Hervé Morin lance le chantier du lycée du futur - La Région Normandie

Hervé Morin lance le chantier du lycée du futur

18 Janvier 2016

Hervé Morin, Président de la Région Normandie et Bertrand Deniaud, Vice-Président en charge des lycées ont présenté, ce jour, au lycée Malherbe de Caen, leur ambition pour les lycées normands, en présence de Philippe-Pierre Cabourdin, recteur de région académique de Normandie, recteur de l'académie de Caen, Nicole Ménager, rectrice de l’Académie de Rouen, Joël Bruneau, Maire de Caen, Président de la communauté d’agglomération de Caen la mer, de représentants de la communauté éducative, de lycéens délégués de classe, de représentants de parents d’élèves et d’Agents des Lycées, personnels de la Région.

« Je veux lancer un programme autour du lycée du futur pour construire un outil pédagogique qui permette aux lycéens de réussir le mieux possible. C’est une vraie priorité et un devoir pour la Région. Je souhaite proposer aux services des deux académies de travailler ensemble avec la Région pour bâtir ce plan » a déclaré Hervé Morin en propos liminaires.

Le chantier du lycée du futur en six orientations.
Il s’agira de :

Ouvrir les jeunes normands au monde qui les entoure : en écartant les questions pédagogiques relevant de l’Education Nationale, Hervé Morin souhaite permettre à tous les lycéens et étudiants de remplir leurs obligations liées à la mobilité internationale de leurs études. Un régime de bourses sera donc créé dans les prochains mois.
Par ailleurs, la Région accompagnera plus massivement les efforts des lycées pour la maîtrise de la langue anglaise.

S’inscrire dans une démarche de développement durable : comme l’a permis le Grenelle de l’environnement, la Région s’engagera dans la signature d’un contrat de performance énergétique avec un grand groupe industriel permettant la rénovation thermique de tous les lycées de Normandie. C’est un programme de plusieurs centaines de millions d’euros de travaux qui favorisera la relance du secteur du bâtiment en crise.
Grâce au Contrat de Performance Energétique, la Région pourra faire en quelques années ce qui serait financé sur crédit uniquement public en 10 ou 15 ans.
Par ailleurs, la Région se fixe l’objectif qu’avant la fin 2017, 80 % des produits consommés dans les lycées soient issus de l’agroalimentaire normand.

Ouvrir les lycées au monde de l’entreprise notamment pour les lycées généraux et technologiques : favoriser la découverte des métiers et du monde de l’économie.

Renforcer l’accès à la culture, à l’art, à la musique et au sport : la Région instaurera un régime de prêt d’instruments de musique et financera un déplacement par trimestre pour que les jeunes lycéens découvrent un élément du patrimoine de Normandie.

Préparer les lycéens à poursuivre leurs études supérieures et réduire le décrochage scolaire avec la mise en place par exemple d’un système de tutorats.

Ouvrir les lycées au monde du digital en accompagnant et en harmonisant le développement des Espaces Numériques de Travail, en généralisant le wifi et en permettant aux lycées d’accéder rapidement au très haut débit.

« Il ne s’agit pas seulement d’harmoniser les politiques des deux anciennes Régions normandes en matière de soutien aux jeunes et de développement du numérique dans les lycées mais aussi de construire une politique imaginative, innovante pour bâtir ce plan lycée du futur » a précisé Hervé Morin.

« La Région aidera autant que possible un jeune qui en a le potentiel à poursuivre et réussir ses études dans l’enseignement supérieur. Je souhaite que les jeunes de milieux modestes aient autant de chance que les jeunes de milieux favorisés » a poursuivi Hervé Morin.

Lors de cette visite au lycée Malherbe, Hervé Morin a aussi rencontré les élèves élus au conseil des délégués pour la vie lycéenne.

Les chiffres clé des lycées normands
- La Région Normandie est propriétaire de 154 lycées publics
- Environ 106 000 élèves y sont scolarisés (chiffres rentrée 2015)
- On dénombre 129 cantines scolaires
- 82 000 demi-pensionnaires ou internes s’y restaurent chaque jour 
- Plus de 13 millions de repas par an y sont servis
- Le coût des denrées alimentaires est de 25 millions € par an
- Le budget pour les lycées : 200 millions d’euros par an

Compétences de la Région pour les lycées
- C'est la loi du 2 mars 1982 qui crée les Régions en tant que collectivités territoriales. L'État transfère un certain nombre de ses compétences au conseil régional dans le cadre de la décentralisation : les lycées (les biens immobiliers) et la formation professionnelle notamment.

- C'est la loi du 13 août 2004 qui confie aux Régions et aux Départements de nouvelles missions en matière d'éducation, à savoir l'accueil, la restauration, l'hébergement, l'entretien général et technique des EPLE. 3 153 Agents des Lycées travaillent dans les établissements publics normands du secondaire. Ils sont personnels de la Région depuis le 1er janvier 2007.

Contacts presse :
Emmanuelle Tirilly – tel : 02 31 06 98 85 – emmanuelle.tirilly@normandie.fr
Charlotte Chanteloup – tel : 02 31 06 98 96 – charlotte.chanteloup@normandie.