Aller au contenu principal
logo

Equipements portuaires

  • clock

La Normandie soutient des projets visant à développer le transport maritime et fluvial de marchandises et contribue au développement économique de son territoire.

À savoir

  • 6 000 emplois directs et indirects ( Etude INSEE 2016) 
  • 410 M€ investis en Normandie entre 2007 et 2020
  • 100 ha dédiés aux Energies Marines Renouvelables et 2 futures bases de maintenance
  • 2 millions de passagers transmanche par an
  • 7 millions de tonnes de marchandises par an / Près de 60 escales croisières par an et plus de 150 000 croisiéristes
  • 3 200 anneaux de plaisance, un port à sec et 33 600 nuitées
  • 1/3 du tonnage pêche déclaré en Normandie
  • Une offre de réparation navale complète  

Transmanche

La Normandie est l’une des principales régions maritimes françaises. Au cœur de l’espace Manche et proche d’un axe majeur du trafic maritime mondial, elle dispose d’atouts naturels majeurs, socle d’une activité économique importante. Dans ce contexte, le Syndicat Mixte des Ports Normands Associés (PNA) souhaite conforter le Transmanche, pilier de l’activité des ports de Caen-Ouistreham et Cherbourg, notamment par l’extension, sur le port de Cherbourg, du quai des Flamands et à terme l’extension des terre-pleins sur la grande rade soit au total 100 millions d’euros à investir.

Dans le cadre d’une convention pluriannuelle avec la SNSM, la Région intervient pour le financement de bases et de canots destinés à améliorer la sécurité en mer.

Les contrats de plan

Dans le cadre des contrats de plan Etat Région, la Région a vocation à soutenir des opérations concernant des barrages de Poses et de Port Mort, la construction de postes logistiques, l’amélioration des accès nautiques, l’aménagement de plates-formes multimodales, la renaturation de berge, l’accueil de la filière énergies marines renouvelables sur le port de Cherbourg…

Port et port à sec de Dieppe

La Région, le Département 76, l’Agglomération Dieppe-Maritime et la Ville de Dieppe ont créé un syndicat mixte pour la gestion du Port qui valorise le Transmanche, le commerce, la pêche, la réparation navale mais aussi toutes les activités novatrices (projets de parcs éoliens marins). La Région soutient les investissements pour un développement équilibré de toutes les activités maritimes du port. Dieppe dispose par ailleurs d’un port à sec, le premier de France à être entièrement automatisé. Pouvant accueillir 292 bateaux à moteur mesurant jusqu’à 7m, il est équipé de racks, d’une mise à l’eau rapide, et bientôt d’un espace économique et touristique.

 

Ports Normands Associés (PNA)

La Région a la responsabilité les ports de Caen-Ouistreham et de Cherbourg à travers le Syndicat Mixte des Ports Normands Associés (PNA) qui intègre également les Départements du Calvados et de la Manche.

PNA  souhaite faire de Cherbourg et Caen-Ouistreham les ports d’attache des énergies marines renouvelables (EMR). Ainsi, Cherbourg sera  le premier espace portuaire français pour les EMR tandis que Caen-Ouistreham sera port de maintenance et bénéficiera d’aménagements spécifiques.

Au-delà des EMR, Cherbourg et Caen-Ouistreham sont des ports majeurs pour la filière pêche régionale, des ports d’accueil  de navires de croisière, des ports de plaisance  importants, des ports transmanche importants, des ports de fret conventionnel et des pôles de construction et réparation navale/nautique.

Ports de Normandie 

Ports de Normandie, union des ports de Caen-Ouistreham, Cherbourg et de Dieppe a pour mission d'investir massivement dans les infrastructures pour optimiser le fonctionnement des ports normands et leur donner plus de poids au plan national.

Ports de Normandie, c’est :

  • le port leader pour le transmanche : 1ère liaison transmanche à l’Ouest du Détroit, 1er port français vers l’Irlande, 200 000 PL et 2 M de passagers par an ;
  • une des plus grosses capacités d’accueil de fret marchandise de la façade ouest
  • une grande destination croisière, avec près de 60 escales croisières par an et 150 000 croisiéristes 
  • un écosystème puissant en termes de construction et de réparation navale
  • le premier ensemble portuaire de plaisance de l’atlantique nord
  • une activité pêche dynamique, approvisionnant la filière de transformation locale et régionale grâce à deux criées et 1/3 du tonnage déclaré en Normandie 
  • Un hub en matière d’énergies marines renouvelables

À savoir

Les écluses de Tancarville sont, à l’exception du trafic empruntant la route sud d’accès à Port 2000, le point de passage obligé de la totalité du trafic fluvial en provenance ou à destination du port du Havre. La fiabilité des écluses constitue ainsi un enjeu majeur pour la compétitivité et le développement du trafic fluvial. 

Deux premières tranches de travaux, d’un montant de 7,5 millions d’euros ont déjà fait l’objet d’une participation financière de la Région à hauteur de 3 millions d’euros au bénéfice du Grand Port Maritime du Havre. Le Grand Port Maritime du Havre (GPMH) a engagé une nouvelle tranche de travaux d’un montant de 7,5 millions d’euros. La Région intervient dans le cadre de ce nouveau programme à hauteur de 3 millions d’euros. 
 

Évaluer cette page :

logo