Les grands projets

L'apprentissage, voie d'excellence

Le plan normand de relance de l’apprentissage, qui a été présenté à l’Assemblée Plénière de la Région le 21 novembre 2016, a pour ambition de redonner toute sa place à l’apprentissage parmi les voies de formation initiale. L’enveloppe annuelle pour ce plan est estimée à 136 millions d’euros. Pour augmenter de 50% le nombre d’apprentis d’ici 2021, le plan se décline autour de 23 engagements et 5 axes.
Jeunesse, éducation, apprentissage, citoyenneté, vie associative
Plan Normand de l'Apprentissage

body

Parce que l’apprentissage est avant tout synonyme de réussite, d’emploi, d’épanouissement personnel et professionnel, il est devenu urgent de revaloriser son image et de mobiliser de manière coordonnée l’ensemble des acteurs concernés. Les défi s à relever sont ceux de l’augmentation de la qualification des jeunes Normands et de la lutte contre le chômage.

Le Grenelle de l'apprentissage

La Région Normandie s’est saisie de cet enjeu avec ses partenaires et a mené le Grenelle de l’apprentissage en Normandie. Au terme de 5 mois de concertation, une nouvelle politique, consentie, partagée et structurante pour le développement de l’apprentissage a été lancée.

Le Plan normand de l'apprentissage

La Région affirme son rôle de stratège et de pilote pour l’apprentissage régional et a adopté le 21 novembre 2016, le Plan Normand pour l’Apprentissage. Il vise à donner à l’apprentissage toute sa place parmi les voies de formation initiale. Pour évaluer l’atteinte de cet objectif, la Région vise une augmentation de 50% du nombre d’apprentis. 

Le plan se décline autour de 23 engagements et 5 axes.

Axe 1 : Mieux repondre aux besoins de la Normandie en matiere d’apprentissage. Objectif : assurer pleinement le pilotage de l’apprentissage en Normandie, en fi xant le cap
et en évaluant les résultats.

Axe 2 : Changer l'image de l'apprentissage. Le Grenelle de l’apprentissage a mis en lumière l’impérieuse nécessité d’améliorer l’information, l’orientation et l’image de l’apprentissage, notamment au sein des collèges et lycées.

Axe 3 : Mieux accompagner les apprentis. Face aux difficultés financières, de mobilité ou d’hébergement fréquemment relayées pendant le Grenelle de l’apprentissage par les apprentis, la Région a décidé de privilégier l’accompagnement personnalisé et la mise en place d’aides financières directes, pour leur offrir les meilleures chances de réussite. La Région engage donc un effort budgétaire inédit et fait de cette action un de ses engagements forts. 

Axe 4 : Inciter les entreprises à recourir à l’apprentissage. Le Grenelle de l’apprentissage a démontré que la prime n’est pas un élément clé de la décision des entreprises. Celles-ci attachent surtout de l’importance à la stabilité et à la simplification des systèmes d’aides. La Région est convaincue que l’apprentissage est une ressource efficace pour le renouvellement des compétences au sein des entreprises, ainsi qu’à leur tête, lors de la reprise ou cession au départ en retraite du dirigeant. Toutefois, la situation économique est le premier frein à l’embauche d’apprentis. Le manque de visibilité sur les perspectives d’activité peut compromettre ces prochaines années l’augmentation du nombre d’apprentis. C’est dans ce contexte que la Région va renforcer son action en direction des entreprises, via les Développeurs de l’apprentissage, les instruments de l’Agence pour le Développement de la Normandie (ADN), mais aussi grâce à un nouveau système de primes aux employeurs d’apprentis, revalorisé et qu’elle s’engage à maintenir pendant 5 ans.

Axe 5 : Adapter l’offre et la carte des formations. En vertu de la loi, c’est la Région qui défi nit et met en œuvre la politique et adopte la carte des formations d’apprentissage et de formation professionnelle. Il s’agit d’une mission stratégique. Le nouveau CPRDFOP (Contrat de plan régional de développement des formations et de l’orientation professionnelles pour la période 2017-2020) fournira le cadre des évolutions de la carte régionale des formations professionnelles initiales. 

Bloc encadré

Infos clés

> 68 CFA
> 22 450 apprenti(e)s
> dont environ 75 % en CAP et bac professionnel (niveaux V et IV)
> et 25 % en formation post bac (BTS, master, diplôme d’ingénieur)
> Près de 500 formations accessibles du CAP au diplôme d'ingénieur

> Le Grenelle en chiffres : 3 tables rondes, 2 500 personnes rencontrées, 12 000 réponses aux questionnaires de consultation en ligne, 71 visites de sites, 3 visites d’études pour analyser des bonnes pratiques, une université d'été les 24 et 25 juin 2016 à Cherbourg-en-Cotentin.

1