Orbec

L’étude sur l’architecture en pan de bois a été menée en 1996-1997. Elle a donné lieu à l’ouverture de 122 dossiers d’inventaire.

A la fin du XVe siècle, à l’issue de la guerre de Cent Ans, l’épanouissement de l’encorbellement sur sommiers révèle la maturité de l’art du trait des charpentiers augerons. Le pan de bois, considéré dans d’autres régions comme une mise en œuvre pauvre et urbaine, est ici également noble et rural. Rejeté par l’architecture savante dans la plupart des provinces, il restera en Pays d’Auge un mode de construction traditionnel et vernaculaire jusqu’au XIXe siècle.

Les photographies de Pascal Corbierre et François Decaëns illustrent l'étude de l'architecture en pan de bois d'Orbec et réalisées à l'occasion de la publication Les Maisons en pan de bois d'Orbec / réd. Elizabeth Lescroart-Cazenave, Service régional de l'inventaire, 2004, Coll. Itinéraires du patrimoine
 

Orbec : maison dite hôtel de l'Equerre
Orbec : maison dite hôtel de l'Equerre, encorbellement avec décor de culots sur le poteau cornier.
Orbec : maison d'un tanneur dite le Vieux Manoir, actuellement musée municipal
Orbec : maison d'un tanneur dite le Vieux Manoir, actuellement musée municipal
Orbec : maison d'un tanneur dite le Vieux Manoir, actuellement musée municipal, détail : bustes engainés sur pan de bois
Orbec : maisons rue des Moulins
Orbec : maisons rue des Champs
Orbec : maison rue Grande
Modifié le 22/09/2016