Bâti en terre

Les constructions en terre crue (« bauge ») constituent une vraie originalité de la Basse-Normandie… Grâce à un sol riche en terre argileuse et limoneuse, notre région concentre d’ailleurs la plus grande quantité d’édifices en bauge recensés en France.

Un peu de technique…

La technique de construction en bauge, localement appelée « mâsse », a prévalu du XVIe au début du XXe siècle. La bauge mêle terre, eau et fibres (paille, foin) pour constituer un matériau porteur qui permet d’élever un mur sans coffrage.

L’inventaire des bâtis en terre des marais du Cotentin et du Bessin (Parc naturel régional)

L’opération d’inventaire thématique de l’architecture en terre concerne les 150 communes du Parc naturel régional des marais du Cotentin et du Bessin.
La Région Basse-Normandie et le Parc collabore depuis 2001 pour mener cet inventaire.
A destination des chercheurs, des collectivités, des particuliers et des associations, l’inventaire permet :

  • de constituer une base de connaissances scientifiques
  • d’affiner les différentes typologies de bâtis en terre
  • de définir des stratégies de conservation et de valorisation (« Fonds de sauvegarde des maisons en terre » du Parc)
  • de faire connaître ce patrimoine dans l'ouvrage Architectures en terre

Une ambition régionale

Cet inventaire s'inscrit dans le contrat signé en 2003 entre l’Etat, la Région et le Parc. Ce programme soutient le développement durable du Parc naturel régional (notamment en ce qui concerne la connaissance du patrimoine et l’aménagement du territoire).

Parallèlement à cette étude, des opérations de sensibilisation sont menées en direction des élus, des habitants, des enseignants et des scolaires. Elles sont conçues et conduites par le Parc, avec la participation du chercheur et en collaboration avec les animateurs du patrimoine des pays d’art et d’histoire du Pays de Coutances et du Clos du Cotentin.

Les photographies de Manuel de Rugy illustrent l'étude et la publication Architecture en terre réalisées par Erwan Patte en collaboration avec le Parc naturel régional des marais du Cotentin et du Bessin.

Etude de l'architecture en terre dans le Parc naturel régional des marais du Cotentin et du Bessin.
Auvers, presbytère.
Méautis, charretterie.
Le Mesnilbus, grange à grain.
Feugères, Le Palix, maison
Saint-André-de-Bohon, logis du manoir, détail.
Auvers, détail de la façade antérieure du logis du presbytère.
Bourg de Bricqueville, ferme : portes du bloc-à-terre sud (cellier, étable, écurie).
Auvers, Cantepie, vue d'ensemble d'une ferme.
Modifié le 22/09/2016