Des lycéens et apprentis normands en voyage d’études à Auschwitz - La Région Normandie

Des lycéens et apprentis normands en voyage d’études à Auschwitz

Le 18 Janvier 2019
Jeudi 17 janvier, à quelques jours du 74ème anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz, 150 lycéens de Caen, Elbeuf, Granville, Le Havre, Rouen et Yvetot se sont rendus en voyage d’études, au camp d’Auschwitz-Birkenau, en présence de Ginette Kolinka, survivante du camp et de Charles Norman Shay, vétéran du 6 juin.
Des lycéens et apprentis normands en voyage d’études à Auschwitz

Texte personnalisé

Auparavant, le 16 janvier, les jeunes effectuent un parcours guidé sur les traces de la vie juive et de la Shoah à Cracovie, dans le quartier de Kazimierz, ancien quartier juif, autour de la synagogue Remuh et le cimetière juif attenant et dans le quartier de Podgorze, site de l’ancien ghetto, autour de la Place des Héros du Ghetto et du musée historique de la ville de Cracovie pendant l’Occupation, installé dans l’ancienne usine d’Oskar Schindler.

Bloc encadré

Le voyage d’étude organisé par le Mémorial de la Shoah est le temps fort d’un dispositif d’éducation mémorielle initié par la Région Normandie en partenariat avec les autorités académiques. Ce dispositif repose sur l’élaboration et la mise en œuvre d’un projet pédagogique mené par les jeunes sous la responsabilité de leurs enseignants tout au long de l’année scolaire. Il participe d’un programme à vocation nationale, engagé et soutenu par la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

Texte personnalisé

Un travail de mémoire dans les lycées et CFA

Sur 27 candidatures, 6 groupes de lycéens et apprentis ont été sélectionnés en fonction de leur projet pédagogique. Venant des cinq coins de la Normandie, ils se sont penchés sur la déportation dans leur ville ou leur département. Ces réalisations seront présentées dans chaque établissement, puis le 15 mai au Mémorial de Caen.

  • Le CFA Bâtiment Rouen Espace Landry (23 apprentis de 1ère Bac Pro Etude du bâtiment et organisation et réalisation gros œuvre)

Le projet est basé sur des recherches et productions de courtes biographies de déportés ayant vécu dans le même secteur géographique que les apprentis. Dans cette optique, des contacts seront établis avec des descendants des rescapés. Seront produits un reportage vidéo sur le voyage d’étude et biographies diffusées sur des tables numériques.

  • Le CFA agricole Naturopole de Seine Maritime, site d’Yvetot (19 apprentis de Terminale Pro conduite et gestion de l’entreprise agricole)

Le projet est centré autour des Justes d’Yvetot qui habitaient sur le campus du CFA, nourri par des échanges avec leurs descendants. Un mémorial sera dédié à leur mémoire et une exposition « textes/photos » sera présentée.

  • Le Lycée Professionnel Laplace de Caen (30 élèves de Terminale Géomètre Topographe Menuisier)

Le projet s’attache à l’histoire de Ginette Kolinka, rescapée du camp d’Auschwitz Birkenau qui est le « grand témoin » du dispositif Mémoires d’Auschwitz. Un travail sera aussi effectué sur l’histoire d’un déporté au camp d’Aurigny. La restitution de l’ensemble s’appuiera sur un blog « journalistique » pour lequel les lycéens bénéficieront de l’appui d’une journaliste professionnelle.

  • Le Lycée La Morandière de Granville (32 élèves de seconde)

Le projet retrace le destin de trois familles juives de Granville dont la plupart des membres ont été exterminés pendant la Shoah : les familles Goldenberg, Vessler, et Bobulesco. Ce récit sera restitué sous la forme d’une bande dessinée.

  • Le Lycée François 1er du Havre (16 élèves d’un groupe de volontaires de premières  L, ES, S)

Intitulé « Auschwitz de l’intérieur », ce projet partira de la réalité géographique du camp pour tenter d’approcher quelque de chose de l’expérience sensorielle au service de la transmission de la Shoah. Pour ce faire, il s’appuiera sur de nombreux témoignages ainsi que sur le film le fils de Saul de László Nemes. Ce travail sera restitué sous formes écrites et graphiques (photographie, dessin).

  • Le Lycée André Maurois d’Elbeuf (23 élèves de première ES)

Le projet retrace l’histoire des familles juives d’Elbeuf et en particulier des 34 habitants arrêtés puis déportés entre le 6 mai 1942 et le 10 mars 1944 à Auschwitz et Sobibor. Parmi elles figurait Jean Katzburg, élève du lycée déporté à l’âge de 16 ans en 1943 dont le destin tissera le fil conducteur de ce travail. La restitution de ce projet se fera sous forme d’exposition « textes/photos ». Une plaque commémorative à la mémoire de Jean Katzburg sera créée.

 

Pour aller plus loin : A la rencontre de Ginette Kolinka, ambassadrice de la mémoire

 

1