Les villes moyennes au cœur de la stratégie régionale de développement des territoires - La Région Normandie

Les villes moyennes au cœur de la stratégie régionale de développement des territoires

14 Décembre 2016

A l’occasion de la restitution des ateliers villes moyennes qui a eu lieu, ce jour, à l’Hôtel de ville de Lisieux, Hervé Morin, Président de la Région Normandie, et Guy Lefrand, Vice-Président en charge de l’aménagement du territoire, des relations avec les collectivités locales, de la ruralité et de la démographie médicale, ont présenté un programme d’actions pour redynamiser les villes moyennes et en faire le cœur du développement et de l’animation des territoires.

Le 30 mai dernier, Hervé Morin, Président de la Région Normandie, annonçait sa volonté de faire émerger un programme d’actions régionales pour soutenir les villes moyennes.

Dans cet objectif, les 22 villes moyennes (*) du territoire ont été conviées à participer à différents ateliers thématiques :

  • Le 4 octobre : Santé et transports
  • Le 11 octobre : Développement économique et aménagement des centres-villes
  • Le 17 octobre : Formation

Ces échanges ont permis d’identifier les problématiques multiples auxquelles sont confrontées les villes moyennes : poids des charges de centralité qu’elles assument, besoins de rénovation de l’habitat, manque d’attractivité des centres-villes, désertification médicale…

Afin d’enrayer ce phénomène, la Région entend inscrire les villes moyennes au premier plan des politiques régionales. Hervé Morin et Guy Lefrand ont ainsi présenté, ce jour, les différents leviers de soutien régional aux villes moyennes :

 

1- Un outil de soutien complémentaire : la bonification des projets des villes moyennes  dans le cadre de la nouvelle politique de contractualisation avec les territoires

La nouvelle politique de contractualisation avec les territoires sera présentée lors de l’assemblée plénière du 15 décembre 2016. Elle prévoit la mise en place une bonification de 15% pour les projets portés par les villes moyennes assumant des charges de centralité. Celle-ci s’appliquera en complément du taux de soutien régional (10 à 40 % du montant global du projet d’investissement).

«  L'idée est qu’il puisse y avoir une bonification pour les villes moyennes, qui assument des charges de centralité, souvent au bénéfice de l’ensemble de l’intercommunalité. En clair, nous ferons plus pour ces villes dont les projets bénéficient à l’ensemble d’un territoire. » a déclaré Hervé Morin

 

2- Un programme d’actions régionales

SANTE 

Augmenter l’offre de soins de proximité

En plus du financement des pôles de santé libéraux et ambulatoires (PLSA), il est indispensable de faciliter l’exercice de la médecine générale sous différentes formes : en encourageant, par exemple, l’installation de centres médicaux dans lesquels les médecins seraient employés par l’hôpital ou la collectivité, en développant des « Pôles de Santé Universitaire » en lien avec les CHU de Rouen et de Caen pour faciliter les stages ou en équipant les pôles de santé de cabines ou charriot de télémédecine.

Développer à l’échelle de la Normandie les réseaux territoriaux de promotion de la santé

Au regard de particularités territoriales (vieillissement de la population, diverses addictions, suicide…) il s’agira de faciliter la mise en place de projets de prévention entre les collectivités, les acteurs du secteur médico-social, les professionnels de santé libéraux et hospitaliers. L’observatoire régional de la santé, en parti financé par la Région, sera mis au service des territoires pour répondre à des besoins d’études spécifiques.

TRANSPORTS

Dispositif de financement des Pôles d’Echanges Multimodaux (PEM) 

Le dispositif intégrera les problématiques exposées par les villes : parcs de stationnement, mutualisation des points d’arrêts de transport urbain, interurbain et scolaire, installation de bornes de recharge pour l’électromobilité…

Elaboration du schéma régional d’intermodalité :

Les villes moyennes seront associées à l’élaboration du schéma régional d’intermodalité par le biais de groupes de travail dédiés à l’information multimodale, à la billettique interopérable, aux conditions de correspondance et à la mutualisation de la distribution.

Atoumod

Il sera proposé aux villes moyennes d’intégrer le système billettique Atoumod permettant d’assurer la vente, la  validation et le contrôle des titres de transport, dans un cadre intégré à l’échelle de la Normandie.

DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE 

Faire connaître l’ADN et ses dispositifs

Des réunions seront organisées dans les villes moyennes pour présenter l’Agence de Développement pour la Normandie (ADN) devant les chefs d’entreprises.

Prise en compte spécifique des villes moyennes dans le cadre du Fonds Friches

Le Fonds Friches constituera un outil au service du développement économique en permettant l’implantation de nouvelles entreprises sur les emprises foncières traitées ou au sein des bâtiments réhabilités. Un taux spécifique d’intervention sera défini pour les villes moyennes et leur EPCI pour créer un réel effet levier. L’ouverture prévue du Fonds Friches aux équipements publics obsolètes des collectivités locales permettra également l’implantation d’activités économiques au sein des villes moyennes.

Parcs d’activités et bâtiments locatifs à destination des entreprises

  • Extension des dispositifs existants à l’ensemble de la Normandie,
  • Réhabilitation des parcs d’activités : restructuration foncière et densification, reprise des accès, stationnement, réseau Très Haut Débit…
  • Recensement des bâtiments existants pouvant être réhabilités au sein des villes moyennes pour accueillir les entreprises

CENTRES-VILLES 

Aménagements urbains

Les investissements structurants, facteurs de développement local et de valeur ajoutée pour le territoire seront intégrés dans le cadre des contrats négociés avec les EPCI. Afin de prendre en compte les enjeux spécifiques aux villes moyennes, les projets d’échelle intercommunale dont elles seront maîtres d’ouvrage et qui seront retenus pour la contractualisation pourront faire l’objet d’une bonification.

Reconquête des logements vacants et des îlots d’habitat dégradés

Les outils développés dans le cadre de la convention Région / Etablissement Public Foncier (EPF) Normandie 2017-2021 seront mobilisés pour permettre l’acquisition, la démolition et les restructurations lourdes, pour soutenir la création de logements locatifs publics et privés et favoriser l’accès à la propriété.

Pour les villes de la reconstruction, qui font face à une dévitalisation encore plus importante, des mesures spécifiques seront prévues pour faciliter l’accessibilité des immeubles privés. Des moyens seront également destinés à valoriser l’architecture de la reconstruction par la mise en valeur des façades et la réhabilitation d’équipements publics emblématiques de cette époque.

Etude pour la création d’un Fonds en direction de la revitalisation commerciale

Cet outil, qu’il conviendra d’étudier, permettra d’intervenir sur des opérations de restructurations commerciales lourdes des centres-villes (acquisition, relocalisation, réhabilitation). Il sera accompagné d’une ingénierie spécialisée sur la question des commerces pour optimiser et conforter l’offre commerciale existante mais également rechercher de nouvelles enseignes à implanter.

FORMATION 

Adapter l’offre de formation aux besoins immédiats des territoires

Dans le cadre de la préparation de la nouvelle carte des formations en Normandie, des rencontres seront organisées entre la Région, les acteurs institutionnels locaux et les entreprises du territoire pour faire le point sur l’offre de formation existante et sur les besoins de formation non couverts. Objectif : favoriser le développement des entreprises en ajustant l’offre de formation aux besoins économiques du territoire.

 

3- L’animation d’un réseau technique « Villes moyennes »

Au-delà de ces actions, les partenaires ont souligné l’importance qu’il y avait à constituer un réseau autour des problématiques propres aux villes moyennes. L’animation de ce réseau sera assurée par la Région au rythme de 2 réunions par an. En alliant réflexions techniques et visites de terrain, ce réseau permettra de favoriser le partage d’expérience

(*) Les 22 villes moyennes : Alençon, Argentan, Avranches, Bayeux, Bernay, Bolbec, Cherbourg-en-Cotentin, Coutances, Dieppe, Evreux, Falaise, Fécamp, Flers, Gisors, Granville, Lisieux, Louviers, Val-de-Reuil, Vernon, Vire, Saint-Lô, Yvetot.  

 

Contacts presse :
Emmanuelle Tirilly – tel : 02 31 06 98 85 - emmanuelle.tirilly@normandie.fr
Charlotte Chanteloup – tel : 02 31 06 98 96 - charlotte.chanteloup@normandie.fr
Laure Wattinne - 02 31 06 78 96 – laure.wattinne@normandie.fr