La Région Normandie apporte 3,1 millions d’euros à la CAPE pour l’Axe Seine - La Région Normandie

La Région Normandie apporte 3,1 millions d’euros à la CAPE pour l’Axe Seine

22 Décembre 2016

Soutenue par la Région Normandie, la Communauté d’agglomération des Portes de l’Eure a pour ambition de soutenir le développement d’espaces urbains durables sur l’ensemble des communes situées sur l’Axe Seine.

Hervé Morin, Président de la Région Normandie et Sébastien Lecornu, Président du Conseil Départemental de l’Eure, ont signé, ce jour, à la Mairie de Vernon, une convention portant sur la mise en œuvre de l’axe urbain du programme FEDER (Fonds européen de développement régional) dont la Région est le gestionnaire.

En mai 2015, la Région lançait un appel à manifestation d’intérêt « développement des espaces urbains durables » auprès des 12 EPCI des 9 grands pôles urbains de la Haute-Normandie. Quatre stratégies urbaines ont été retenues en avril dernier, dont celle de la Communauté d’agglomération des Portes de l’Eure.

Une enveloppe FEDER (Fonds européen de développement économique et régional) de 3,1 millions d’euros a été attribuée par l’Union Européenne à la Cape pour ce projet.

C’est la première fois que la Cape bénéficiera de fonds européens. La Région, autorité de gestion des fonds européens 2014-2020, a choisi d’élargir le financement des stratégies de développement urbain par le FEDER (Fonds européen de développement régional) aux principales intercommunalités normandes. La stratégie de développement de la Cape porte sur l’ensemble des communes situées sur l’Axe Seine, de Saint-Pierre-d’Autils à Giverny. Les projets éligibles doivent être portés et localisés sur les communes de Saint-Marcel et Vernon. Cette stratégie s’appuie sur les réflexions qui ont été entamées dans le cadre du projet de territoire et les actions inscrites dans le contrat d’agglomération sur le secteur de la vallée de Seine, et vise à mettre en cohérence les projets qui participent à la recomposition urbaine du territoire, à sa redynamisation économique, à la création d’espaces d’échanges et de sociabilité et à la mise en valeur d’espaces naturels.

Les projets sont les suivants

1 - L’écoquartier Fieschi

  • Labelisation écoquartier : une démarche exemplaire en matière de développement urbain durable, moteur de la relance d’une dynamique sur le pôle urbain Vernon Saint-Marcel dans le cadre de son inscription dans l’Axe Seine,
  • Réhabilitation des bâtiments de la Cour d’honneur, d’Etat-major, de l’Atelier, des Charpentiers et du Couvent en tenant compte de la valeur patrimoniale du site,
  • Aménagement de la réserve foncière et des secteurs de dents creuses faisant la liaison avec la Seine, les secteurs d’activité et résidentiels limitrophes.

2 - La Fonderie / papeterie

  • Réhabilitation des bâtiments en tenant compte de la valeur patrimoniale du site pour la population locale,
  • Aménagement d’un parc urbain industriel favorisant le liens entre la ville et les bords de Seine,
  • Reconstruire la ville sur la ville en prenant en considération la problématique des zones inondables.

3 - Le site Bata

  • Selon le PLU : en faire un équipement stratégique à vocation touristique économique et de loisirs majeur à l’échelle régionale,
  • Acquisition, dépollution, démolition, réhabilitation des bâtiments,
  • Réactiver l’activité agricole : circuits alimentaires de proximité.

4 - Le Cœur de ville de Saint-Marcel

  • 391 logements secteur des Maraîchers / Virolet : affirmation d’une centralité, densification du tissu existant : acquisition, écoquartier (mixité sociale et fonctionnelle, densité, nature en ville…)
  • Gestion des flux / connexions, liaisons douces et paysagères, s’appuyer sur la coulée verte existante

5 - Le Cœur de ville de Vernon

  • Projet Europan : innovations urbaines, thématiques à valoriser : la ville adaptable
  • Changer l’image de la ville et renforcer son attractivité en aménagement les entrées et sorties de la ville, modernisant le cœur de ville et protégeant son patrimoine, développant des lieux de convivialité et mettant en réseau des espaces publics pensés comme un champ d’amélioration de la pratique du centre-ville.

6 - Le parc d’activités Vernon - Saint-Marcel - Saint-Just

  • Consolider le tissu économique local : deuxième zone d’activité de l’Eure,
  • Requalifier le parc d’activités afin de renforcer son attractivité et les liens avec les quartiers environnants,
  • Traduire les orientations du SCoT et de la Carte Paysagère (densification / paysagement) + reprendre les conclusions de l’étude CCI,
  • mettre en œuvre les bases de l’économie circulaire / étude du CD27 sur l’écologie industrielle dont le parc pourrait être site pilote.

7 - Le pôle multimodal de la gare de Vernon

  • Permettre à l’ensemble des usagers une circulation fluide et accessible et une meilleure lisibilité dans l’accès aux différents modes de déplacements,
  • améliorer la porte d’entrée du territoire pour l’ensemble des usagers : touristes internationaux, Vernonnais et populations locales.

8 - Le Campus de l’Espace

  • Développement d’un parc technologique,
  • Création d’un cluster de l’innovation (secteurs aéronautique et spatial),
  • Amélioration des espaces urbains et de l’offre sportive,
  • Mise en valeur de la qualité paysagère et environnementale du site.

9 - L’aménagement des bords de Seine et le renforcement des liens avec Giverny

  • Pôle tourisme fluvial (halte fluviale des Tourelles / quai croisière),
  • Création d’un linéaire continu de (re)découverte de la Seine,
  • Mettre en œuvre les principes du plan guide de la Charte paysagère.

10 - La réorganisation des liens et des échanges entre les différentes composantes urbaines

  • Liaisons centre Saint-Marcel / Parc d’activités / centre Vernon / Campus,
  • Aménagement du boulevard urbain,
  • Etude mobilité globale sur le secteur,
  • Schéma modes doux,
  • Plan Local de Déplacement (PLD) / sensibilisation des habitants des nouveaux quartiers,
  • Plans de déplacement entreprises / administrations,
  • Actions SIEGE bornes électriques.