Etudes en Seine-Maritime

Dieppe

Culture et Patrimoine
Dieppe. Le port avec sur le quai l’ancien Collège des Oratoriens, l’ancien Hôtel de la Vicomté et la « Villa d’Anvers ». (c) Christophe Kollmann.

body

L’inventaire topographique de Dieppe fait l’objet d’une convention de partenariat scientifique et technique signée avec la Ville, qui permet notamment de mener des actions de valorisation en concertation avec Dieppe « Ville d’Art et d’Histoire ».

Cité historique et portuaire

Dieppe, le pont Colbert
Dieppe est, au XVIe siècle surtout, l’un des grands ports du royaume d’où partent d’illustres navigateurs, ouvrant au commerce et à la colonisation de lointaines contrées.

Centre névralgique de la cité, le port est profondément transformé durant le XIXe siècle, en particulier de 1880 à 1914 ; il est alors équipé d’un exceptionnel pont tournant, le Pont Colbert, et d’une forme de radoub.

 

La ville ancienne, un exemple d'urbanisme classique

Dieppe, la plage et le front de mer

En 1694, Dieppe subit un bombardement dévastateur perpétré par une flotte anglo-hollandaise, qui incendie et détruit l’essentiel de la ville. Le château, les églises paroissiales et la Maison Miffant subsistent pourtant. A l'initiative de Vauban, l'architecte Antoine De Ventabren reconstruit la cité selon des principes novateurs d’organisation urbaine. La standardisation des façades, la régularisation et l’élargissement de la voirie renvoient aux grandes préoccupations d’urbanisme d’alors : circulation, assainissement, sécurité et « embellissement ».

La plus ancienne station balnéaire de France

Dieppe est mise à la mode par les séjours de la célèbre duchesse de Berry, de 1824 à 1829. Cette vocation précoce suscite la création d’une façade maritime bâtie et celle d’une « plage », d’un vaste jardin, avec de spectaculaires équipements publics. Les destructions dues au second conflit mondial, notamment après la désastreuse tentative de débarquement des Alliés en 1942, imposent une reconstruction partielle de ce front de mer.

Slideshow

Extrait des illustrations de l'étude sur Dieppe (photographies de Denis Couchaux et Christophe Kollmann).

1