Hervé Morin soutient la valorisation des produits normands - La Région Normandie

Hervé Morin soutient la valorisation des produits normands

29 Janvier 2016

Hervé Morin, Président de la Région Normandie a rencontré, ce jour, à l’entreprise conchylicole « la Calvadosienne » à Asnelles-Meuvaines (14) des professionnels de la mer, des acteurs des démarches qualité pour la valorisation des produits agricoles, des représentants de l’Institut Régional de la Qualité Agroalimentaire (IRQUA-Normandie) et de l’Institut National de l’Origine et de la Qualité (INAO).

« Je souhaite que le « made in Normandy » soit une évidence comme cela peut l’être en Bretagne. Soyons nous aussi, Normands, comme les Bretons, fiers de l’excellence normande. Quelle autre Région française peut s’enorgueillir de telles marques de qualité : 14 AOP / AOC, 15 labels rouges pour ne citer que les plus connus ? Faisons en sorte que les produits « Made in Normandie » puissent conquérir de nouveaux marchés et favoriser ainsi notre économie et l’emploi » a déclaré Hervé Morin.

« La Normandie est connue dans le monde entier. Nous avions un nom, nous allons en faire tous ensemble une marque, une marque symbole de beauté, de créativité, de qualité et d’innovation. Cela ne marchera à l’extérieur que si cela est revendiqué haut et fort en Normandie » a poursuivi le Président de Région.

Hervé Morin a confirmé devant les professionnels plusieurs mesures visant à valoriser l’ancrage territorial des produits-phares de Normandie, contribuant ainsi au rayonnement de la qualité et de l’origine normande.

Les actions prioritaires sont :
- Le développement de la marque Normandie :
« Avec l’agence de l’attractivité, nous allons faire renaître l’identité normande et profiter de la renommée de la Normandie à travers le monde pour booster l’économie régionale. Le développement des signes de qualité (type AOC) participera de cet élan »

- Le soutien et l’accompagnement des professionnels dans leurs démarches administratives de labellisation et à l’export :
« Je veux que l’on produise de la valeur ajoutée, que notre administration devienne une administration de mission directement connectée à la construction de projets, que la Région puisse faire accélérer les demandes de labellisation. A ce sujet, je vais mettre en place une équipe de mission au sein du Conseil régional notamment pour l’huître de Normandie »

« Par ailleurs, je souhaite que les entrepreneurs nous disent ce dont ils ont besoin pour exporter, la Région les aidera.»

- L’aide aux entreprises :
« Nous allons mettre en place une agence de développement économique unique qui pourra intervenir y compris dans les entreprises du secteur traditionnel. Pour le renouvellement des bateaux de pêche, par exemple, nous pourrons intervenir au titre du fonds d’investissement. Nous rentrerons au capital des entreprises s’il le faut. »

Je veux que nous soyons au rendez-vous, pas seulement par des subventions mais par un vrai appui administratif et politique » a déclaré Hervé Morin.

L’exploitation conchylicole de Meuvaines-Asnelles visitée ce jour est gérée par Stéphane Typhaigne. L’entreprise a été créée en 1991 par l’association ACSEA (Association Calvadosienne pour la Sauvegarde l’Enfant à l’Adulte). Elle emploie 28 salariés dont 20 personnes en situation de handicap. La production annuelle est de plus de 300 tonnes.

Les démarches qualité en Normandie

Les démarches qualité existantes en Normandie
- 14 produits en AOP/AOC (6 pour la filière laitière, 6 filière cidricole, 1 filière viande ovine, 1  filière conchyliculture)
- 7 produits en IGP (2 en filière viande, 3 en filière cidricole, 1 en viticulture, 1 en légumes)
- 14 productions Label Rouge, dont les organismes de défense et de gestion se situent en  Normandie ;
- 15 CCP initiées en Normandie (11 pour la filière viande, 2 pour la filière légumes, 1 pour la  filière pêche, et 1 pour la filière laitière).

Les démarches qualités en cours
8 démarches qualité sont en cours pour la Normandie dont :
- AOP Cidre du Cotentin
- AOP Cidre du Perche
- AOP Cidre du Pays de Caux
- IGP Carottes de créances
- IGP huitres de Normandie
- IGP Bulots de Granville
- IGP Sablé Normand
- Label rouge Bœuf normand

L’obtention des démarches qualité
Les signes d’Identification de la Qualité et de l’Origine (SIQO) sont des démarches officielles. Leurs cahiers des charges sont validés par les pouvoirs publics (représentés par l’INAO), et le respect de ces cahiers des charges est contrôlé par des organismes de contrôle agréés et accrédités. L’INAO, l’Institut National de l’Origine et de la Qualité instruit les demandes de reconnaissance de signes officiels, émet un avis sur la reconnaissance des organismes de défense et de gestion ODG), et assure la protection des signes et des dénominations.

Les différents signes officiels :
- l’appellation d’origine protégée/contrôlée (AOP/AOC) garanti un produit typique d’un terroir : toutes les matières premières sont originaires de ce terroir, toutes les étapes de fabrication sont réalisées dans ce terroir.
- l’indication géographique protégée (IGP) désigne un produit dont les caractéristiques ou la réputation sont liées à un territoire. Toutes les étapes de fabrication ne doivent pas forcément se dérouler dans la zone géographique, mais le cahier des charges précise lesquelles seront réalisées dans la zone.
- la spécialité traditionnelle garantie (STG) permet de protéger une recette ou un mode de production traditionnel (depuis au moins une génération).
- le label rouge (LR) est apposé sur un produit aux qualités organoleptiques supérieures par rapport à celles d’un produit courant similaire. C’est le seul signe officiel français qui n’a pas été adapté par le système européen.
- l’agriculture biologique (AB) garanti un mode de production respectueux de l’environnement et des équilibres naturels. C’est le seul signe officiel correspondant à une démarche individuelle.
Autres démarches qualité :
- la Certification de Conformité Produit (CCP ou CQC) assure des caractéristiques spécifiques. Cette certification n’est plus une démarche officielle, mais est reconnue par l’Etat.
- les marques collectives : transversales ou par filières, ces démarches permettent de réunir des acteurs autour de valeurs communes (et peuvent parfois constituer une première marche vers un signe officiel), via la définition d’un cahier des charges, comme par exemple : Gourmandie, Bienvenue à la Ferme).

Contacts presse :

Emmanuelle Tirilly – tel : 02 31 06 98 85 – emmanuelle.tirilly@normandie.fr
Charlotte Chanteloup – tel : 02 31 06 98 96 – charlotte.chanteloup@normandie.