Lycéens, la parole est à vous !

Le 12 Janvier 2018
Est brillant orateur qui veut ! Le concours d’éloquence initié par la Métropole Rouen Normandie, et soutenu par la Région, permet aux lycéens de se mesurer oralement sur un sujet donné.
Fatima et Noémie, lauréates 2017 du concours d'éloquence
0

Ouvert aux élèves de Seconde scolarisés en lycée d’enseignement général ou technologique et professionnels situé sur le territoire de la Métropole Rouen Normandie, le concours d’éloquence leur donne l’opportunité de donner de la voix. Autour d’un sujet commun et imposé, ils préparent à l’avance un exposé de 6 à 8 minutes qu’ils présentent devant un jury composé, notamment, d’un membre du Barreau de Rouen. Les 16 heureux élus retenus lors des phases intermédiaires  s’affronteront lors de la finale, le 23 mai prochain dans les locaux d’H2O à Rouen. Le sujet choisi pour ce « grand oral » est « La sauvegarde de la liberté de penser exige une complète laïcité de l’Etat » (Baruch Spinoza). Outre un trophée, les trois plus éloquents se verront remettre un chèque de 2 500€ pour leur établissement et divers cadeaux offerts par les différents partenaires.

« C’est une expérience intéressante car les sujets imposés obligent à aller chercher des informations, à réfléchir à des sujets différents que ceux sur lesquels nous discutons habituellement. Il y a aussi le plaisir d’écrire, de faire vivre son texte pour faire réfléchir les autres » développe Noémie, lauréate 2017 et scolarisée en 1ère S au lycée Pierre Corneille à Rouen. Pour Fatima, également lauréate de l’édition 2017 et camarade de classe de Noémie : « Cela apprend à écrire, à réfléchir et à prendre la parole. Cela permet aussi de se remettre en question en écoutant les autres candidats car certains poussent loin leur raisonnement et leurs arguments ».

Mis en œuvre par la Métropole Rouen Normandie, le concours d’éloquence est soutenu par la Région Normandie, la Région Académique Normandie, le Barreau de Rouen, le groupe La Poste et la société Nutricet. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 23 février 2018 dans les lycées situés sur le territoire de la Métropole.