Lancement du Grenelle normand de l’apprentissage - La Région Normandie

Lancement du Grenelle normand de l’apprentissage

14 Janvier 2016

Hervé Morin, Président de la Région Normandie et David Margueritte, Vice-Président en charge de la formation et de l’apprentissage ont lancé, ce jour, au CFAI du Havre, le Grenelle normand de l’apprentissage, en présence d’Edouard Philippe, Député-Maire du Havre, Hugues Malecki, Secrétaire général pour les affaires régionales (SGAR) de la région Normandie, Luc Van Ryssel, Président de l’UIMM Normandie et de l’ensemble des acteurs de l’apprentissage, les CFA, les organisations professionnelles, les partenaires de l’orientation, les chambres consulaires et les autorités académiques.

A cette occasion, Hervé Morin a présenté aux partenaires régionaux de l’apprentissage son objectif pour la Normandie d’augmenter de 50 % le nombre de bénéficiaires de formations en alternance dans les six ans à venir. Le Président de la Région a annoncé la tenue d’une grande consultation des acteurs locaux de l’apprentissage destinée à définir les actes et les outils à mettre en œuvre pour réussir cette ambition.

A ce jour, la Normandie compte 22 275 apprentis soit - 9,5 % en 4 ans, baisse due à l’effet conjugué de la crise économique, de la baisse démographique et de la réforme de la voie professionnelle de 2009.

« Dans une Normandie pleine de talents, les jeunes ont toute leur place. 25 % des Normands ont moins de 25 ans. Donnons-leur les moyens d’accéder à l’emploi. L’apprentissage est l’une des voies possibles. Nous savons que les jeunes qui en sont issus, trouvent plus rapidement du travail. Les propositions du plan régional apprentissage issues du Grenelle normand devront être formulées pour la rentrée de septembre 2016 » a indiqué Hervé Morin.

Le Président de la Région a d’ores et déjà indiqué aux partenaires régionaux de l’apprentissage qu’il souhaitera notamment débattre avec eux des 7 enjeux majeurs suivants.

« Ce que je souhaite, c’est un débat en profondeur dans la société normande et un débat avec tous les acteurs de la formation en apprentissage, avec tous ceux qui sont concernés par l’apprentissage et même au-delà. Ce que je souhaite, c’est plus qu’une concertation, c’est une ébullition » a précisé Hervé Morin.

Les chantiers prioritaires sont :

- Une meilleure information et pédagogie en partenariat avec l’Education Nationale envers les collégiens, les lycéens et leurs familles concernant les métiers, leurs débouchés et les perspectives d’avenir.
- L’adaptation de la carte des Formations pour répondre aux besoins de l’économie normande.
- L’orientation : Préciser les textes relatifs à l’orientation et intégrer la démarche du Grenelle dans les compétences de la Région, notamment à travers le Service Public Régional d’Orientation, structure dans laquelle la Région coordonne depuis début 2015 tous les services d’orientation pour les demandeurs d’emploi, les actifs et les décrocheurs.
- La relation aux entreprises : en apportant une aide financière de 5 000 euros aux employeurs d’apprentis (cette aide s’adressera tout particulièrement aux apprentis en bac professionnel et particulièrement aux plus de 18 ans) et en développant la formation des maîtres d’apprentissage.
- Le soutien aux apprentis : en veillant à l’amélioration de la vie des apprentis au quotidien (accès aux internats, aides au logement et à la restauration).
- Une meilleure communication pour changer la représentation sociale des familles et des jeunes vis-à-vis de l’apprentissage.
- Une attention particulière en lien permanent avec l’Etat envers les publics décrocheurs et les jeunes éloignés de l’emploi.

Les chiffres clé de l’apprentissage en Normandie :

- La Normandie compte 71 CFA et 3 sections d’apprentissage.
- Les niveaux CAP et Bac professionnel (niveaux V et IV) attirent le plus grand nombre d’apprentis : plus de 76 % des jeunes apprentis en Normandie. Une proportion plus importante qu’au niveau national puisque les CAP et autres diplômes de niveau V représentent 48 % des effectifs contre 40 % au niveau national.
- L’enseignement supérieur gagne du terrain : plus de 24 % des apprentis en Normandie
(34 % au niveau national) suivent des formations post Bac (BTS, master, diplôme d’ingénieur).

Le rôle de la Région en matière d’apprentissage :

- Depuis 2013, la Région pilote la carte des formations sur son territoire en lien avec les différentes autorités académiques et les besoins de l’économie du territoire.
- La Région intervient dans le fonctionnement des CFA avec pour objectif d’assurer la mise en œuvre des formations.
- La Région participe à l’investissement des CFA pour les équipements pédagogiques, les travaux de modernisation et d’adaptation des structures pédagogiques, du cadre de vie des apprentis et de la mise en conformité des équipements.
- La Région cofinance des projets immobiliers avec les organismes gestionnaires des CFA.
- La Région accompagne les apprentis en luttant par exemple contre les ruptures de contrats.
- Depuis 2002, l’Etat a transféré aux Régions la gestion des aides versée aux entreprises accueillant des apprentis. C’est à la charge des Régions depuis 2004 de déterminer le niveau et les conditions d’attribution de ces aides.
- La Région élaborera le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations et de l’Orientation Professionnelle 2017- 2022. Ce dernier comporte un volet apprentissage.


Contacts presse :
Emmanuelle Tirilly – tel : 02 31 06 98 85 – emmanuelle.tirilly@normandie.fr
Charlotte Chanteloup – tel : 02 31 06 98 96 – charlotte.chanteloup@normandie.fr