La Région annonce une nouvelle offre de formation pour le bassin de Dieppe et de Fécamp

Le 31 Mai 2018
Construite d’après le Livre blanc remis en octobre 2017 au Président de Région par les 41 chefs d’entreprises partenaires désignés « ambassadeurs Emploi-Formation », cette nouvelle offre de formation consigne les besoins en formation des entreprises, à la suite des 18 conférences territoriales emploi-formation qui ont lieu en 2017.
La Région annonce une nouvelle offre de formation pour le bassin de Dieppe et de Fécamp

Texte personnalisé

La Région Normandie a souhaité ainsi mettre en réelle adéquation les besoins des entreprises aux offres de formation. La Région Normandie consacrera en 2018 plus de 530 millions d’euros pour permettre à chaque Normand de bâtir son avenir, réussir sa formation et son insertion professionnelle.

Pour le bassin d’emploi de Dieppe, ce sont :

  • 4 nouvelles formations en apprentissage et une formation en initial sous statut scolaire, soit 71 places qui ouvriront à partir de la rentrée scolaire 2018.
  • 413 places de formations qualifiantes ont par ailleurs été commandées pour répondre aux besoins de formation des demandeurs d’emploi et aux difficultés de recrutement des entreprises.
  • Plus de 457 parcours annuels de formation sont également proposés sur le territoire de Dieppe pour l’acquisition ou la remise à niveau de savoirs de base (Lire-Ecrire-Compter, Anglais, Numérique, …).

Pour le bassin d’emploi de Fécamp, ce sont :

  • 16 places en Bac Pro commerce au Lycée Descartes à Fécamp  - Bac Pro commerce (niveau IV) ouvertes à la rentrée 2017
  • 178 places de formation qualifiante pour répondre aux besoins de formation des demandeurs d’emploi et aux difficultés de recrutement des entreprises.
  • Plus de 180 places de formation sont également proposés sur le territoire de Fécamp pour l’acquisition ou la remise à niveau de savoirs de base (Lire-Ecrire-Compter, Anglais, Numérique, …).

Citation

Chaque année, ce sont près de 10.000 offres d’emploi qui ne peuvent être pourvues faute de formations adéquates. Ce constat n’est pas acceptable. Nous avons donc pris le temps d’un fin diagnostic territorial autour d’un animateur par zone géographique pour collecter les besoins de formation.

David Margueritte, Vice-président de la Région Normandie
1