La Normandie, région de toutes les énergies

L'électromobilité

Consciente des enjeux liés aux changements climatiques, la Région s'est engagée dans un processus de transition énergétique, faisant du développement du véhicule électrique ou de l’électro‐mobilité une priorité. Double enjeu économique et écologique pour notre territoire, berceau du premier moteur électrique avec une filière automobile qui emploie 45 000 personnes au sein de 450 entreprises !
Environnement et développement durable

body

La collectivité a mis en place des aides pour l'acquisition de véhicules électriques et l'implantation de bornes de recharge. Celles-ci s'adressent à la fois aux particuliers, aux entreprises, aux associations, aux collectivités, aux établissements d'enseignement supérieur et aux lycées. Tous bénéficiaires confondus, 367 véhicules et 55 bornes ont déjà été financés et le budget dédié a doublé par rapport à l'an dernier.

Bloc encadré

Infos clés

La filière automobile emploie 45 000 personnes au sein de 450 entreprises

Texte personnalisé

Une batterie d'aides en faveur du véhicule électrique

4 dispositifs sont proposés pour l’Eure et la Seine-Maritime :

  • pour les particuliers : une aide de 5 000 € maximum pour l'acquisition de véhicules 100% électriques en fonction des revenus du ménage : > 45 000 € aide de 5 000 €, < 45 000 € aide de 2 500 €

  • pour les entreprises, associations et établissements d'enseignement supérieur et de recherche : une aide de 50% (plafonnée à 25 000 €) pour l’acquisition d’infrastructures de charge (matériel et installation) et de véhicules 100% électriques (5 000 € par véhicule) dans la limite de 5 véhicules,

  • pour les collectivités locales : une aide de 50% (plafonnée à 25 000 €) pour l’achat de véhicules 100% électriques (5 000 € par véhicule) qui peut aussi être utilisée pour installer des infrastructures de recharge (matériel et installation),

  • pour les établissements publics locaux d'enseignement : une aide avec un taux supplémentaires de 20% (en plus des 50% habituels d’aide au financement des véhicules de services) pour l’achat d’un véhicule 100% électrique neuf. Les bornes seront réalisées et financées à 100% par la Région.

Des bornes de recharge en cours d’installation

Le développement à grande échelle du véhicule électrique en France suppose que des infrastructures de recharge soient disponibles pour les usagers. Si l’essentiel des recharges se fera au domicile ou sur les lieux de travail, la disponibilité de bornes de recharge en accès public est nécessaire. C’est ce qui a conduit le gouvernenement, avec le concours de son Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), à mettre en place un dispositif d’aide aux collectivités pour déployer des infrastructures de recharge, avec des crédits du programme des investissements d’avenir.

C’est dans ce cadre que la Région agit avec 19 collectivités et établissements publics partenaires pour l’implantation de bornes sur le territoire. Au total, ce sont 355 bornes ouvertes au public (représentant 730 points de charge majoritairement accélérés), qui verront le jour d'ici fin 2017, dont 130 dans l'Eure.

La Région, moteur essentiel de la filière automobile régionale

Plus globalement, la Région soutient activement la filière automobile. La collectivité a ainsi soutenu l’investissement relatif aux chaînes de production du moteur R240 (1er moteur français 100% électrique) et du moteur R9M (moteur innovant qui permet de réduire de l’ordre de 20% les émissions de CO2 des moteurs diesels), fabriqués par Renault. Elle s’est également investie pour la relance de l’Alpine et l’assemblage de la BlueCar à Dieppe.

Parallèlement, la collectivité soutient l’ARIA Normandie qui fédère les entreprises de la filière dans ses actions collectives (formations, salons à l’international, etc.) ainsi que le pôle de compétitivité MOVEO, dont plusieurs domaines d’actions stratégiques traitent de sujets liés aux véhicules électriques.

1