Le train OMNEO Normandie poursuit ses essais à Velim - La Région Normandie

Le train OMNEO Normandie poursuit ses essais à Velim

19 Décembre 2018
Transports

Un accord historique

Suite à l’accord historique signé par Hervé Morin, Président de la Région Normandie et Manuel Valls, Premier ministre, en avril 2016, 40 nouveaux trains ont été commandés par la Région auprès de Bombardier avec le financement de l’Etat. Ils circuleront dès janvier 2020, sur les lignes Paris-Caen-Cherbourg et Paris-Rouen-Le Havre. Après avoir conduit, en octobre dernier, une délégation normande à Crespin, pour découvrir l’OMNEO Normandie, Hervé Morin et Jean-Baptiste Gastinne, Vice-Président en charge des transports, se sont rendus ce matin au centre d'essais de Velim, en République Tchèque, où le train d’essai fait actuellement l’objet d’une série de tests. 

Ces essais sont indispensables pour obtenir les autorisations de mise en service commerciale en décembre 2019 pour les unités simples et en mai 2020 pour les unités doubles.

 

Plusieurs campagnes d’essais programmées

Bombardier a produit trois trains d’essais afin de réaliser l’intégralité des tests nécessaires à l’homologation des nouveaux trains OMNEO Premium.

  • Un 1er train a déjà été utilisé entre fin août et mi-octobre pour réaliser les premiers essais en Normandie. Il a effectué chaque jour pendant cette période une série d’allers/retours entre Caen et Cherbourg. Son aménagement intérieur est minimal afin de pouvoir accéder facilement à tous les composants mécaniques et électroniques ainsi qu’aux réseaux informatiques intérieurs et faciliter ainsi les derniers ajustements techniques. Il est préparé actuellement pour des essais de performance électrique à Illfürth (Haut-Rhin) puis entre Angers et Saint Laud, et reviendra en Normandie au 1er trimestre 2019.
  • Après avoir été présenté à la délégation normande, en octobre dernier, sur le site de Bombardier à Crespin, le 2ème train d’essai est désormais testé à Velim, en République Tchèque pour réaliser, notamment les tests à 200 km/h. Il reviendra en France fin février 2019 pour les essais en rame double (unité multiple) au centre d’essais ferroviaires de Valenciennes puis à Illfürth et Angers-Saint Laud de mai à fin juin 2019.
  • Le 3ème et dernier train d’essai restera quant à lui à Crespin jusqu’en février 2019 pour faire une série d’essais statiques sur les équipements intérieurs (portes d’intercirculation, système d’info voyageurs, sonorisation etc.). Il servira par ailleurs de plateforme de test pour affiner les procédures de maintenance des trains normands.

Les 3 trains d’essais seront ensuite utilisés en unité double, à compter de mars 2019, pour des essais sur le site de Crespin, puis sur le réseau ferré national jusqu’au mois de juin 2019, qui marquera la fin de la campagne d’essais. Ces 3 trains d’essais seront, après les ajustements techniques identifiés lors des essais, livrés à la Normandie parmi les 40 rames à venir.

 

Des trains "grand confort" et modernes choisis par les Normands

À partir de 2020, 40 rames Omneo Premium amélioreront très nettement le confort, la rapidité et la fiabilité des trajets Intercités. Vitesse de pointe : 200 km/h ! Ces trains à 2 étages de 505 places par rame (soit 1010 places par train de 2 rames) correspondent à la version grand confort grandes lignes de Bombardier. Le confort des sièges, conçus et fabriqués à Evreux, dans l’Eure, par la société Compin, sera du meilleur niveau et comparable à celui des TGV.

De grandes baies vitrées, de vastes espaces bagages, une ambiance cosy, un système de climatisation autorégulé et de faibles niveaux acoustiques et vibratoires favorisant une atmosphère feutrée… les choix définitifs pris par la Région concernant le design des rames OMNEO  ont été orientés par les résultats de la consultation internet menée auprès du grand public en 2017, par les attentes des voyageurs, exprimées dans le cadre de 8 groupes clients animés par SNCF  ainsi que par les échanges avec les associations d’usagers.

Ce travail commun a aussi abouti à la définition d’un certain nombre de services connectés à bord qui font du train OMNEO Premium un train résolument moderne et innovant : prises électriques à chaque place, connexion internet via Wifi, information voyageurs en temps réel, affichage de la réservation. En outre, les trains seront équipés d’espaces adaptés pour chaque public (familles, travail, vélos), d’un espace café et permettront le tri sélectif. Les trains seront également accessibles aux personnes à mobilité réduite.

 

La Normandie a obtenu le transfert des lignes Intercités

Pour mémoire, après plusieurs mois de négociations avec le gouvernement, Hervé Morin, Président de la Région Normandie a signé, le 25 avril 2016 avec le Premier ministre, Manuel Valls, une convention de transfert à la Région des cinq lignes Intercités normandes au 1er janvier 2020 : Paris-Caen-Cherbourg/Trouville-Deauville, Paris-Rouen-Le Havre, Paris-Granville, Paris-Evreux-Serquigny et Caen-Le Mans-Tours.

Dans ce cadre, la Région a non seulement obtenu le renouvellement par l’Etat du matériel roulant sur les lignes  Paris-Caen-Cherbourg et Paris-Rouen-Le Havre mais aussi la remise à niveau des infrastructures, des quais et une participation à la construction, en Normandie, d’un nouvel atelier de maintenance. Au total, l’État investira donc 1,2 milliard d’euros dans les trains normands.

"Si elle a depuis été suivie par d’autres Régions, la Normandie a fait œuvre de pionnière  en signant avec l’Etat, dès le mois d’avril 2016, une convention de transfert à la Région des cinq lignes Intercités normandes et en obtenant  720 millions d’euros pour le renouvellement du matériel roulant. Là où l’on promettait aux Normands un début d’amélioration dans une quinzaine d’années avec la LNPN, la Région leur apportera dans moins de deux ans une offre de train de qualité et de confort digne des TGV" déclare Hervé Morin, Président de la Région Normandie.

Pour plus d'informations, retrouvez le dossier de presse.

 

Contacts presse :

Emmanuelle Tirilly - 02 31 06 98 85 – emmanuelle.tirilly@normandie.fr

Charlotte Chanteloup - 02 31 06 98 96 – charlotte.chanteloup@normandie.fr

Laure Wattinne - 02 31 06 78 96 – laure.wattinne@normandie.fr