Aller au contenu principal
logo

Les campus normands

  • clock

Avec plus de 92 000 étudiants, 3 universités, des écoles d’ingénieurs, des écoles de gestion et de management, des sections post bac dans les lycées, des écoles de formations sanitaires et sociales ou des écoles des beaux-arts, la Normandie dispose d’un réel potentiel de formations supérieures.

Avec ses partenaires, la Région a pour objectif de renforcer la qualité de son enseignement supérieur. Elle veille particulièrement à ce que l’offre de formation irrigue l’ensemble du territoire. Elle s’emploie également à lutter contre les décrochages en cours d’études, faciliter les parcours de formation initiale ou la reprise d’études.

L'action régionale

  • un partenariat fort avec les établissements d’enseignement supérieur et plus particulièrement avec Normandie Université pour un développement équilibré et cohérent des formations supérieures, ouvert à l’international, en appui sur le numérique, adossé sur une recherche d’excellence, et mettant en place une politique de soutien adaptée
  • une modernisation des établissements d’enseignement supérieur, afin de garantir aux étudiants un cadre de travail de qualité
  • des outils destinés à la réussite des étudiants, sécurisant leur insertion professionnelle et sociale
  • des dispositifs pour permettre l’accès au supérieur pour les étudiants en grande difficulté, confrontés à des problèmes de santé ou en situation de handicap
  • un soutien aux déplacements à l’international en aidant les départs à l’étranger, dans le cadre du cursus suivi

Normandie Université

Normandie Université, c’est la communauté qui fédère les trois universités (Caen, Le Havre, Rouen) et une quinzaine d’écoles (ingénieurs, management, art, architecture…) afin de rendre l’enseignement supérieur normand plus lisible et attractif. Résultat, la COMUE figure désormais au prestigieux classement du Times Higher Education qui recense les meilleurs établissements à l’échelle mondiale !

Etablissements d'enseignement supérieur

Pour un enseignement supérieur attractif en Normandie, la Région accompagne le développement et le rayonnement des établissements d’enseignement supérieur et de recherche.

Ainsi, elle contribue :

  • au fonctionnement pédagogique des établissements : soutien à la création de nouveaux diplômes, aux sites distants, valorisation du patrimoine…
  • aux investissements en équipements pédagogiques et numériques
  • à l’immobilier des établissements
  • au développement de la vie étudiante, et plus particulièrement au soutien des associations d’étudiants.

Parmi ces établissements

  • Les 3 Universités normandes de Caen, Rouen et Le Havre ainsi que leurs antennes
  • Les écoles d’ingénieurs : ENSICAEN, INSA de Rouen, ESIGELEC, ESITC, ISPA, UniLaSalle, CESI, ESIX (école interne à l’Université de Caen Normandie), ISEL (école interne à l’Université du Havre) et Esitech (école interne à l’Université de Rouen)
  • Le 1er cycle Europe-Asie de Sciences Po
  • L’Ecole Supérieure d'Architecture de Normandie (ENSA)
  • L’ESAM (Ecole Supérieure d’Arts et Médias de Caen/Cherbourg), l’ESADHaR (école d’art Le Havre-Rouen)
  • L’Institut du développement social, le CNAM dont l’INTECHMER, l’EAMEA, l’Ecole Nationale Supérieure Maritime (ENSM), l’Institut de formation d’éducateurs de Normandie (IFEN), l’IRTS, l’EM de Normandie, Neoma Business School
  • Les écoles de formation du secteur sanitaire et sociale
  • L'antenne de Sciences Po Rennes à Caen

Rénovation du Cnam-Intechmer

Installé depuis 1981 à Cherbourg, le centre Intechmer, rattaché au Cnam, est une référence pour l'enseignement supérieur post-bac en sciences et techniques de la mer. L'agglomération, accompagnée par la Région Normandie et le Département de la Manche, va engager un budget de 10 millions d’euros pour redonner au bâtiment le rayonnement et l’attractivité qui lui reviennent.

Intechmer disposera notamment d’un bâtiment neuf pour la recherche, d’un bâtiment principal remanié et étendu pour accueillir les équipes administratives et les enseignements.
Après sélection du Maître d’oeuvre, les études débuteront dans le courant du mois de mai 2021. Les travaux démarreront quant à eux en 2023 pour une rentrée en 2025.

Une offre riche et innovante

Un Campus pour les sciences et l’ingénierie

Accueillant actuellement plus de 5 000 étudiants(2) dont 1 700 apprentis et 500 chercheurs, le site du Madrillet (Université de Rouen Normandie) a vocation à devenir d’ici 15 ans un campus de 15 000 étudiants dédié à l’ingénierie, la recherche et l’innovation. Sur cet espace de plus de 150 hectares, plusieurs nouveaux bâtiments seront construits afin de faire cohabiter et coopérer université, écoles supérieures, entreprises, activités sportives, logements étudiants, tiers lieux... 

Unique : l’Ecole nationale supérieure maritime

Formant les officiers de la marine marchande et des ingénieurs dans le domaine maritime, l’ENSM est installée au Havre dans un bâtiment très innovant. Son originalité ? Un projet pédagogique appelé “Ship-in-School” qui consiste à faire du bâtiment lui-même un outil pédagogique grâce à une organisation interne comparable à celle d’un navire, en termes de gabarits, volumes, matériaux…

Un bâtiment high tech

L’Ecole de management de Normandie (EMN) va bientôt élire domicile dans un bâtiment à l’architecture toute aussi audacieuse et originale qui abritera également la Cité du numérique, portée par le Havre Seine Métropole. Y cohabiteront ainsi espaces de coworking, fablab, pépinière et hôtel d’entreprises. Financement Région : 4 millions d’€.
Autre innovation à venir : la construction par Le Havre Seine Métropole, avec le soutien de la Région, d’un restaurant universitaire flottant à proximité du campus.

Nouveau : l’Institut supérieur de l’électronique et du numérique

Nouveau venu dans le paysage normand, l’Institut supérieur de l’électronique et du numérique (ISEN) accueillera ses premiers étudiants
à la rentrée 2020 à Caen, pour des cycles de formation en 5 ans. Hébergé provisoirement au lycée Sainte-Marie, il rejoindra ensuite la Presqu’île de Caen dans un bâtiment neuf. 

Ecoles universitaires de recherche

Nouveautés de la rentrée 2020, 3 écoles universitaires de recherche (EUR) proposent des parcours spécifiques de master et de doctorat. Elles ont une forte dimension internationale, associant des organismes de recherche et des acteurs économiques et industriels. C’est l’équivalent des « graduate schools » à l’anglo-saxonne : une communauté de chercheurs, d’enseignants-chercheurs et d’étudiants travaillant ensemble sur une même thématique scientifique. Financement Région pour 2020 : 2 millions d’€.

XL-CHEM, première Ecole Universitaire de Recherche en Normandie

XL-CHEM a pour ambition de faire de la Normandie un centre de recherche et de formation européen majeur pour la chimie moléculaire. Les premiers étudiants inscrits dans cette Ecole Universitaire de Recherche ont débuté leur formation en septembre 2020.

Son objectif est de former des chimistes qui pourront détecter les opportunités, oser, entreprendre, et apprendre les concepts et outils du management moderne. Une fois diplômés, les étudiants de l’EUR XL-CHEM seront préparés pour intégrer les industries scientifiques, y compris la recherche, ainsi que des domaines tels que le marketing et l'administration de projets. Les étudiants s'appuieront sur l'expertise des universitaires du département de chimie et de la formation en gestion, et pourront contribuer à la recherche de pointe en cours dans le monde.

XL-CHEM est portée par la ComUE Normandie Université en partenariat avec le CNRS et co-financée par l’État et la Région dans le cadre du programme d'investissements d'avenir (PIA3).

Le campus-lycée de Bourg-Achard

Ce nouveau concept innovant et inédit de campus-lycée est initié par la Région Normandie en étroite collaboration avec les autorités académiques. Les objectifs académiques en termes d’effectifs du campus-lycée sont fixés à 1000 élèves, 250 internes, dont 100 internationaux. Ce projet d’implantation dans le Roumois est le fruit d’une étude mettant en exergue la démographie en hausse dans ce secteur, prévoyant 750 élèves supplémentaires d’ici 2024. 


Le concept d’établissement innovant a pour objectif majeur la concrétisation d’un projet éducatif au service de l’ambition des jeunes dans leur individualité. Il répond aux attentes exprimées par les jeunes, sur "leur lycée du futur", pierre angulaire de la politique régionale en faveur des lycées.
Il sera en mesure d’accueillir la communauté éducative, les élèves  en formation initiale, et les bénéficiaires de la formation continue, des étudiants, et des entreprises. 

Le projet architectural est conduit par Christophe Bidaud, Architecte mandataire (CBA Architectes) et les cabinets d'architectes associés à la conception du projet (DHD,  AAR et ARC architecture ; Espace libre, paysagiste ; Sogeti Ingénierie, Economiste, BET fluide et VRD ; Sylva Conseil, BET structure bois ; KUBE structure, BET structure béton ; Acoustibel, BET Acoustique ; Action-ERGO, BET Ergonomie). 

 

Les différents critères du bâtiment

  • Un campus-lycée ouvert sur le territoire :
    • Un parvis en lien avec la ville et ses équipements s’ouvrant largement sur un hall/atrium partagé par tous les usagers, même extérieurs, du futur campus,
    • Des internats conçus comme des « maisons », résultant d’une demande forte des lycéens et des internes en recherche d’intimité et de confort.
  • Un apprentissage tourné vers l’extérieur : 
    • Des classes « espaces projets », modulables, adaptables, qui permettront de mettre en place des pédagogies innovantes (murs projetables, cloisons mobiles,….), des circulations actives conçues aussi comme des espaces d’échanges et de travail…
    • Un centre de ressources, ouvert à tous, élèves, ou personnes en formation continue, ouvrant sur le travail, la recherche mais aussi l’orientation professionnelle.
  • Un soutien à la créativité :
    • Des espaces d’expérimentation, conçus comme un fab-lab,
    • Des espaces créatifs, pour la pratique des arts, d’expression corporelle.
  • Une ouverture sur le monde de l’entreprise :
    • Des ateliers, véritables marqueurs du projet, à la fois d’un point de vue architectural, largement ouvert sur le paysage, surplombant le projet et visible de tous, vitrine de l’excellence professionnelle.

Des doctorants soutenus par la Région

Depuis 2017, la Région Normandie affiche un fort soutien aux doctorants à travers un dispositif dédié, RIN Doctorants, et par l’accompagnement de la formation doctorale : dispositif de soutien aux établissements d’enseignement supérieur et de recherche "RIN Actions Sup’". 

La COMUE a été positionné par la Région, au centre du process de dépôt et d’évaluation du RIN Doctorants, de façon à renforcer la COMUE dans sa compétence de coordination de la formation doctorale. La gestion de la subvention régionale (9 millions d'euros en 2020) est confiée à la COMUE Normandie Université, employeur des doctorants, à travers une convention unique. 

En 2020, la Région a modifié son dispositif de soutien aux projets de recherche labélisés et aux chaires d’excellence en laissant la possibilité d’y intégrer des doctorants : 4 projets Labels d’excellence (XL-CHEM, SYNORG, EMC3) et 1 Chaire d’excellence (BB@C) intégrants des doctorants ont ainsi été soutenus. 

Promo 2020 

La cérémonie d'accueil des doctorants a lieu le 4 décembre 2020 en présentiel à Rouen et en distanciel, en visio. 

  • 127 nouveaux doctorants sont accueillis : 100 bénéficiant d’un soutien régional au titre du RIN Doctorants 2020 et 27 doctorants soutenus au titre des projets Labels et Chaires d’excellence. 
  • 96 allocations doctorales ont été votées par la Région : 50 sont financées à 100%, 46 à 50% et 27 recevront une allocations supplémentaires. 

La Région a accordé la prolongation de 45 contrats doctoraux qui en étaient à leur 3ème année de réalisation lorsqu’ils ont été impactés par la crise sanitaire. Ces premières prolongations ont nécessité une réorientation de 284 475 euros au sein des conventions en cours et l’engagement de 56 146 euros supplémentaires. 

Former pour contribuer au développement économique du territoire

la Région Normandie agit :

  • En tant que partenaire privilégié des établissements d’enseignement supérieur et des laboratoires de recherche, afin de les accompagner dans leurs projets et leurs investissements structurants
  • En favorisant l’innovation par le transfert de technologies du laboratoire à l’entreprise
  • En développant une politique de structuration normande de la recherche, de la formation et de grands projets en lien avec les filières économiques
  • En soutenant l’augmentation du niveau de qualification pour soutenir l’emploi, l’insertion des normands et répondre aux besoins des entreprises
  • En coordonnant les acteurs de l’orientation des jeunes (avec la création en 2020 de l’Agence régionale de l’Orientation), et de la Culture Scientifique Technique et Industrielle (CSTI), afin d’encourager les ambitions des jeunes normands et les inciter à poursuivre leurs études dans le supérieur.

8 campus normands lauréats de l’appel à projets "Campus Connecté"

Huit campus normands ont été nommés parmi les lauréats de l’appel à projets national "Campus Connecté, tiers lieux de proximité et poursuite d’études" (action "Territoires d'innovation pédagogique" du 3e volet du Programme d'investissements d'avenir).

Cet appel à projets a pour ambition de rapprocher l'enseignement supérieur de tous les territoires en faisant émerger des lieux d'enseignements supérieurs labellisés qui soient complémentaires des établissements universitaires et de leurs antennes.

La Région accompagne et finance ces campus.

Le campus Normand'innov

Intégré sur le site de Normand’Innov, lieu d’excellence de la rencontre entre le monde de l’économie, de la production, de la recherche et de l’innovation et de la formation, ce campus vient compléter une offre de formation pour les étudiants qui souhaitent bénéficier à proximité de leur lieu d’habitation, dans un lieu dédié, d’un accompagnement et d’un environnement de travail de qualité pour suivre des études supérieures à distance en lien étroit avec l’Université de Caen Normandie, le CNAM Normandie et à l’offre étendue "enseignement à distance" du CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers). 

Ce campus, porté par Flers Agglo, soutenu par la Région Normandie, en partenariat avec l’Université de Caen Normandie et en lien avec le rectorat et les acteurs locaux de l'éducation.

Pensé en synergie avec le tiers lieu "Bains Douche Numérique" qui existe depuis 2015, il accueillera 15 étudiants (jeunes ou adultes) la première année, puis 40 à terme.

Le Campus MoodleBox en détention

Ce campus est porté par la Région Normandie, en partenariat avec le Rectorat de Caen, l’Université de Caen Normandie et le Centre Pénitentiaire de Caen. Il permet aux étudiants incarcérés au Centre Pénitentiaire de Caen de bénéficier d'un environnement numérique pour suivre des formations de l’université de Caen Normandie et d’autres établissements à distance. Les  étudiants suivent leur cursus en ligne via une plateforme web de type Moodle locale au centre de détention.

Le Campus connecté de Saint-Lô

Le projet, porté par Saint-Lô Agglo, porte sur le déploiement d’un service de formation supérieure à distance permettant d’étoffer le nombre de formations post-bac proposées à Saint-Lô et de lever les barrières géographiques pour les jeunes qui souhaitent suivre une formation supérieure sur leur territoire.

Le Campus connecté VN2C de l’Intercom de la Vire au Noireau

Porté par la Communauté de communes Intercom de la Vire au Noireau Normandie, en partenariat avec l’Université de Caen Normandie, il permettra de donner envie aux jeunes décrocheurs et à ceux ou celles qui ne poursuivent pas d’études post-bac de s’engager dans un parcours d’études supérieures à proximité de leur environnement familial. 

Le Campus Caen Plus Connecté

Porté par la Région Normandie, en partenariat avec l’Université de Caen Normandie et le Centre de Science Le Dôme, il constitue une opportunité pour les partenaires de "Territoires Partagés" (projet issue de l’AAP 100% Inclusion – Fabrique de la re-mobilisation) d’installer un espace d’accès à l’enseignement supérieur au sein du Dôme et de permettre à certains publics, grâce au lien de confiance qui se sera tissé, de prolonger leur parcours de re-mobilisation par une formation universitaire sans changer d’environnement. 

Le Campus connecté de la Communauté d'Agglomération du Cotentin

Porté par la Région Normandie, et la Communauté d’Agglomération du Cotentin, en partenariat avec l’Université de Caen Normandie, il propose de pallier la faiblesse de l’offre de formation de l’enseignement supérieur du territoire en ouvrant le champ des possibles aux étudiants touchés par des difficultés de mobilités et en constituant un tremplin pour des jeunes en décrochage. 

Le Campus Connecté du territoire dieppois

Porté par la Communauté d’Agglomération Dieppe-Maritime, en partenariat avec l’Université de Rouen Normandie et le CNAM Normandie.

La présence d’établissement d’enseignement supérieur est faible sur le territoire dieppois. L’implantation d’un campus connecté permettra de suivre sur place tout ou partie d’un cursus favorisera la levée des freins des étudiants locaux et la poursuite d’études choisies. 

Le Campus Connecté d'Evreux

Porté par la Communauté d’Agglomération Evreux Porte de Normandie et en partenariat avec l’Université de Rouen Normandie, il doit permettre de compléter l'offre de formation et de suivre sur place, tout ou partie d'un cursus non existant sur le territoire, de favoriser la levée des freins des étudiants locaux, et la poursuite d'études choisies. 

Évaluer cette page :

L’avis des internautes :

logo