La Normandie équine

Pour rester leader, la Région mise sur la recherche et l’innovation

Spécificité normande, le cheval est au cœur de nombreux projets de recherche et d’innovation. Ceux-ci garantissent le maintien de la Normandie parmi les régions les plus dynamiques et les plus attractives pour le développement de la filière équine.
Enseignement Supérieur, Recherche, Innovation
Haras du Pin

body

Soutenir des projets de recherche et miser sur l’innovation

Dans le cadre de sa stratégie régionale de recherche et d’innovation pour une spécialisation intelligente, la thématique « santé équine et performance » a été identifié comme l’une des thématiques prioritaires.

A ce titre, la Région soutient des projets de R&D dans le domaine de l’imagerie, les biotechnologies visant à développer de nouvelles technologies, de nouveaux médicaments pour améliorer la santé et la performance du cheval.

L’objectif est d’accroitre la compétitivité des entreprises de la filière équine normande dans un contexte de compétition internationale, en restant à la pointe de l’innovation. Le cheval est par ailleurs un excellent modèle scientifique pour l’étude de certaines pathologies également présente chez l’homme (en particulier affections liées à la pratique d’un exercice physique intense).

Enfin, la Région soutient le Pôle de compétitivité Hippolia qui a pour mission d’accroitre la compétitivité des entreprises connexes de la filière équine (fabricants d’aliments, médicaments, équipements pour le cheval et/ou le cavalier…) en particulier en augmentant leur capacité à innover, à travailler en partenariat et à développer leurs ventes  à l’international.

La Plateforme Hippolia, cœur de la recherche, de l’innovation et de l’enseignement supérieur « cheval » en Normandie

Moteur depuis de nombreuses années du développement économique de la filière équine, la Région Normandie et le Département du Calvados ont uni leurs forces en 2010 par la création d’un syndicat mixte qui a pour mission le développement d’une plateforme d’excellence dans le domaine de la recherche sur la santé et la performance du cheval. Les deux volets de cette Plateforme sont localisés à Goustranville, dans le Pays d’Auge, et à Saint-Contest, dans l’agglomération caennaise. 

Le site de Goustranville accueille aujourd’hui le Laboratoire de pathologie équine de l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire) qui développe des activités sur la maîtrise des risques sanitaires liés aux maladies infectieuses et parasitaires des chevaux. Le CIRALE, Centre d’Imagerie et de Recherche sur les Affections Locomotrices Equines de l’Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort, est la seconde entité hébergée sur ce site. Un projet d’extension en cours a pour objectif de maintenir la place du CIRALE en tant que leader mondial pour l’étude de la pathologie ostéo-articulaire et musculo-tendineuse du cheval.

Second volet de la Plateforme Hippolia : la création à Saint-Contest, près de Caen, de laboratoires de haute sécurité microbiologique (P2/P3) entièrement dédiés à l’étude des maladies infectieuses chez le cheval. Ces laboratoires accueilleront LABEO, dont les travaux sur les maladies équines sont à la pointe de la recherche,  Biotargen (équipe de recherche de l’Université de Caen), le RESPE (réseau d’épidémio-surveillance en pathologie équine) et enfin des start-up.

L’ensemble de ces investissements représentent un montant de plus de 8M€, financé par la Région Normandie et le Département du Calvados, le Fonds Eperon et le FEDER.
 

1