Commission Permanente de la Région Normandie : tourisme et culture - La Région Normandie

Commission Permanente de la Région Normandie : tourisme et culture

Le 28 Janvier 2020
La Commission Permanente de la Région Normandie s’est rassemblée, lundi 27 janvier, à Caen, sous la présidence d’Hervé Morin, pour examiner plus de cent dossiers.
Tourisme - Région Normandie
0

La Région Normandie accompagne la structuration de la filière croisières maritimes pour faire de la Normandie une destination de croisière reconnue, en collaboration avec les 5 clubs-croisières (Rouen, Le Havre, Honfleur, Caen la Mer, Cherbourg) et le Comité Régional de Tourisme de Normandie. A ce titre, elle finance une étude estimée à 150 000 euros afin de mesurer les retombées économiques et la connaissance du marché auprès des clientèles de la croisière maritime (et fluviale pour les ports concernés par les deux types de croisières).

Les élus régionaux ont décidé d’allouer 490 000 € pour la restauration de la façade et de la couverture du Théâtre municipal à l'italienne de Cherbourg. Protégé au titre des monuments historiques, le théâtre municipal à l’italienne fait partie des éléments clés du patrimoine de la ville. A la suite de chutes de pierres en 2013, un diagnostic complet a été établi et a conduit à un plan de restauration, qui intervient dans le cadre du Contrat de territoire de la Communauté d'agglomération du Cotentin.

A la demande du Département de l’Orne, les élus régionaux ont approuvé l’adhésion de la Région Normandie, à titre gratuit, en qualité de membre fondateur à l’association des Musées du Perche. Elle a pour but de préparer la mise en place d’un Etablissement Public de Coopération Culturelle pour le développement, le rayonnement et la mise en commun des musées du Perche.

La Région apporte également son soutien aux structures culturelles suivantes pour la poursuite de leurs activités en 2020 :

  • Plus de 1,18 million d’euros au Centre Dramatique National de Normandie,
  • 210 000 € à l’association Le Point du jour,
  • 35 870 € à la Fabrik à Sons,
  • 25 000 € à Tous Dehors,
  • 50 000 € à l’association Le Portique,
  • 25 000 € aux Musiques à Ouïr,
  • 10 000 € à l'association Label Karine Saporta,
  • 121 273 € à l‘association Scène Nationale 61,
  • 30 000 € à The Fucking Teuf Label,
  • 110 000 € à l’Association pour le Développement Musical d’Hérouville Saint Clair,
  • 605 000 € à la Comédie de Caen,
  • 540 000 € à l’Association le Préau,
  • 310 000 € à la Brêche,
  • 399 000 € à l’Association le Volcan,
  • 471 500 € au Tangram,
  • 825 000 € à l’ODIA,
  • 100 000 € à l’EPCC French Lines et Compagnies

En outre, la Région attribue 50 000 € à l’Association Station Mir (14) pour l’organisation du Festival ]interstice[ 2020 du 30 avril au 17 mai, dédié aux arts visuels, sonores et numériques.

Les élus régionaux ont également approuvé les termes des conventions pluriannuelles d’objectifs et de moyens suivantes :

  • entre la Région Normandie, le Département de la Manche, et la Communauté  l’Agglomération Saint-Lô agglomération et l’association « Art et Design en Normandie » (ADN), pour la période 2020-2021,
  • entre la Direction Régionale de Affaires culturelles de Normandie, la Direction des services départementaux de l’Education Nationale, la Région Normandie, le Département de l’Eure, L’Etablissement Public de Coopération Intercommunale Intercom Bernay Terres de Normandie, pour la période 2020-2022.

Enfin, la Région alloue 1,76 million d’euros à l’IMEC (Institut Mémoires de l'Edition Contemporaine) pour la réalisation de son programme d’actions en 2020. L’IMEC a pour mission la conservation d’archives privées parmi les plus réputées d’Europe, le déploiement d’une offre de services en direction des chercheurs, des lecteurs, des éditeurs, des déposants d’archives. Il développe aussi sa politique de recherche à envergure internationale (mise en place de bourses de recherche, et de résidences de travail). La programmation culturelle s’est également enrichie, proposant des ateliers à destination des enfants dans le cadre du printemps des poètes,  et un cycle annuel de petites conférences. Il remplit ainsi sa mission de centre culturel de rencontres dont il détient le label.