Présentation de la nouvelle politique régionale en faveur du développement de la filière bois et forêt en Normandie - La Région Normandie

Présentation de la nouvelle politique régionale en faveur du développement de la filière bois et forêt en Normandie

29 Mars 2018
Environnement et développement durable

Hervé Morin, Président de la Région Normandie, et Clotilde Eudier, Vice-présidente en charge de l’agriculture, de la pêche et de la forêt, ont officiellement présenté, ce jour, la nouvelle politique régionale en faveur du développement de la filière bois et forêt en Normandie. Plus de 150 acteurs de la filière étaient réunis pour l’occasion dans les locaux des établissements RAISON BOIS & DEBITS de Perrou.

Près de 4 millions d’euros seront mobilisés chaque année pour financer cette nouvelle politique au travers des dispositifs d’aides spécifiques mis en place par la Région et de deux contrats triennaux d’objectifs : l’un sur le volet forêt-bois ; l’autre sur le volet bois-énergie.

« Forte des 22 200 emplois dans la filière bois et forêt, la Région Normandie a décidé de mobiliser près de 4 millions d’euros chaque année pour financer une nouvelle politique co-construite avec les acteurs de la filière. Notre ambition : affirmer la place de la Normandie comme une terre exemplaire et innovante en la matière » a déclaré Hervé Morin, Président de la Région Normandie.

Cette nouvelle politique régionale en faveur du développement de la filière bois et forêt en Normandie est le résultat d’une concertation de l’ensemble des acteurs et notamment d’un travail étroit conduit avec l’interprofession (ProfessionsBois), le Centre régional de la propriété forestière (CRPF), l’Union Régionale des Collectivités Forestières de Normandie, l’Office National des Forêts, Biomasse Normandie et la Fédération Régionale des CUMA.

Ces travaux de concertation (ateliers collectifs de réflexion, visites de terrain, entretiens...) qui se sont tenus dans le courant de l’année 2017 ont permis d’identifier les problématiques, ainsi que les besoins des acteurs et de construire une nouvelle politique régionale adaptée aux enjeux de la filière forêt-bois.

Elle se décline à travers 5 principaux enjeux et 10 priorités :

1/ Mieux valoriser le bois, notamment le bois normand

Développer l’usage du bois de construction,

  • en favorisant l’usage du bois, notamment normand, dans les dispositifs régionaux d’aides à l’investissement (bâtiments agricoles, box équins, rénovation thermique des logements, écoconstruction, …),
  • en promouvant l’usage du bois dans les marchés publics internes,
  • en menant des opérations « vitrines » et « pilotes » sur des exemples de construction, réhabilitation ou aménagement extérieur en bois,
  • en soutenant le prix régional Construction-Bois. La Région appuiera tout ce qui renforce la prescription Bois.  

Valoriser les bois normands en privilégiant leur transformation et leur utilisation en Région,

  • en accompagnant l’émergence de  nouveaux produits de (ou pour) la construction
  • en soutenant  l’émergence et la structuration de filières spécifiques connectées avec la ressource normande,
  • en travaillant avec la Mission Attractivité normande pour valoriser les produits bois via la marque territoriale « Normandie »
  • en travaillant à une marque collective de certification pour faciliter l’intégration du bois normand dans la commande publique

Consolider et développer la filière bois-énergie locale,

  • en finançant les chaufferies bois et les réseaux de chaleur utilisant des plaquettes forestières et bocagères ou des résidus de bois recyclé,
  • en favorisant le développement de la marque « Normandie Bois Buche »,
  • en devenant une collectivité exemplaire avec un objectif de + 30% d’utilisation d’énergies renouvelables pour son propre patrimoine d’ici 2020  par la connexion des bâtiments régionaux (notamment les lycées) à des chaufferies bois ou réseaux de chaleur.

2/ Accroitre la compétitivité de la filière et développer son économie

Accroître la compétitivité des entreprises d’exploitation forestière et de l’amont forestier,

  • en soutenant financièrement les investissements matériels adaptés en faveur de la modernisation de la filière bois ainsi que la création d’emploi salarié,
  • en accompagnant les investissements de pépinières forestières normandes via le dispositif « Agriculture Normande Performante »
  • en proposant un dispositif de Conseils stratégiques et économiques,
  • en appuyant l’organisation d’une cellule d’appui spécifique aux entreprises de travaux forestiers,

Accroître la compétitivité des entreprises de la première et seconde transformation,

  • en soutenant via l’Agence de Développement pour la Normandie (ADN), les investissements (y compris immatériels et d’innovations) des professionnels,
  • en apportant un accompagnement individuel aux entreprises normandes,
  • en soutenant l’expérimentation et la recherche dans les processus industriels (mise au point d’un produit constructif chêne, par exemple),
  • en appuyant l’organisation d’une veille sur les stratégies d’investissement de la filière ou le développement de contrat d’approvisionnement en bois,
  • en initiant des approches design sur les produits/ ouvrages (concours, par exemple),

3/ Renforcer les compétences des acteurs de la filière

Consolider les compétences pour les acteurs de la filière bois,

  • par la mise en œuvre des « conseils stratégiques forestiers »,
  • par la promotion des métiers de la forêt et du bois, créateurs d’emplois de demain,
  • en pérennisant les cycles de formation et en organisant des visites ainsi que des démonstrations
  • en articulant mieux l’enseignement supérieur et l’interprofession

4/ Gérer plus durablement la ressource forestière et bocagère

Accroître et développer la mobilisation du bois en forêt privée,

  • en aidant financièrement à l’amélioration de la desserte forestière pour mieux accéder aux gisements forestiers,
  • en encourageant les démarches collectives et la création de structures de regroupement des « petits » propriétaires privées pour mieux valoriser la ressource, en accompagnant la rédaction des plans simple de gestion,
  • en incitant les propriétaires à élaborer des documents de gestion durable.

Protéger la ressource forestière et bocagère,

  • en soutenant la recherche sur les interconnexions entre changement climatique et ressource forestière
  •  en aidant financièrement les opérations de reboisement de peuplements en impasse sylvicole
  • en mettant en œuvre des actions de préservation et de restauration de la biodiversité et du patrimoine naturel,
  • en intégrant le changement climatique dans l’ensemble des stratégies territoriales, 

Favoriser la gestion durable du bocage et son exploitation raisonnée,

  • en soutenant financièrement les investissements matériels nécessaires à l’entretien du bocage, ainsi que l’agroforesterie, la plantation de haies et la restauration du maillage bocager,
  • en soutenant l’élaboration de stratégies locales « Trames vertes et bleues »

5/ Rendre la filière forêt-bois normande plus visible et plus attractive

Développer l’attractivité des produits et savoir-faire forestiers

  • en élaborant un support numérique de communication (vidéo, publi-reportage) pour mieux faire connaitre la filière aux Normands et aux collectivités locales,
  • en mettant en œuvre une opération de sensibilisation dans les lycées et auprès des agents territoriaux : relation à la filière bois, enquête, jeu « Je consomme du bois local », clé USB en bois etc.
  • en soutenant les partenaires professionnels dans l’élaboration d’une stratégie de communication portant les valeurs de la filière.

La filière bois et forêt en Normandie en quelques chiffres…

22 200 emplois, positionnant la Normandie au 6ème rang des régions de France pour l’emploi salarié
La forêt occupe près de 14 % du territoire  régional soit près de 407 000 ha (3/4 de forêt privée et ¼ de forêt publique)
15 % de résineux
85 % de feuillus
Une production biologique annuelle estimée à près de 3 millions m3 (1,3 million de m3 sont récoltés, transformés et valorisés)
Près de 90 000 propriétaires forestiers sylviculteurs
Avec 3,2 millions de tonnes produites chaque année, la Normandie est leader national pour la consommation de bois énergie en Normandie

Contacts presse :
Emmanuelle Tirilly – tel : 02 31 06 98 85 – emmanuelle.tirilly@normandie.fr
Charlotte Chanteloup – tel : 02 31 06 98 96 – charlotte.chanteloup@normandie.fr
Laure Wattinne - 02 31 06 78 96 – laure.wattinne@normandie.fr