Le train

Les grands projets

Le train

La Région met en œuvre une alternative sérieuse au tout-voiture en rendant le train plus accessible, pratique, moderne et écologique.
Transports

body

Pour améliorer au plus vite la qualité du transport ferroviaire sur les grandes lignes normandes, la Région s’est engagée dans une véritable bataille du rail. Une politique régionale tarifaire adaptée et la poursuite de la modernisation de l’accueil en gare devraient inciter l’abandon de la voiture au profit du train.

Modernisation du matériel

Sans attendre la réalisation des premiers tronçons de la Ligne Nouvelle Paris Normandie (LNPN) prévue à l’horizon 2030, la Région Normandie a obtenu de l’Etat un plan exceptionnel de 1,2 milliards d’euros pour disposer des trains ponctuels et confortables adaptés aux besoins des voyageurs entre Paris et la Normandie dès 2020. La Normandie a été pionnière dans la conclusion de cet accord avec l’Etat.

Trains Normands 2020

Première région à avoir revendiqué (et obtenu !) le transfert de l’Etat des lignes Intercités, la Normandie met tout en oeuvre pour que la situation ferroviaire s’améliore au plus vite. C’est l’objectif du plan "Trains normands 2020" qui s'appuie sur 4 piliers : 

  • la livraison de 40 nouveaux trains offrant un confort digne des TGV (y compris le wifi) pour les lignes Paris-Caen- Cherbourg et Paris-Rouen-Le Havre, qui viendront remplacer à partir de 2020 les anciens matériels à bout de souffle dont les dysfonctionnements empoisonnent la vie des voyageurs
  • la réalisation de 500 millions d’€ de travaux pour rénover les portions de voies les plus vétustes
  • la construction d’un nouveau site de maintenance à Sotteville-lès-Rouen et le réaménagement de ceux de Caen, Le Havre et Cherbourg afin que les trains soient entretenus et préparés en Normandie
  • la normandisation de la gare Saint- Lazare qui a déjà débuté avec l’installation de portillons de contrôle sur les quais de trains desservant notre Région.

En savoir plus

La Ligne Nouvelle Paris Normandie (LNPN)

Cette nouvelle ligne, dont les études et la concertation se poursuivent, permettra de réduire, en 2030, les temps de trajet entre Paris et Rouen à 1h, entre Paris et le Havre à 1h40 et entre Paris et Caen à 1h30.  Elle permettra également de libérer des capacités pour le fret ferroviaire des ports de Rouen et du Havre, en complément de la modernisation du tronçon Serqueux-Gisors.

En savoir plus

Amélioration et renforcement des dessertes régionales

Dans le cadre de la LNPN, la Région va financer les études d’aménagement des tronçons Rouen-Evreux et Rouen-Bernay, réalisations essentielles pour relier Rouen et Caen en moins d’une heure et améliorer encore les temps de parcours entre la capitale et la Normandie : 50’ entre Rouen et Paris, 1h30 entre Paris et le Havre, 1h20 entre Paris et Caen et 2h20 pour Cherbourg.
Les voyageurs de la ligne Rouen – Caen bénéficient d’ores et déjà d’une offre de transports renforcée mieux adaptée aux besoins : 11 trajets / jour soit 2 trajets supplémentaires, dont 2 trains directs en 1h24.

Rénovation des gares

Afin d’inciter davantage de Normands à laisser leur voiture au garage, la Région veut faire des gares de véritables lieux de vie et de travail, plus agréables, mieux intégrées dans l’environnement, mieux connectées aux autres modes de transport et accessibles aux personnes à mobilité réduite. Pour ce faire, elle impulse et cofinance avec ses partenaires (SNCF Réseaux, SNCF Gares & Connexions, communes et intercommunalités) des travaux de modernisation.

Par ailleurs, la Région Normandie poursuit le travail engagé depuis 2008 (près de 100 millions d’euros déjà investis) pour  rendre accessibles aux personnes handicapées 39 gares régionales. Ces travaux visent à rendre progressivement le réseau ferroviaire accessible à un plus grand nombre de voyageurs. 

Bloc encadré

Calendrier

25 avril 2016 : Signature au Mont-Saint-Michel d’un protocole Région-Etat portant sur le renouvellement du matériel roulant (lignes Paris-Caen-Cherbourg / Trouville-Deauville et Paris-Rouen-Le Havre) et sur l’adaptation des installations de maintenance nécessaires à leur entretien.

7 septembre 2016 : Lancement de la consultation publique sur les attentes des Normands en matière de design et services à bord de leurs futurs trains.

24 novembre 2016 : Signature de la commande de 40 nouvelles rames Bombardier à Sotteville-lès-Rouen.

De 2017 à 2019 : Réalisation de divers travaux de modernisation des voies (signalisation, alimentation électrique, quais) selon un calendrier élaboré avec SNCF Réseau.

Fin février 2018 : Livraison du premier train d’essai.

Été 2018 : Premiers essais en unité simple.

Fin mars 2019 : Premiers essais en unité double.

Fin 2019 : Achèvement des travaux d’agrandissement du centre de maintenance de Sotteville-lès-Rouen

Janvier 2020 : Mise en service progressive des Omneo Premium

1