Brexit : les pêcheurs normands défendus à Bruxelles - La Région Normandie

Brexit : les pêcheurs normands défendus à Bruxelles

Le 31 Janvier 2020
La question de la pêche dans la perspective du Brexit a été abordée par le Président de la Région avec plusieurs responsables européens. En effet, les conséquences sur la pêche normande pourraient se faire sentir à l’issue de la période de transition.
Read time: 2 mins
Brexit : les pêcheurs normands défendus à Bruxelles
0

Un équilibre à préserver

Lors d’une rencontre avec le nouveau commissaire chargé de la pêche et de l’environnement, Virginijus Sinkevičius, le Président de Région a insisté sur l’urgence d’une entrée en négociation. Il a également souligné qu’un bon accord passera par le maintien d’un équilibre entre, d’un côté, l’accès aux eaux territoriales britanniques pour les pêcheurs normands, et l’accès au marché intérieur européen pour les pêcheurs britanniques, dont certains débarquent une part importante de leur pêche en Normandie.

Le cas spécifique des îles anglo-normandes a été abordé et la nécessité absolue de réviser les accords de la baie de Granville dans un sens qui préserve les intérêts des pêcheurs normands.

L'Europe invitée en Normandie

La Région Normandie insiste sur la nécessité absolue d’éviter que 2021, première année de la nouvelle programmation du Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP), soit une année blanche. En l’absence d’année de transition, il convient donc que l’Europe se donne les moyens d’adopter rapidement le nouveau règlement.

Le commissaire Sinkevičius a été invité à venir prochainement en Normandie. Le député européen Pierre Karleskind, qui devrait être élu président de la commission pêche du parlement européen le 13 février, viendra également rencontrer prochainement les pêcheurs normands