Les pouvoirs magiques de la Compagnie 14 : 20

Le 17 Mars 2017
Programmée dans le cadre du festival Spring, la compagnie rouennaise 14 : 20, soutenue par la Région depuis sa création, a plus d’un tour dans son sac. Du jonglage à la magie nouvelle, elle a su imposer un nouveau courant artistique de par le monde et revient dans sa ville d’origine pour deux représentations exceptionnelles à l’Opéra de Rouen.
Spectacle Wade in the water par la Compagnie 14:20 (Photo : Clément Debailleul)

Texte personnalisé

Hisser le jonglage au rang de discipline artistique en le mariant à cet art ancestral qu’est la magie, tel est le crédo de départ de Raphaël Navarro et Clément Debailleul, les « frères » fondateurs de la Compagnie 14 : 20. Créée en 2000 à Rouen où elle est toujours basée, la Compagnie 14 : 20 est à l’initiative d’un important mouvement artistique appelée magie nouvelle qui place le déséquilibre des sens et le détournement du réel au centre des enjeux artistiques. Depuis sa création, elle multiplie les collaborations prestigieuses : avec l’écrivain Michel Butor tout d’abord, puis le couturier Jean-Paul Gaultier, le chorégraphe Philippe Découflé, le Cirque du Soleil… Ce qui lui vaut un Parcours d’artiste au plus fort du festival Spring.

Spectacle Petit tuyau par la Compagnie 14:20 (Photo Clément Debailleul)

Texte personnalisé

Nous rêveurs définitifs le 29 mars à la Traverse – Cléon

Voyage irréel, tours de cartes, temps suspendu, objets « monstrueux » ou facétieux… Ou comment, à travers différents numéros, la magie se revendique mouvement artistique à part entière, riche en surprises. Ce spectacle composite présente la magie et ses diversités à travers les grands noms de la Magie nouvelle (Compagnie 14 : 20, Etienne Saglio, Yann Frisch) et est accompagné de musiciens jouant en live et tissant le lien entre les artistes grâce à des compositions originales réalisées pour l’occasion.
Photo : Spectacle de la Compagnie 14:20 (Crédit : Clément Debailleul)
 

Texte personnalisé

Wade in the water, les 6 et 7 avril à l’Opéra de Rouen

Wade in the water, mythique chant d’esclave, met en lumière la tension sociale et individuelle, entre insoumission et acceptation. Ce nouveau spectacle de la Compagnie 14 : 20 illustre cette lutte nécessaire par le parcours d’un homme confronté à l’expérience du deuil de soi à travers les cinq stades décrits par la psychiatre Elisabeth Kübler-Ross quand une personne apprend sa mort prochaine : déni, colère, marchandage, dépression, acceptation. Sur la musique brûlante d’Ibrahim Maalouf, le danseur Aragorn Boulanger compose une chorégraphie surréelle entre vertiges, ubiquité, chutes et envols pour conduire le public jusqu’au seuil de l’étrangeté.
Photo : Spectacle Wade in the water par la Compagnie 14:20 (Crédit : Clément Debailleul)

Spectacle Wade in the water par la Compagnie 14:20 (Photo Clément Debailleul)
1