Intermodalité, transports doux et accessibilité

Accessibilité des trains et des gares

La loi du 11 février 2005 a énoncé l’universalité de l’accès aux services publics en 2015. Cette loi a permis de renouveler le regard porté sur la situation de handicap et de garantir l’accessibilité des transports publics pour tous. Conscient que l'échéance de 2015 imposée par la loi Handicap ne pouvait être tenue, l’État a confirmé la mise en place de « Schémas Directeurs d’Accessibilité – Agenda d’Accessibilité Programmée » qui permettent de poursuivre l’accessibilité de la chaîne de déplacement.
Transports
Accessibilité des trains et des gares

body

La modernisation des gares, des haltes et le renouvellement des trains régionaux rentrent dans cette dynamique. En effet, si la Région n’a pas de compétence sur les installations ferroviaires, elle participe néanmoins à la définition des projets et à leurs financements. Ainsi, la Normandie, par son Schéma Directeur Régional de l’Accessibilité, s’engage fortement, en concertation, entre autres,  avec Handicap Normandie.

Les trains

La Région modernise et achète du matériel roulant  Ainsi, les trains AGC, TER2N NG des axes Rouen/Paris et Lézarde présentent un très bon niveau d’accessibilité.

Les trains anciens, quant  à eux, sont progressivement remplacés par du matériel  REGIOLIS. Ils circulent sur les lignes Rouen/Dieppe et Paris/Granville et répondent aux exigences (plancher bas qui s’inscrit en cohérence avec les rehaussements des quais).

Les gares

Le SDRA (Schéma Directeur Régional de l'Accessibilité) prévoit la mise en accessibilité progressive des gares et haltes régionales :

  • rehaussement des quais et traversées de voies
  • cheminement sans obstacles
  • ascenseurs
  • espace de vente
  • portes automatiques
  • bandes de guidage
  • guichets surbaissés,…

Par ailleurs, la Région souhaite qu’un ensemble d’équipements légers soit mis en place sur ses gares et une majorité des haltes. La nature des équipements est déterminée en fonction d’une fréquentation voyageurs. Il peut s’agir de bandes d’éveil de vigilance, de pose d’un revêtement de sol, d’acquisition de rampes mobiles, d’adaptation de passerelles, etc.

Les services

La Région a lancé l’expérimentation « Accès TER » : service gratuit pour l’usager et réalisé par SNCF, consistant à prendre en charge des personnes handicapées dans les gares et haltes, au cours de son voyage. Son fonctionnement est similaire à celui proposé par le service Accès Plus des 300 gares en France (service permettant à une personne à mobilité réduite de réserver, 48 h à l’avance, une prestation d’aide à l’embarquement).

La Région a souhaité étendre progressivement ce service sur les axes Rouen/Dieppe,

Rouen/Le Havre et Le Havre/Fécamp. Certaines gares du territoire bénéficient du service national Acces Plus : Dieppe, Bréauté/Beuzeville, Le Havre, Yvetot, Rouen et Evreux, Alençon, Argentan, Bayeux, Caen, Cherbourg, Granville, Lisieux, Lison, Saint Lô et Trouville/Deauville.

Les lignes de bus

La Région participe financièrement à la mise en accessibilité des arrêts de bus et de leurs abords. Elle sensibilise par ailleurs les transporteurs au handicap et veille au respect de la réglementation en vigueur.  

1