Le Grenelle de l'apprentissage

Mi-janvier 2016, la Région a lancé le Grenelle de l’apprentissage en Normandie : un vaste débat avec l’ensemble des Normands pour faire émerger de nouvelles idées en faveur de l’apprentissage, voie privilégiée vers l’emploi et la qualification des jeunes.

Consulter et mobiliser un maximum d'acteurs et de partenaires pour revaloriser l’image de l’apprentissage aux yeux des jeunes, des familles, des chefs d’entreprise, des enseignants, des professionnels de l’orientation… Tel est l’enjeu du Grenelle de l’apprentissage initié par la Région. Avec un objectif majeur : augmenter massivement le nombre d’apprentis en Normandie d’ici 2020. Parce que l’apprentissage est avant tout synonyme de réussite, d’emploi et d’épanouissement personnel et professionnel...

Le Grenelle en chiffres

  • lancement le 14 janvier 2016 au Havre
  • 3 tables rondes : 10 février à Alençon (secteur Orne-Eure), 16 mars à Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime-Eure), 20 avril à Coutances (Calvados-Manche)
  • 2 500 personnes rencontrées
  • 12 000 réponses aux questionnaires de consultation en ligne
  • 71 visites de sites (CFA, Missions locales…)
  • 3 visites d’études (Allemagne, Alsace, Pays-Bas) pour analyser des bonnes pratiques
  • Université d'été les 24 et 25 juin 2016 à Cherbourg-en-Cotentin
  • élaboration du Plan normand pour l’apprentissage, automne 2016

Université d'été les 24 et 25 juin

Quelque 500 participants ont répondu présents les 24 et 25 juin à Cherbourg-en-Cotentin, à la Cité de la mer, pour l’Université d’été du Grenelle de l’apprentissage. Au programme : des interventions, des tables rondes, des témoignages de chefs d'entreprises... Une centaine d’apprentis ont également été mis à l'honneur pour montrer leurs savoir-faire et faire part de leurs expériences, de leurs idées, de leurs attentes.

Un plan normand pour l'apprentissage

Toute cette démarche doit aboutir à la présentation à l'automne d'un plan normand pour l'apprentissage qui sera soumis à l'assemblée régionale. Avec un enjeu majeur : proposer de nouvelles actions et de nouveaux outils pour augmenter de 50% le nombre d’apprentis en Normandie à l’horizon 2021.

10 chantiers prioritaires

  • Améliorer la connaissance des métiers (familles et jeunes)
  • Faciliter le passage de la connaissance des métiers vers l’orientation
  • S'inspirer des bonnes pratiques dans d’autres régions et pays
  • Travailler avec les filières et les branches professionnelles dans le cadre de contrats d’objectifs
  • Développer l'ensemble des voies de formation en alternance (retour à l’emploi, lutte contre le décrochage, secteur public)
  • Mieux soutenir les apprentis : logement, transports, accompagnement individualisé
  • Mieux cibler les aides aux entreprises en incitant notamment celles-ci à embaucher des jeunes de + de 18 ans
  • Mutualiser les plateaux et outils de formation
  • Stimuler l'innovation pédagogique pour construire de nouveaux parcours avec les CFA et formateurs
  • Adapter la carte des formations aux besoins des entreprises en lien avec l’État

Déjà 4 grandes pistes d'action

A l'issue des nombreuses rentontres et consultations menées dans le cadre du Grenelle, 4 grandes pistes d'action ressortent déjà :

  • améliorer l’attractivité de l’apprentissage et son image par un plan de communication et des actions d’orientation, de découverte et valorisation des métiers et de préparation.
  • pendant la formation, prendre en compte les besoins spécifiques des apprentis en terme de conditions de vie et d’accompagnement, sécuriser et individualiser les parcours pour réduire le nombre de ruptures de contrats
  • mobiliser et sécuriser les entreprises pour favoriser le recrutement d’apprentis et donc stabiliser et simplifier les aides aux employeurs, valoriser les maîtres d’apprentissage.
  • assurer l’évolution de l’offre de formation et la réactivité de la carte normande des formations, en fonction des besoins, des métiers en tension ou d’avenir.

 

Modifié le 20/07/2016