mode de production d’énergie durable et plus respectueux de l’environnement. Elles sont aussi une opportunité de réduire notre dépendance aux énergies fossiles.

Les énergies renouvelables se développent partout dans le monde à un rythme soutenu, avec un taux de croissance de 30 % par an. Parmi elles, les énergies marines renouvelables (EMR), produites à partir des ressources du milieu marin (vents, courants, marées, houle, etc.), offrent des perspectives très prometteuses. Sur le littoral français, elles pourraient permettre la production de 40 TWh par an, soit 10 % de la consommation annuelle d’électricité en France.

Des technologies de plus en plus performantes

Les Energies Marines Renouvelables (EMR) sont les énergies produites à partir des ressources du milieu marin : les courants (énergie hydrolienne), les marées (l’énergie marémotrice), des vagues et de la houle (énergie houlomotrice), des échanges thermiques (énergie thermique des mers), de la salinité (énergie osmotique). S’y ajoutent l’éolien en mer ou offshore (posé ou flottant) et la biomasse marine.

Les EMR se développent à un rythme soutenu depuis le début des années 2000. Leur potentiel est d’autant plus important qu’elles sont inépuisables et que la mer recouvre 71 % de la surface du globe.

Un enjeu économique pour la Région

Les Energies Marines Renouvelables (EMR) ouvrent de nouvelles perspectives de marché pour les entreprises françaises au plan national et international. C’est aussi une opportunité de développement et de diversification pour l’économie régionale, avec des emplois locaux à la clé.

ONEM : la marque territoriale normande des EMR

Afin de promouvoir le territoire normand et de conforter l’attractivité de la Normandie, la Région a choisi de communiquer sous  la marque territoriale « Organisation  Normandie Energies Marines – ONEM ». Cette marque a vocation à fédérer l’ensemble des partenaires territoriaux souhaitant s’inscrire dans la démarche régionale de soutien aux EMR.

Une nouvelle ère industrielle

Un mégawatt d’électricité issu des énergies marines renouvelables génèrerait 10 emplois directs et indirects dans l’hydrolien et 7 dans le secteur de l’éolien en mer. La naissance de parcs éoliens le long des côtes françaises et les projets industriels qui les accompagnent pourraient ainsi créer jusqu’à 10 000 emplois directs et durables en France.

A cet effet, l’Agence de Développement Normandie - ADN propose ONEM Business pour :

  • L’accompagnement des projets industriels, expérimentation et création de sites d’essais
  • L’ingénierie de projets européens
  • Le financement haut de bilan et les aides aux entreprises, recherche de partenaires, innovation, export
  • L’accueil d’investisseurs étrangers
  • La coordination des acteurs des différentes filières concernées

Par ailleurs, la Région soutient la filière Energies Normandie et accompagne la filière Normandie Maritime.

L'accompagnement de la sous-traitance régionale

La Région Normandie entend impulser la création d’une véritable dynamique collective de territoire avec l’émergence d’une filière pérenne dans les EMR. D’ores et déjà, près de 900 entreprises ont fait part de leur intérêt pour les projets EMR en s’inscrivant sur le réseau CCI Business ENR et 190 entreprises sont impliquées dans les processus de consultation ou sur le déploiement d’une stratégie destinée à intégrer la chaîne de valeur des EMR.

La formation

La Normandie propose de nombreuses formations en lien avec l’énergie et la mer. Trois Campus des Métiers des Qualifications (CMQ) y ont été labélisés. Les campus des métiers et des qualifications « Industrie des énergies » à Cherbourg et « Energies et efficacité énergétique » (CMQ3E) à Fécamp accueillent des étudiants depuis 2013. Depuis le 9 février 2017, le Campus de métiers et des qualifications « Pôle normand des métiers de la mer », porté par le CNAM, a été labélisé.

Afin de répondre aux besoins liés aux projets EMR et à la filière industrielle, la Région souhaite développer l’information, l’orientation professionnelle et la formation aux métiers des EMR :

  • Elle soutient « La Route des Energies » organisée chaque année par Normandie Energies et la Cité des Métiers, pour faire découvrir les métiers et les débouchés dans le secteur des énergies en Normandie
  • Elle accompagne les projets de recrutement en finançant des formations individuelles ou collectives adaptées aux besoins des entreprises

Les projets EMR en Normandie

Avec 3 des 7 projets français de parcs éoliens en mer attribués et 2 projets de fermes pilotes hydroliennes, la Normandie peut revendiquer une place prépondérante au niveau français et européen.

Un 4ème parc en mer est en projet et à fait l'objet d'un débat public.

L’hydrolien

La Normandie dispose avec le Raz Blanchard du 1er  potentiel mondial commercialement exploitable dont la ressource est évaluée à 5 GW. Deux projets de ferme pilote sont en cours.

La Région, via Normandie Participation, s'est associée à Atlantis pour créer Normandie Hydroliennes qui a pour objectif de développer la filière de l'hydrolien en Normandie.

L’éolien en mer

  • Courseulles-sur-Mer
    • 75 éoliennes de 6 MW soit 450 MW
    • Consortium Eolien Maritime France (EDF Energies nouvelles / ENBRIDGE / WPD Offshore partenariat avec General Electric 

  • Fécamp
    • 83 éoliennes de 6 MW soit 498 MW
    • Consortium Eolien Maritime France (EDF Energies nouvelles / ENBRIDGE / WPD Offshore partenariat avec General Electric) 

    •  
  • Dieppe-Le Tréport
    • 62 éoliennes de 8 MW soit 496 MW
    • Consortium Engie-EDP-Neoen-Adwen

Les infrastructures portuaires dédiées et les projets indutriels de la Normandie

De récents investissements vont permettre de donner naissance à des projets d'envergure ou d'aller plus loin en développant des structures déjà existantes.

Port du Havre

  • Projet d’accueil de l’éolien en mer avec le renforcement d’un quai et l’aménagement de terrains portuaires en vue de l’implantation d'une usine de fabrication de pales et de nacelles (Siemens-Gamesa).
  • Par ailleurs, un site pour la construction et le stockage des fondations gravitaires du parc de Fécamp (société les Eoliennes Offshore de Fécamp) est prévu.

Ports de Normandie

Les ports de Caen-Ouistreham et Dieppe accueilleront respectivement les bases de maintenance des parcs éoliens en mer de Courseulles-sur-Mer et Dieppe-Le Tréport qui emploieront chacune une centaine de personnes pendant la durée d’exploitation (25 ans). La Région Normandie soutient, via Ports de Normandie, leurs projets de développement économique, de modernisation et d’extension de leur domaine d’intervention, notamment en vue de l’accueil des activités d’exploitation et de maintenance des parcs éoliens en mer situés à proximité.

Le port de Cherbourg a quant à lui fait l'objet de :

  • 100 M€ d’investissements ont été réalisés pour l’aménagement et l’adaptation du port à l’accueil d’activités liées aux EMR via Ports Nde Normandie et avec le soutien de la Région Normandie
  • La construction d'une usine de pâles d’éoliennes (LM Wind – General Electric) destinée notamment à fournir les parcs de Fécamp et Courseulles-sur-mer

Pendant la construction des parcs de Courseulles-sur-Mer et de Fécamp, le port de Cherbourg accueillera également les activités de stockage et pré-assemblage des éoliennes.

Port de Fécamp

De compétence départementale (Seine-Maritime), il accueillera la base de maintenance du parc éolien en mer de Fécamp qui emploiera une centaine de personnes pendant toute la période d’exploitation du parc éolien.

Recherche, développement et innovation (RDI)

La Région anime le réseau ONEM – RDI (Organisation Normandie Energies Marines – Recherche, Développement et Innovation). Ce collectif réunit plus de 30 structures normandes dont des laboratoires publics et privés (notamment un centre de recherche Siemens-Gamesa d'envergure mondiale), des centres techniques et les filières du secteur des Energies Marines Renouvelables.

Ces différentes parties prenantes sont impliquées et volontaires pour renforcer leur visibilité et leur rayonnement, pour développer leurs compétences, leurs expertises et les valoriser. Ce groupe vise également à renforcer les coopérations entre les laboratoires et les industriels (public - privé), à mettre en œuvre une approche interrégionale pour répondre aux enjeux de la filière EMR, à favoriser une dynamique génératrice de projets ambitieux et créatrice d’emplois et à promouvoir l’excellence normande RDI.

Une feuille de route a été réalisée avec des ambitions construites ensemble à partir d’une réflexion partagée entre les attentes des industriels, l’état de l’art en Normandie, les axes stratégiques de France Energies Marines (FEM) en lien avec les expertises des laboratoires et les domaines d’excellence pouvant rencontrer le marché national et international.

Les compétences normandes en matière de recherche couvrent plusieurs axes stratégiques définit par le collectif ONEM – RDI :

  • Implantation et impact environnementaux
  • Modélisation et simulation
  • Production et stockage de l’énergie
  • Maintenance et logistique
  • Matériaux pour les EMR et bio-fouling
  • Développement d’une culture de la transition énergétique et appropriation des EMR

La Région s'engage

La recherche normande est engagée par ailleurs dans la construction de projets internationaux, européens (exemple : TIGER) , nationaux et régionaux. Entre 2015 et 2016, elle a d’ailleurs été récompensée dans le cadre des appels à projets ITE/EMR, portés conjointement par l’Agence Nationale de Recherche et France Energies Marines (FEM). La Région est également membre de France Energies Marines aux côtés d’autres régions de France, des industriels de la filière et des principaux centres de recherche travaillant sur la thématique.

Contact

Coordination

Stéphane Lobbedey, Chef de service Energies Renouvelables
Stephane.LOBBEDEY@normandie.fr

Formation et RH

Sébastien Jeanne, Chargé de mission formation industrie
sebastien.jeanne@normandie.fr

Europe et International

Zoé Buyle-Bodin, Chargée de mission RDI Energie
zoe.buyle-bodin@normandie.fr

Agence de Développement pour la Normandie

Olivier Huchon, chargé d'affaires entreprises, olivier.huchon@adnormandie.fr
Hélène Dapremont, chargée d'affaires internationales, helene.dapremont@adnormandie.fr
Auriane Mathieu, chargée de projets, auriane.mathieu@adnormandie

 

Évaluer cette page :

logo