Marion Lotout : le grand saut à Rouen - La Région Normandie

Marion Lotout : le grand saut à Rouen

Le 01 Février 2017
De retour de blessure, Marion Lotout du Stade Sottevillais 76 a renoué avec la compétition lors du Perche Elite Tour de Rouen. L'une des plus belles manifestations d'athlétisme du circuit français.
Read time: 2 mins
respirez sport
0

Après une saison 2016 gâchée par les blessures, Marion Lotout a retrouvé les meilleurs perchistes mondiaux à Rouen le samedi 28 janvier. « Les conditions à la Kindarena sont top. C’est une des plus belles étapes du Perche Elite Tour ». La compétition parcourt 6 villes de l'hexagone chaque année.

 

Cette édition 2017 avait une saveur particulière, elle remettait face à face le détenteur du record du monde Renaud Lavillenie et son bourreau de la finale Olympique de Rio, le brésilien Thiago Braz Da Silva.

Pour Marion Lotout, avide de retrouver les frissons des grands rendez-vous, l’objectif premier était « de ne pas avoir de pépin et de prendre beaucoup de plaisir » avant de penser à renouer avec ses meilleures performances établies en 2013. Cette année-là, fraîchement arrivée au sein d'un club normand, elle établissait son record personnel (4.60m) à Grenoble (le record de France est actuellement à 4,71). Elle signait à 23 ans son accession au niveau international : « Je me suis mis en tête que je pouvais avoir l’ambition d’en faire mon métier quelques années ».

Sottevillaise depuis 2013

Depuis son arrivée au sein du Stade Sottevillais 76, la plus bretonne des athlètes de Normandie côtoie l’élite mondiale, sans laisser de côté les grands meetings régionaux (Mondeville, Sotteville-lès-Rouen, Hérouville-Saint-Clair). « J’ai débuté à l’Athlétisme Sud 22, un tout petit club des Côtes d’Armor. Il fallait que j’intègre un grand club français pour me professionnaliser ». Le club de Sotteville-lès-Rouen est ainsi devenu sa base arrière, la structure idéale pour mener sa carrière. Cet hiver, elle a rejoint le Pôle France à Bordeaux, coachée par Georges Martin. Elle a passé à ses côtés de longues semaines d’entraînement  pour reprendre ses marques dans ce sport aussi exigent que spectaculaire..

« Sauter c’est très psychologique, c’est comme pour le plongeon ou certaines figures de gymnastique. Il faut être un peu casse coup sinon ça ne marche pas ». Marion Lotout

Un grand merci à Marion Lotout qui a joué le jeu d'un shooting photo le 23 décembre dernier sur la plage d’Arromanches-les-Bains. Elle figurera donc sur les visuels sport de la Région Normandie pendant quelques mois.