Construction navale

La construction navale : les Chantiers de Normandie

De 1894 à 1986, le chantier de construction navale dit « Chantiers de Normandie » situé à Grand-Quevilly, près de Rouen, produisit plus de 200 navires et des centaines de péniches, chalands et produits divers. Bien qu’éloigné de la mer, il réalisa essentiellement de grands bateaux, depuis les voiliers à trois ou quatre mâts, jusqu’aux paquebots, vraquiers, navires de guerre ou de pêche. L’âge d’or des Chantiers de Normandie se situe dans l’immédiat après-guerre, à une période où les carnets de commande sont pleins. L’année 1957, avec les premières restructurations nationales, marque le début d’un déclin qui aboutira à la fermeture du site trente années plus tard. L'ensemble des bâtiments de production est détruit dans les années 1990-2000.

De 1996 à 1999, l’histoire de cet établissement a été étudiée sous ses aspects tant patrimoniaux que sociaux par le service de l’Inventaire général. L’ensemble du travail a donné lieu à la production d’un cédérom « Les chantiers de Normandie, la construction navale à Grand Quevilly 1894- 1986 » (épuisé).

L’étude est constituée d’une sélection de 400 clichés présentant l’évolution de l’usine depuis sa création jusqu’à sa disparition. Les 248 fiches des navires étudiés sont consultables sur la base Palissy du ministère de la Culture.

 

 

Les photographies de Yvon Miossec illustrent l'étude de Philippe Chéron.

Chantiers de Normandie, essai de rivetage dans les années 30.
Chantiers de Normandie, un ouvrier à l'honneur, lors d'un lancement en 1954.
Vue artistique des Chantiers de Normandie, en .
Modifié le 22/09/2016