Préserver et restaurer la biodiversité et le patrimoine naturel

Stratégie régionale de la biodiversité

La Stratégie régionale de la biodiversité, élaborée et mise en œuvre en concertation avec les acteurs concernés (Etat, collectivités locales, professionnels, conservatoires, associations…), constitue la pierre angulaire de l’action de la Région pour la préservation de la biodiversité
Environnement et développement durable

body

La Région est la collectivité chargé d’élaborer avec l’ensemble des acteurs qui cette stratégie partagée qui comporte différents axes et plans d’actions concernant le développement de la connaissance de la biodiversité, la préservation des milieux et des espèces, l’éducation à l’environnement, la prise en compte de la biodiversité dans les activités économiques et les aménagements, la lutte contre les espèces exotiques envahissantes…

Pour décliner cette stratégie, la Région s’appuie en premier lieu sur ses compétences : création de Réserves naturelles régionales, élaboration du Schéma Régional de Cohérence Ecologique, chef de file des collectivités… mais aussi au travers du soutien à des programmes d’actions (tels que le Programme d’actions sur les Espèces Invasives ou encore le Programme Régional d’Actions en faveur des Mares) et à des projets d’intérêt régional portés par un large réseau d’acteurs, impliqués en faveur de la biodiversité.

Parmi ces partenaires privilégiés de la Région, on peut citer :

• les deux Conservatoires d'Espaces Naturels, associations agréées conjointement par l’Etat et la Région, qui gèrent aujourd’hui plus de 2250 ha répartis en plus de 180 sites naturels ;
• le Conservatoire du littoral, établissement public chargé depuis 1975 d’assurer l’acquisition foncière et la protection définitive d’espaces naturels et de paysages sur les rivages maritimes, et avec lequel la Région a fondé un Syndicat Mixte afin de renforcer encore son action de protection du littoral ;
• les Conservatoires botaniques nationaux de Bailleul et de Brest (le Normandie étant à la frontière entre deux aires bio-géographiques) qui mettent en œuvre des programmes de connaissance et d'évaluation de la flore et de la végétation, ainsi que de sauvegarde d'espèces gravement menacées de disparition ;
• les quatre Parcs naturels régionaux, territoires vitrine plaçant la préservation et de gestion du patrimoine naturel au cœur de leurs projets de développement durable.

La Région soutient de nombreuses autres structures qui contribuent à la connaissance, la préservation et la valorisation de la biodiversité en Normandie, associations naturalistes, structure d’éducation à la Nature, centre de sauvegarde, collectivités…

1