Aller au contenu principal
logo

Transition industrielle normande

Transition industrielle normande

  • clock

La Normandie est la première région française par la part de l’industrie dans le PIB. Malgré une dynamique de désindustrialisation forte à l’échelle nationale, le territoire a maintenu une grande partie de son activité industrielle dans des secteurs clés comme l’énergie, la chimie et les produits pharmaceutiques, les mobilités ou encore l’agroalimentaire. 

La transformation du tissu industriel par l’innovation devient de plus en plus une nécessité sur le territoire normand. Cette transformation doit permettre de consolider un continuum d’innovation fort entre la recherche fondamentale et appliquée issue des laboratoires académiques et ses applicatifs industriels, en développant et soutenant les forces présentes en région.
 
La crise sanitaire COVID19 est venue fortement aggraver cette nécessité de transformation étant donné les répercussions économiques d’une ampleur inédite qu’elle a entraînées. 

Cette conjoncture est l’opportunité d’accélérer la transition de l’industrie vers des modèles plus responsables, plus performants et compétitifs, dans la continuité des évolutions déjà engagées dans le cadre de l’Industrie du futur. Des approches visant la transformation digitale dans l’industrie, l’optimisation de la performance énergétique, l’augmentation de la performance des matériaux pour une utilisation durable sont indispensables pour le tissu industriel normand. La recherche et l’innovation sont au cœur de cette dynamique de transformation.

Normand'innov à Caligny (61)

Le site Normand’innov à Caligny associe :

  • l’industrie : 

- un centre de production de Faurecia (40 000 m²), 850 salariés
- un centre d’assemblage et de stockage de Lemoine (10 500 m²), environ 100 salariés
- l’usine de Thermocoax (12 000 m², environ 200 salariés)

  • la recherche et le développement : 

- un centre mondial de R&D pour Faurecia (8 000 m²), 400 ingénieurs et techniciens
- un centre d’essai dynamique (CED), géré par la CCI de Flers-Argentan, doté d’une catapulte inverse et de bancs vibrants six axes (2 000 m²) qui a obtenu la certification Airbus ainsi que celle de Renault et de PSA
- du laboratoire matériaux 

  • la formation :

- 2 300 m² de locaux
- une formation d’ingénieurs « mécanique et génie des matériaux » par apprentissage, en partenariat avec l’ENSICAEN
- Un centre de Formation Faurecia « Le Cercle de Galilée » dédié au transfert du savoir-faire et le développement des compétences métiers pour les nouveaux besoins de l’industrie du futur. Ouvert également pour l’externe, « Le Cercle de Galilée » propose la réalisation de formation répondant aux besoins des PME et ETI du bassin.
- une licence robotique en septembre 2021 en apprentissage en lien avec le CNAM et le Lycée Lemonnier de Caen

1 700 salariés sont rassemblés à Normand'Innov. Le site accueille depuis 10 ans des entreprises leader de l’industrie qui ont fait le choix de s’installer au sein d’un éco-système exigeant, performant et exemplaire, à rayonnement international. 
Au total, 30 millions d’euros ont été mobilisés pour aménager le site (acquisition foncière, centre de formation, restaurant d’entreprises, Centre d’Essais Dynamiques).
 

Premières lignes de production intégrant la technologie de la mécatronique sur le site de Faurecia Caligny

Faurecia Caligny, 1 250 salariés, implantée depuis 1946 à Flers au cœur d’un écosystème régional majeur sur le site Normand’innov, inaugure le démarrage d’une nouvelle activité de production de solutions mécatronique. Ces équipements pour les sièges d’automobile sont des solutions électriques adaptées aux nouveaux usages d’une mobilité « zéro » émission. 

Etape majeure dans le rayonnement et la compétitivité internationale de Faurecia Caligny, l’installation de ces lignes de production représente un investissement total de 12 millions d’euros dont 2 millions d’euros de subventions accordées par la Région Normandie (dispositif impulsion innovation de l’Agence de Développement pour la Normandie) et 405 000 d’euros de l’Etat français (dispositif de Prime d’Aménagement du Territoire). Ce projet permettra la création à terme de 60 emplois dans les métiers de la production.

Caligny devient ainsi un site de référence mondial de la mécatronique avec des niveaux de qualification et de compétences uniques. 

Évaluer cette page :

L’avis des internautes :

logo